Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mar 22 Jan - 23:02

Joan avait une sainte horreur de courir à droite, à gauche toutes les cinq minutes. En plus, se déplacer sur de longues distances, sans aucun véhicule, était totalement impossible alors il lui était absolument nécessaire de se procurer de quoi faire de la route et accessoirement s'amuser un peu. Elle ne s'y connaissait pas le moins du monde dans la mécanique mais en revanche, elle était curieuse d'en savoir plus. C'est pourquoi, elle avait demandé à toutes ses connaissances, enfin presque, le meilleur endroit qu'ils connaissaient pour parler véhicules. Certains avaient ricanés en ce demandant d'où elle débarquait et elle avait du utiliser des paroles, les plus convaincantes soient-elles pour entendre un nom sans ricanements. "Le Black Lion", LE garage où il fallait absolument aller jeter un œil : ils réparent bien et les prix ne sont pas très élevés apparemment. De quoi réjouir la plupart des conducteurs malchanceux ou inconscients, selon les cas. Ravie d'avoir enfin le nom de ce garage, elle avait décidé d'aller y jeter un œil. Elle était vraiment tout excitée comme une gamine qui vient de tomber amoureuse à l'idée de s'y rendre. Pourtant, il ne s'agissait que d'aller à la rencontre de mécanos, certainement recouverts de cambouis et qui n'avaient peut-être pas la moindre envie de lui fournir la moindre explication étant donné le travail qu'ils devaient sans doute fournir. Enfin, il y aurait peut-être une âme appréciable qui pourrait l'aider. De toute façon, elle était parfaitement heureuse de découvrir un nouvel endroit. Elle n'avait jamais eu besoin de s'y rendre jusqu'à présent. Alors... selon les indications qu'on lui avait donné, elle ne devait plus en être particulièrement loin. Elle continua donc de marcher en chantonnant un air dont elle ne souvenait absolument pas de l'origine. Elle avait du entendre quelqu'un le siffler et l'avait retenu. Sa mémoire était plutôt bonne et cela lui avait toujours servi en cours quand elle était dans les études.

Elle finit par apercevoir le bâtiment et lu l'enseigne. Oui c'était bien là, elle ne s'était pas perdue. Une partie de la route s'était faite en stop, ce que certains auraient désapprouvé avec la plus violente véhémence... et la seconde partie à pied. Ce qu'elle avait apprécié au plus haut point : le calme alentour et l'air frais s'entremêlant dans ses cheveux, lui avait fait le plus grand bien. C'est donc soulagée qu'elle arrivait enfin à bon port. Elle s'incrusta à l'intérieur avec le sourire et salua tout le monde, bien qu'elle ne les connaissait pas le moins du monde. Elle alla vers la première personne qu'elle croisa lui posa une dizaine de questions à la fois et n'eut pour seul réponse qu'un regard désapprobateur et une réponse bien cinglante comme quoi il était en train de travailler et qu'elle le perturbait. Soi disant qu'elle n'avait qu'à aller demander au gérant. Très utile dans le cas où elle ne connaissait pas du tout cette personne. Après avoir demandé à une personne qui semblait peu motivée par le sujet, elle se demanda si elle avait choisi le bon endroit mais elle ne se laissa pas déprimer pour autant et se dirigea vers une jeune femme. Elle semblait plongée dans ce qu'elle faisait et Joan ne se gêna pas le moins du monde pour aller la trouver et interrompre son travail afin de poser ses multiples questions. La jeune femme n'avait pas le moindre scrupule à se comporter de la sorte. Elle s'approcha donc en sautillant. Oui, en plein milieu d'un atelier de réparation. Puis, elle posa sa main sur l'épaule de la demoiselle et s'écria avec tout l'enthousiasme possible qui puisse se dégager de son petit corps de femme :

- Salut. Dis-moi tu t'y connais vraiment bien dans la mécanique. Enfin je suppose que oui vu que c'est ton boulot. Tu pourrais m'aider, je cherche quelques renseignements. Je crois que tes collègues n'ont pas trop envie de m'expliquer alors je me suis dit que t'avais l'air plus cool. En fait, j'ai envie de savoir ce qui est le mieux en matière de véhicule, niveau prix, consommation, rapidité. Bref, tout ce qui est nécessaire à savoir tu vois Je bouge beaucoup alors j'ai besoin de quelque chose d'endurant, de puissant quoi. Enfin, je suis pas une tête dans ce domaine. Tu en dis quoi toi ?

Elle avait sorti cela d'un bloc. On aurait dit qu'elle n'avait pas pris la moindre respiration entre chaque phrases et elle ne semblait pas du tout essoufflée. Elle souriait de toutes ses dents et ses yeux pétillaient. Oui, ça pouvait faire un peu peur mais non, elle ne venait pas d'une autre planète. Elle observait la jeune femme avec l'espoir qu'elle ne se ferait pas jeter comme avec les précédents. Cependant, c'est vrai qu'avec un tel débit de paroles, cela pouvait paraître complexe de la stopper en pleine conversation. Elle n'y pouvait rien si elle parlait de la sorte. Elle était du genre assez rapide à pas s'encombrer des formalités quand elle cherchait quelque chose. A voir comment les gens réagissaient à cette jeune femme dynamite qui déboulaient comme ça et semait la pagaille. Espérons juste que personne n'irait se plaindre auprès des supérieurs. Joan était plutôt optimiste : ça n'arriverait pas. Elle attendait désormais une réponse avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 10928
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mer 23 Jan - 18:09

Cela faisait des semaines que je n'avais pas aussi bien dormi. Je m'étais levée du bon pied ce matin, bien qu'encore quelque peu déstabilisée par ma nouvelle situation, bien que ma colocataire ne l'était pas encore réellement. J'avais emménagé chez Rehan, cette femme que j'avais rencontré quelques semaines auparavant lorsque j'avais décidé de me jeter dans la gueule du loup, me retrouvant carrément en enfer, dans le quartier général de tous ces tarés de sorciers extrémistes. Elle m'avait tiré de la misère, me permettant de vivre dans un appartement de grande classe pour pas grand chose en comparaison. Au moins, je pouvais verser un loyer tous les mois sans n'avoir à passer par des moyens frauduleux, et vivre de manière tout à fait décente. Je me demandais juste comment elle réagirait face à toute la petite ménagerie installée chez elle... chez nous ?

Assise sur le dos de mon lion qui se promenait paresseusement dans l'appartement, je grignotais quelques tartines de pain tout juste sorties du grille-pain, une tasse de café à la main. La balade était sympathique, et je songeais avec tristesse au moment où il allait falloir que je le laisse repartir. Cela avait été un cas d'extrême urgence, une sorte d'appel à l'aide, pauvre petit animal malmené dans le cirque glauque dans lequel il avait été vendu. De fait, quelques contacts pouvaient m'aider à lui trouver bien meilleure situation, mon grand vilain matou ne souhaitant pas retourner dans la Mère savane, ayant perdu le goût de chasser par lui-même. De plus, il ne connaissait personne là-bas, et préférait sa vie en tant qu'héro des pistes. Donc, la situation était bien plus délicate à gérer, et lui permettre de sortir dehors n'était pas toujours des plus simples, même si tromper les humains normaux était ce qu'il y avait de plus simple à coup de charmes. Mais pour cela, il me fallait attendre la nuit, afin d'être sûre de ne croiser personnes dans les couloirs de l'immeuble... Que ce soit à dos de lion ou de poney, à descendre les escaliers, les gens vous regardent toujours d'une très drôle de manière. Cela m'était arrivé une fois dans mon ancien appartement, et manque de pot, c'était la vieille chouette qui m'avait vue. Ce qui m'avait plutôt fait pencher pour la recherche d'un nouvel appartement plutôt qu'un nouveau colocataire, afin de fuir les ennuis qui arrivaient sur leurs sabots.

Je ne mis pas longtemps à terminer de me préparer et de filer au garage qui se situait désormais un peu plus loin qu'auparavant. Il faisait froid, mais cela n'était pas suffisant pour me faire rebrousser chemin la queue entre les pattes face à mon monstre rugissant. Un bolide noir avec beaucoup de chevaux disponible, de quoi vous faire filer le long des routes avec grand plaisir, à condition de ne pas se faire pincer. Nous avions pas mal de boulot en retard ce jour-là, ce qui expliquait la mauvaise humeur ambiante de mes collègues quand j'arrivais, n'ayant que quelques grommellements en réponse à mes sourires de salutation. Je ne me fis pas prier pour me mettre au boulot une fois mon bleu de travail enfilé. Kathryn, ma perruche, était perchée sur le capot ouvert de la voiture sur laquelle j'étais en train de travailler, se mit à caqueter à l'approche d'une personne dans mon dos. "J'veux pas te faire peur, mais Josh vient de lui faire une grimace désagréable dans le dos..." Une manière sympathique de me prévenir qu'une possible casse-bonbons était en train d'arriver pour me taper la causette. A peine eus-je le temps de me retourner et de la saluer d'un signe de tête, qu'elle se mit déjà à déblatérer une longue tirade durant laquelle je ne pus en placer une. Le sourcil droit hautement relevé, je contemplais la jeune femme d'un air dubitatif. "Tu m'étonnes que Josh ait réagit comme ça, déjà qu'il est pas baisant en temps ordinaires...", fis-je en Russe, à l'adresse du volatile qui vint se poser sur ma tête.

J'attrapai un chiffon dans lequel j'essuyai mes mains noires de cambouis, ouvrant la bouche dans le même temps, cherchant mes mots avec quelques secondes d'hésitation. "Salut...", entamai-je avec un sourire agréable et sincère, avant de reprendre le fil. "Si t'as besoin de faire réparer ta bagnole, apporte la nous directement... Si t'en cherche une, je ne suis pas sûre qu'on soit les mieux placés pour te renseigner, il vaut mieux que tu t'adresses directement à un concessionnaire." J'haussai les épaules, jetant mon chiffon souillé sur l'établi duquel je l'avais arraché. "Et entre nous, mon dada, c'est plus les motos !" Je me retournai, fermai le capot de la voiture en un claquement sec, un regard satisfait sur le visage. Je sortis un paquet de cigarette de l'une de mes poches, avant de faire un pas vers la sortie du garage. "J'prend ma pause, viens si tu veux. Tu cherches quoi au juste ?" Et je sortis, n'attendant pas spécialement de voir si elle décidait de me suivre ou non.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mer 23 Jan - 21:44

Sur le moment, la jeune femme n'avait même pas remarqué l'oiseau qui se tenait sur le véhicule, jusqu'à ce qu'elle entende son caquètement. Elle le regarda surprise de le voir patiemment installé ici et se demanda s'il s'agissait de son animal de compagnie. En tout cas, cet animal était assez intriguant et Joan resta un instant à la regarder puis posa de nouveau son regard sur la jeune mécano. Cette dernière venait de lui jeter un coup d'œil parfaitement éloquent : en gros, l'arrivée de Jo' faisait l'effet d'une tempête en plein milieu d'un calme religieux. Néanmoins, elle ne se sentait pas gênée du tout même si elle n'avait pas compris du tout les paroles de la demoiselle quand elle s'était retournée vers elle. Elle ne savait pas trop ce que cela signifiait mais elle aurait juré qu'il s'agissait de russe. Enfin c'était une intuition en fonction des intonations. Elle aurait été incapable de parler cette langue car elle ne l'avait pas appris. Ce qui était dommage, car elle était plutôt douée dans ce domaine là. Au moins ça lui aurait sans doute mieux servi que de faire des études de droit qui n'avait pas abouti. La misère : des années de gâchées et rien comme diplôme. Elle avait intérêt de prendre des cours ! En attendant... la perruche avait fait son nid sur la tête de la jolie brune aux mains pleines de cambouis. Bon ils étaient bien liés tous les deux. Elle sourit.

- Tu as des origines étrangères ? Cet oiseau est un ami ? Ah désolée, c'est ma curiosité qui l'emporte. Au fait, je m'appelle Joan mais Jo' c'est plus simple !

Son interlocutrice avait l'air moins motivée qu'elle. Elle lui indiqua les procédures pour réparer une voiture et lui conseilla d'aller voir un concessionnaire pour un premier achat. C'est vrai que c'était sans doute plus approprié mais elle ne venait pas pour une 4 roues. Elle acquiesça tout simplement puisque sa réponse était logique. Joan la regarda jeter son chiffon et se dit qu'elle était heureuse de ne pas travailler ici. Non pas qu'elle n'aime pas la mécanique mais surtout les odeurs de cambouis, d'huile, ou peinture... elle ne savait pas exactement ce que c'était mais cela avait vite fait de lui monter à la tête. Non, elle ne chipotait pas, c'était comme les industries d'impression : on ne croirait pas que les vapeurs puissent provoquer des migraines chez plusieurs personnes. C'était le cas pour Joan. Ces odeurs l'incommodaient grandement si bien qu'elle n'avait pas trop prêté attention à la phrase qui suivait. Néanmoins, comme la jeune femme prenait sa pause, elle ne se priva pas pour la suivre. Puisqu'elle l'invitait, elle n'allait pas se faire prier. Ce n'était pas son genre.

- Tout ceux à qui j'ai demandé des renseignements sur les meilleurs connaisseurs m'ont indiqué le Black Lion et pas un concessionnaire alors je me suis dit que certaines personnes devaient être hyper calées quoi ! Enfin bon, ... j'ai pas l'intention de ramener un tacot à retaper. Moi ce que je voulais c'est quelque chose qui tienne la route. Deux roues quoi ! Je peux te taxer une clope ? Promis je viendrais t'en rendre une, une prochaine !

Elle s'arrêta quelques instants, regarda le ciel et réfléchit sincèrement. C'est vrai qu'elle démarrait toujours au quart de tours sans laisser les gens s'exprimer. Elle devait peut-être ralentir un peu le rythme et éviter de rendre la pause de cette jeune femme plutôt pesante. Elle souffla et reprit.

- Je cherche juste un véhicule peu encombrant, rapide et endurant mais je ne connais pas du tout le domaine des motos. Quelque chose qui puisse correspondre à ces trois besoins en premiers lieux tu vois... Certains concessionnaires pourraient certainement me renseigner mais j'ai peur que la plupart soient plus influencés par leurs chiffres qu'autre chose ! Tu comprends pourquoi je ne suis pas directement passés par eux ?

Elle la regarda en souriant gentiment. Elle en profita pour observer un peu plus la jeune femme. Elle avait un air aimable au premier coup d'œil. Joan se demanda comment les autres la voyait-elle. Elle aurait bien aimé savoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 10928
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Ven 25 Jan - 22:44

Je souris à la réputation du garage où je travaillais. Définitivement, j'étais bien tombée, pour une fois. Je n'avais certes pas répondu à ses premières questions, mais je n'étais jamais sûre de mes réponses, puisqu'elles impliquaient généralement un mensonge, et que je n'aimais pas cela. De fait, je m'étais contentée de répondre à sa question comme si ne rien était, puis m'étais dirigée vers la sortie tout en continuant de l'écouter. "Deux roues... Deal !" Manière de dire que l'on pouvait entamer la conversation. Je lui tendis mon paquet de clope en riant intérieurement. J'étais peut-être bonne poire, mais pas totalement naïve. J'étais presque certaine que la prochaine fois n'existait pas, mais je n'en avais que faire, ce paquet ne m'appartenait pas de toute manière. Il trainait là, par hasard, sur une commode dans une maison visitée à la volée, dans laquelle je n'avais d'ailleurs presque rien trouvé. Certes, mes charges de loyer s'étaient énormément allégées, mais de l'autre coté, nourrir un lion n'était pas non plus chose aisée, et avait tendance à coûter extrêmement cher. Et le cambriolage était une habitude que j'avais prise, et mes aptitudes magiques m'étaient d'une grande aide dans ce domaine... Une ligne qui se trouvait tout en haut de ma liste des choses à arrêter, mais c'était comme la clope, et aucun patch n'existaient encore pour ce type d'addiction.

Une cigarette vint se positionner entre mes lèvres une fois que mon interlocutrice s'était servie, et je l'allumai dans le même temps, proposant ensuite mon zippo à la dénommée Joan. Première bouffée salvatrice. "Tu pourras pas faire des cent et des mille à dos de moto, mais c'est largement suffisant généralement. D'autant plus que les stations ne manquent pas..." Deuxième bouffée. Et je continuai de lui expliquer le tout, lui conseillant différents modèles selon leurs propres caractéristiques, allant même jusqu'à lui présenter mon petit bijou. Certes, c'était une harley noire, et elle faisait un bruit monstrueux, mais c'était ici que tout son charme reposait. "Donc voila, entre ces quelques modèles tu devrais trouver ton bonheur... Tu bosses dans quoi au juste ?" Question qui me semblait légitime vu ses demandes relativement précises. La dernière personne que j'avais vu prendre autant d'intérêt à une moto était en fait un passeur. Quelques kilos de coke dans le sac à dos, et il arpentait les routes, jusqu'au moment où il s'encastra dans un dix-tonnes. Pauvre type, il avait voulu joué, et il avait finalement perdu.

"Au fait, moi c'est Lexy. Et pour ta question de t'à l'heure, j'ai grandi en Russie, j'suis revenue au pays y a quelques années."

Et mon accent disparaitra probablement jamais... Je l'avais questionnée. Alors je lui répondais, juste retour des choses, sans ne dire toute la vérité, mais sans ne mentir non plus. "J'me sens un peu.... bizarre." Nous étions sur le coté de l'établissement, là où j'avais garé ma moto en arrivant. Cependant, la tête me tournait sans que je ne sache pourquoi. Je venais tout juste d'écraser mon mégot à terre, et jamais une cigarette ne m'avait fait pareil effet. J'attrapai mon paquet, jetai un coup d’œil dessus sans ne rien remarquer d'étrange. "Ouaip... Bizarre." Je me passai une main à moitié tremblante sur les yeux, sur le front, sans ne parvenir à changer quoi que ce soit à ma condition actuelle. Je consommais beaucoup d'alcool de manière générale, et la drogue ne m'étais pas inconnue, loin de là. Pourtant, cet effet m'était inconnu.

Je me réveillai allongée par terre, dans la poussière du parking désert. Un grognement s'échappa du fin fond de ma gorge, et ma main alla se poser sur mon crâne douloureux. Je gisais sur le dos depuis un temps incertain, mais lorsque j'ouvris les yeux, seule les étoiles et la nuit répondirent à mon appel visuel. La lune était déjà haut dans le ciel, et éclairait les environs avec parcimonie. Me redressant lentement, je parvins à obtenir une posture assise tandis que je fouinais aux alentours du regard. Le parking était désert, et le garage semblait fermé depuis longtemps. Mais la chose qui retint le plus mon attention, ce fut le corps inerte présent à mes cotés. Me mettant à genou, je m'approchai rapidement de l'inconsciente pour apposer deux doigts sur sa gorge, pour constater finalement qu'elle respirait encore. Un soupire m'échappa, mais l'incompréhension était là, grandissante. Ce n'était pas le moment de paniquer. D'une main ferme, j’agrippais l'épaule de celle que j'avais conseillé plus tôt dans l'après-midi, et entrepris de la secouer doucement. "Joan... Joan !" C'était du délire... Il n'y avait plus personne dans la rue, et l'air était encore chaud, même si un vent frais passait outre ma veste de travail.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Dim 27 Jan - 0:23

Depuis combien de temps Joan n'avait-elle pas fumé de cigarettes ? En tout cela devait faire même pas une semaine et pourtant il lui semblait qu'il s'agissait d'un mois entier. Elle ne savait pas du tout comment elle avait réussi à tenir déjà autant de temps sans. Quoiqu'il en soit cette petite dose de nicotine lui donnait terriblement envie alors elle prit volontiers la clope que lui tendait la mécano et l'alluma. Elle se cala paisiblement contre le mur du garage et souffla. Maintenant, elles allaient pouvoir discuter tranquillement de ce pour quoi la jeune Witterson était venue au départ et apparemment la suite de la conversation semblait un peu plus plaire à l'autre demoiselle. D'ailleurs les gens avaient raison de lui avoir indiqué le Black Lion, il y avait bien quelqu'un capable de répondre à ses questions. Elle s'y connaissait très bien en plus. Elle connaissait des modèles qui correspondait parfaitement à ce que Joan recherchait. Elle écouta attentivement tous ses conseils et lorsque la mécano lui montra son véhicule, elle admira la beauté de l'engin : "magnifique !". Elle fuma un peu, en remarquant l'étrange goût de sa cigarette : "je ne dois pas connaître cette marque".

- Je crois que j'ai toutes les précisions nécessaires grâce à tes connaissances ! ... Je travaille dans un restaurant mais je vais reprendre mes études. Sinon c'est tout simplement que je me ballade pas mal.

Elle avait pris son temps pour lui donner ces réponses mais elle préférait éviter de parler de son second job et elle faisait attention à sa langue. Trop bavarde, des choses si importantes pouvaient lui échapper par inadvertance. Ce serait sans doute une grande catastrophe alors il valait mieux qu'elle maîtrise le flot de ses paroles. Elle devait sans doute froncer les sourcils par réflexe mais elle reprit son visage souriant quand son interlocutrice se présenta à elle sous le nom de Lexy. C'était assez joli et original mais Joan ne lui en toucha pas un mot ! Elle était trop surprise de voir qu'elle avait eu raison et que la jeune femme avait bien un accent. Elle parlait russe, ce qui lui donnait du charme. Il fallait bien le dire. Joan s'apprêtait à l'assaillir d'une salve d'autre question mais elle se stoppa net quand Lexy lui annonça qu'elle se sentait mal. La jeune femme la regarda, un instant et prit une profonde respiration. Elle avait la tête assez lourde, mais il faut dire qu'elle était assez fatiguée. Elle n'avait pas beaucoup dormi ces derniers temps. Quoique les nausées n'avaient rien à voir avec la fatigue.

Elle observa Lexy, qu'elle trouva un peu floue et s'exclama rieuse : "maintenant que tu le dis...". Elle se sentait un peu euphorique tout en étant extrêmement lourde. Elle ne se souvenait pas d'avoir jamais ressenti une telle envie de s'endormir et de façon aussi rapide d'ailleurs. Est-ce que c'était de la drogue ? Pourquoi Lexy aurait-elle des clopes nocives sur elle... C'était insensé...Elle jeta sa cigarette et marcha en titubant juste trois pas puis tomba, comme assommée... Le noir total dans son esprit.

Quelque chose la secouait... sa tête raisonnait comme un marteau frappant sur une enclume et une voix l'appelait par son prénom. Elle se demanda ce qu'il se passait quand elle commença à ouvrir les yeux en grimaçant affreusement. Elle ne se souvenait de rien et se questionna soudainement sur la cuite qu'elle avait du se prendre mais cela fut de courte durée car elle finit par reconnaître le visage de Lexy. Elle sursauta de la voir de si près et laissa échapper un "aouch" douloureux. Elle se massa le crâne et fusilla la demoiselle du regard avant de s'asseoir dans la poussière environnante et de s'épousseter avec un air manifeste de dégoût. Elle croisa les bras comme une gamine sur le point de bouder et commença à râler après la mécano.

- Mais t'es malade, qu'est-ce que tu as mis dans tes clopes ! C'est quoi cette expérience trop bizarre, t'es sérieuse là ? Tu voulais te faire un trip, c'est ça ? J'hallucine... je suis tombée sur une psychopathe aux clopes infernales. Tu te rends compte qu'il est... il fait nuit ! Je nage en plein délire, dire que je devais retrouver un ami !

Elle avait encore mal à la tête comme si elle avait réellement subi une gueule de bois mais elle décida de se lever tout de même. Elle regarda le garage, fermé et se dit que les employés n'avaient pas du les remarquer en partant, la porte étant un peu décalée du lieu où elles avaient pris la pause. Sinon qui, de sain d'esprit laisserait deux jeunes femmes dormir en plein milieu de ... de ça. Elle observa attentivement Lexy, avec un léger regret de lui avoir crié dessus avant de s'apercevoir qu'elle distinguait une ombre non loin d'elles d'eux. Qui pouvait bien traîner dans le coin à une heure pareille ? En dehors de deux paumées, un peu shootées sur les bords et encore trop peu réveillées à son goût. Quoiqu'il en soit, Joan trébucha avant de pester de tous les jurons qu'elle connaissait, se releva grognon et choppa la main de Lexy, qu'importe si elle supportait pas les contacts physiques. Joan n'allait pas jouer les délicates. Elle riait en espérant que la clope n'avait plus trop d'effets sur elles :

- Dis moi, Lex', elle monte jusqu'à combien ta bécane ?

Elle avait à peine fini de poser la question que l'ombre se tenait à deux pas. Joan ne savait pas du tout de qui il s'agissait mais si c'était un employé, la mécano le reconnaîtrait. Sinon ben, ils feraient connaissances et peut-être qu'ils s'en grilleraient une ensemble. Histoire de bien se faire sauter la cervelle une seconde fois ! Franchement, c'était une expérience qui tournait à la blague sordide : se réveiller avec une fille aussi "cuite" que vous, au beau milieu de la nuit, en plein milieu d'une route et avec un inconnu pochette surprise en prime, c'était le pompon. La prochaine fois, elle emmènerait ses clopes et si elle se réveillait avec un mal de crâne, ce serait une cuite et elle serait sans doute dans une maison pas dehors !



Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 10928
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mer 30 Jan - 8:50

Mon cœur cessa de battre à un rythme effréné lorsque je vis les paupières de la jeune femme remuer. Elle n'était pas morte. Mieux, elle était en train de reprendre conscience, et je n'avais toujours aucune idée de ce qui avait bien pu se passer. Les clopes..., songeai-je. Saletés. Visiblement, j'étais allée cambrioler la mauvaise maison la nuit dernière, et j'espérais que d'autres surprises de ce genre ne m'attendaient pas. Je m'éloignai à une distance raisonnable, n'enlevant que mon visage d'au-dessus du sien afin de la laisser respirer aisément, pour venir me positionner agenouillée, les mains reposant sur mes hanches. Un tour d'horizon du regard à chercher ma perruche, mais rien ne m'arriva. "Kathryn...?", prononçai-je doucement pendant que la miss se réveillait gentiment en me regardant d'un air fort peu aimable, laissant mes yeux se promener un peu partout. Aucune trace de l'animal, chose insolite. Peut-être était-elle rentrée chercher de l'aide ? Chose qui me semblait encore plus improbable, jamais elle ne m'aurait laissée tomber de la sorte, et se trouverait habituellement à mes cotés. Ou, elle aurait tenté d'alerter mes collègues, et les auraient amenés sur le lieu de notre déchéance. D'autant plus que certaines voitures étaient normalement garées dans les environs, et qu'elles n'y étaient plus. Mon esprit ne parvenait pas à comprendre comment tout le monde avait pu faire abstraction de deux femmes évanouies à terre.

Mes yeux finirent par se poser sur ma cliente, qui, visiblement, était en furie. Certes, je la comprenais, mais ce n'était pas de ma faute non plus. Enfin, pas totalement, si j'avais su je n'aurais pas touché à ce paquet. "Gueule pas, tu me casses la tête..." Je fis la moue, afin de reprendre la parole presque aussitôt. "Je savais pas, ce ne sont pas les miennes... Je les ai empruntées... à un ami." Un bon ami qui m'avait permis de pouvoir payer tout ce qui était bouffe et véto, et qui allait m'assurer encore quelques temps ainsi pour peu que je parvienne à tout refourguer sur le marché noir et ailleurs. Mon petit réseau d'animaux me permettait de savoir où me rendre pour vendre tel ou tel item, ce qui m'était au fond d'une aide considérable. Puis, ils n'avaient pas le choix, puisque la plupart du temps, c'était dans leur propre intérêt, bien qu'ils servaient également le mien quand j'en avais besoin. Une sorte d'échange réciproque duquel tout le monde en ressortait gagnant. Je récupérai le paquet qui gisait à coté de moi, probablement écroulé au même moment que moi, et je remis dans ma poche l'air de rien. Peut-être que je ne toucherais plus à ces saloperies, mais elles pourraient bien être utiles dans le cas échéant. A condition de découvrir quel type de drogue se trouvait dedans... Ou quel type de magie, fortement bien dissimulé, mais probablement pas impossible à dénicher en s'y penchant un minimum dessus. Mais là n'était pas le moment, en présence d'une simple humaine.

"Heu j'sais pas... C'est pas une moto de course, mais ça va vite aussi... Et ça fait beaucoup de bruit !"

D'accord, j'étais encore un peu stone. Et le comportement soudainement étrange de Joan parvint à faire s'agiter quelques neurones qui entrèrent en collision. Déjà, elle m'avait tenu la main pour une raison inconnue. De la peur peut-être ? Et une ombre passa sur son visage... Je tournai la tête pour jeter un coup d’œil par-dessus mon épaule sans énormément de motivation. Pour me retrouver debout la seconde d'après, incitant mon amie improvisée à faire de même. Je comptais mentalement trois secondes dans ma tête, les yeux fermés, en attendant qu'elle cesse de tourner. Ne jamais se relever aussi brutalement, surtout dans ce genre de circonstances, qui, heureusement, se faisaient rares. "Josh..." Le râleur d'auparavant. Sauf qu'il avait une tête un peu différente, évidemment. Il était à moitié transformé, et ne semblait plus réellement avoir de conscience humaine présente tout au fond de lui pour lui rappeler certaines règles de la vie convenant aux bonnes mœurs de la culture purement humaine. Je jetai un petit coup d’œil à Joan, espérant qu'elle n'avait rien remarqué d'étrange. Auquel cas il allait falloir que je lui fasse un petit lavage de cerveau, une fois sorties de ce pétrin. "Bon... Il a pas l'air dans son assiette, et a des petits... problèmes. On va filer, histoire qu'il se fasse pas les cr... qu'il ne se défoule pas sur notre gueule hein". Je savais que les lycans pouvaient courir vite, mais peut-être pas autant que ma moto... Non ? "Pas grave pour le casque, grimpe." Je me hâtai de monter sur ma bécane, enclenchai le contact, prête à partir.

"Okay, ce soir, c'est Bagdad."

Mon regard venait de croiser une autre ombre, un peu plus loin. Sauf que l'aura n'était pas la même que celle du loup-garou, se rapprochant plus de l'âme froide des vampires. Pourquoi il fallait que je me coltine une humaine dans ces moments-là, qui en plus, étaient tellement improbables qu'ils n'arrivaient jamais. Au moins, peut-être que les deux ennemis de nature allaient pouvoir s'occuper l'un l'autre afin de nous laisser le temps de filer loin d'ici.



|Je te laisse les faire aller là où tu veux si tu en décides ainsi :p|

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Jeu 31 Jan - 0:00

Franchement, la journée avait bien commencé mais la soirée avait l'air de devenir archi-pourrie ! Et voilà que Lexy, la seule personne disponible à côté d'elle à son réveil, se mettait à parler d'une certaine Kathryn. C'était qui celle-là encore. Est-ce qu'elles avaient perdu quelqu'un en cours de route ? A bien y réfléchir, elle ne se souvenait pas vraiment d'une autre présence. Elle soupira : la jeune femme devait tomber folle en fait ! Voilà qui accentuait l'énervement de la jeune femme. Tout ce qu'elle avait sur le coeur avait été déballé en deux temps trois mouvements. A une vitesse si phénoménale qu'apparemment sa camarade en avait mal au crâne. "Gueule pas" ? Attends mais elle avait de quoi lui passer un sérieux savon. Elle avait faillit l'intoxiquer avec ses foutues clopes. Elles auraient peut-être pu y rester. Bon, elle exagérait sans doute. En revanche, elle resta bouche bée quand la mécano lui annonça, genre boudeuse, que ces clopes ne lui appartenaient pas. En plus, sa phrase était tellement hésitante qu'on aurait dit que ce n'était pas totalement vrai... Quoiqu'il en soit, elle avait réellement l'air désolée et elles étaient deux à s'être faites avoir donc c'était pardonnable.

- Faudra que tu me présentes ton pote, j'ai deux mots à lui dire ! La prochaine, j'embarquerais mon paquet. Au moins je sais de quoi elles sont faite !


Faute avouée, à demi pardonnée. Joan avait beau avoir un caractère assez spécial, elle n'était pas rancunière si ce n'était pas réellement valable. Là en l'occurence, Lexy n'était pas pleinement coupable. Enfin, elle avait juste des fréquentations étranges mais bon on ne pouvait pas dire que les fréquentations de Joan étaient mieux... Cela la fit sourire. Intérieurement, elle trouvait cela parfaitement drôle. La situation actuelle l'était moins et la présence de l'inconnu donnait un caractère assez perturbant à la soirée. Si Joan avait demandé à Lexy si sa moto était rapide, c'était parce qu'elle n'avait pas spécialement envie de rester en sa présence. Heureusement, sa compagne de clopage avait l'air de le reconnaître et en y regardant de plus prêt, elle aussi. Il s'appelait Josh mais Joan l'avait brièvement vu dans l'atelier. Sa tête ne revenait pas à la chasseuse, ça c'était certain !
Comment ça il avait "pas l'air dans son assiette", elle déconnait grave là. Il avait carrément une tête de déterré ! Joan aurait presque succombé à un fou rire si le cas n'était pas potentiellement dangereux. Elle se retint et jeta un regard inquisiteur à Lexy quand celle-ci failli laissé échapper un lapsus. Est-ce que par hasard, elle ne serait pas si innocente que cela ? Néanmoins c'était peut-être pas réellement ce qu'elle croyait et elle préféra ne rien dire. Elle acquiesça simplement. Pas question d'être blessées et donc je montais derrière la mécano sans plus me poser de questions. Je m'accrochais à elle et je lui répondit.

- Va pour Bagdad ! Tu peux foncer Lex'.

Faire un tour en moto accrochée à quelqu'un aurait pu lui faire un tout autre effet en temps normal mais là, elle était juste inquiète. Parce qu'elle ne savait pas qui était vraiment la mécano, parce qu'elle ne voulait pas être obligée de tuer une créature de la nuit devant elle et parce qu'elle était une jeune chasseuse. Pas une des plus expérimentée. Pour rendre la fuite plus excitante encore une autre silhouette avait fait son apparition et Joan n'avait pu retenir un "bordel !" bien sincère. Comment pouvait-il y avoir autant de monde dehors à cet endroit. Elles avaient démarré la moto et Joan espérait fermement que tout ce passerait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Comme on était pas dans le meilleur des mondes, ça ne tournait jamais aussi bien que ce que l'on désirait et Joan en fit vite les frais. Elle n'aurait pas su dire si Lexy conduisait bien, si elle conduisait vite. Cela devait être le cas et elle la laissait maîtresse de son véhicule en essayant de ne pas la gêner. Tout de même tout cela était très étrange... La silhouette de "Josh" s'éloignait mais qu'en était-il de la seconde ?

Ce fut brutal, elle eut l'impression d'être projeté de l'engin avec une telle violence qu'elle n'avait pu s'accrocher à la conductrice. Elle n'était pas protégée contre une telle chute mais miraculeusement, elle s'en tirait qu'avec des brûlures et rien de plus. Elle s'était relevée douloureusement et avec difficulté mais plus rapidement qu'elle n'aurait du. C'en était presque irréaliste... mais elle ne s'attarda pas sur ce détail et chercha la moto et la mécano du regard. Elle les trouva pas très loin sans pouvoir dire l'état dans lequel la jeune femme était. Néanmoins, elle essaya de se rapprocher d'elle rapidement, essayant de courir, car la jeune femme n'était pas seule. Une silhouette était très proche. Joan ne pouvait pas prendre le risque de la laisser en danger. Elle était à deux pas quand elle lança :

- Dégage de là, c'est ma copine, t'as pas intérêt de la toucher ! Sinon je te fais la peau.

Si il ne s'agissait pas d'une créature de l'ombre, elle passerait juste pour une femme possessive et complètement barge mais au moins elle protégeait la mécano. Si c'était le cas, elle tenait entre ses mains une dague d'argent qu'elle avait caché au creux de ses bottes. Joan croisait les doigts pour que cet homme, s'éloigne. Ce qu'il ne fit pas et Joan restait sur sa position. Elle devait s'apprêter à attaquer en espérant que Lexy ne verrait rien. Après une attente qui lui paraissait intenable, l'homme finit par sourire. Un sourire au dents trop pointues. Il n'avait pas l'air très expérimenté. Joan tenta le diable en visant le coeur et lança sa lame. Elle avait à peine lancé celle-ci, qu'elle sentit tardivement une présence derrière elle. Alors qu'elle voulait se retournée, elle se sentit totalement immobilisée sans pouvoir se dépêtrer de cette force. elle croyait qu'il n'y avait plus qu'une seule personne... Joan espéra que la moto qui avait glissé sur son flanc au loin, était encore en état de marche. Lexy pourrait partir. Si seulement elle avait prévu de quoi tenir de nuit...

- Aïe ! Espèce de sale malade mental ...


[désolée, je ne sais pas si le rp est très cohérent ^^ vu l'heure. J'espère que ça te convient.][i]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 10928
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Dim 10 Fév - 14:10

Ma bécane filait à toute allure, et comme prévu, le lycanthrope ne put nous rattraper. Je l'observai rapidement dans le rétroviseur, humain à moitié décharné à la démarche étrange, qui entama une course dans notre direction. Mais il était trop lent sous cette forme, à moitié torturé par le craquement d'os que son corps lui infligeait. Il finit par poser un genou à terre, avant de sembler souffrir mille martyrs. Une bonne raison pour laquelle je ne tenais pas tant que ça à me faire transformer, conserver mon statut de sorcière me semblait parfait même si la force n'était pas au rendez-vous, comme la vitesse. Mais cela ne m'empêchait pas d'avoir une excellente alliée, la magie, et si mes souvenirs étaient bons, ma tante parvenait à faire des miracles avec ce don de la nature. Et de ce que j'avais pu constater avec ces maudits sorciers extrémistes, ces saletés de traitres, la sorcellerie avait encore de l'avenir. Encore fallait-il que je continue à m'entrainer durement, et que je ne perde pas la vie lors de mes escapades nocturnes en compagnie d'une chasseuse en laquelle la confiance n'était pas encore au rendez-vous. Mais au moins, nous nous entraidions, et aucune bavure n'avait encore été faite.

Je me sentis partir soudainement. Un choc violent du coté de ma moto, et je perdis le contrôle dans la seconde. Je voulus poser un pied à terre afin de tenter de la stabiliser, mais d'une part je n'étais pas seule sur mon engin, et de plus je n'avais pas assez de force pour la retenir de la sorte à cette vitesse. Le poids dans mon dos disparut soudainement tandis que je partis en glissade sur le coté, ne comprenant rien à rien avant de me retrouver sur le flan, jusqu'à coté de ma moto, un peu ahurie. Je ne me rappelais d'aucun coup contre ma tête, alors j'estimai que la chute n'était pas aussi grave que cela. Et même si cela avait été le cas, je n'avais pas de temps à perdre en tergiversation, ce n'était pas une voiture ou quelque chose de "normal" qui nous avait percuté, je le sentais tout au fond de mon être. Quelque chose... d'invisible à l’œil nu, de puissant, de cruellement dangereux. La voix de Joan me fit redresser la tête. Elle devait s'être relevée avant moi, et un poids s'ôta de ma poitrine. Pour finir remplacé par un autre, celui de la peur qui compressa mon pauvre cœur. A la vue de l'air de l'individu, je sus qu'il ne me voulait pas que du bien. En me concentrant un peu, je sus instantanément qu'il s'agissait d'un vampire, et que pour le coup, j'étais franchement dans la mouise, et ceci jusqu'au cou. Certainement le type vu un peu auparavant vers le garage. Il bougeait sacrément vite, le bougre...

L'intervention de Joan l'avait stoppé dans son élan. Je pus me hisser sur un coude, et me mettre à genoux pour constater l'ampleur des dégâts. A priori, je n'avais rien de bien grave, seulement le bras droit salement amoché dont l'hémoglobine sourdait en de nombreux points. Une multitude de petites plaies, brûlures, et autres cochonneries. Nul doute que j'avais chu de ce coté là en tentant inconsciemment de me rattraper. Et ce qui expliquait pourquoi l'affreux s'était dirigé vers moi dans un premier temps, je devais dégager une odeur assez... alléchante. Je sentais aussi une petite douleur sur mon flan droit, ma jambe... Probablement d'autres égratignures, heureusement stoppées par mes vêtements. Mais là n'était que le cadet de mes soucis. J'avalai difficilement ma salive, encore à moitié sonnée, démunie. Quelque chose de dérangeant planait dans l'air, comme si une magie ambiante m'empêchait de ressentir les choses comme d'habitude, sans ne compter les rues désertes et l'ambiance morbide qui y régnait. S'il s'était mis à pleuvoir du sang, cela ne m'aurait même pas fait cligner des yeux.

"Hé !"

Là, j'étais saucée. Je pensais n'avoir en face de moi qu'une simple humaine -ce qui dans un sens, pour notre ami vampire, le fait qu'il m'agresse moi plutôt qu'elle m'avait arrangé dans un premier temps-, il s'avérait en réalité que la miss n'était pas aussi ignorante que cela. Et vu son comportement, elle s'adonnait à la chasse aux bêbêtes de la nuit. Je me repenchai en voyant cette lame filer dans l'air, préférant éviter de me la bouffer entre les deux yeux si jamais Dracula l'esquivait. Ce qu'il ne manqua pas de faire, se retrouvant en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "ouf" derrière la jeune femme, l'empoignant dans la seconde. "Ça suffit !" Interjection inutile, mais cela eut au moins le mérite de stopper l'autre dans son action. L'envie de plonger ses mignonnes petites quenottes dans le cou de la chasseuse se lisait tout au fond de son regard, mais il redressa les yeux vers moi, l'air de dire "attend poupée, c'est bientôt ton tour". Malgré leurs apparences de gros durs, les vampires étaient quand même constitués à base d'humain, et réagissaient au monde autour d'eux. Je me mis rapidement sur mes jambes, tenant mon bras blessé de ma main indemne. Saleté, ça fait mal... Je n’étais pas loin d’eux, et me mis à réciter mentalement le début d’une formule tout en tentant de sentir les éléments de la terre sous mes pieds. Une fois encore, c’était étrange, mais bel et bien présent.

"Joan... Prépare-toi !"

Je me rappelai mes petits entrainements quotidien, tous les matins, ma tasse d'eau chaude à la main. A fixer cette dernière, faisant monter progressivement la température de l'eau jusqu'à ce qu'elle se retrouve fumante, prête à accueillir le café en poudre amer et ignoble de la petite supérette d'en bas de ma nouvelle résidence. Tout au fond de moi, j'espérai que l'humaine allait comprendre que je n'étais pas la mécano lambda que l'on rencontre au coin d'une rue. Que j'avais quelques atouts de plus dans mes manches, et même s'ils n'étaient pas énormes, qu'ils pouvaient parfois marquer la différence. L'idée était simple, je voulais essayer de faire bouillir les bribes d'humidité présente dans le corps de notre ennemi commun. Même s'il ne s'était pas encore nourri, il y avait forcément quelque chose d'humide de présent dans son corps, il ne pouvait certainement pas être aussi sec qu'une terre aride présente au beau milieu d'un désert. L'autre partie du plan était qu'il lâche la demoiselle, en espérant qu'elle ait une autre arme planqué quelque part pour se débarrasser de notre assaillant tant qu'il serait occupé à tenter de comprendre ce qu'il lui arrivait. Et peut-être reprendre la moto pour refiler à vive allure, en espérant que ma brave amie daigne redémarrer malgré sa chute.

Des mots en latin jaillirent de ma bouche tandis que mon regard était planté dans celui de la créature de minuit, et que seul ce faciès emplissait mes pensées. Je n'avais qu'un seul essai. Si j'échouais, on était foutues. Je n'étais pas dans mon élément naturel, et privée de sang, Joan ne pourrait, quant à elle, pas courir bien loin de son vivant. Si mon sort fonctionnait, l'autre n'allait sans doute pas tarder à ne pas se sentir très bien, relâcher un peu l'emprise sur sa proie tandis que la douleur remonterait le long de son corps de mort... En espérant que la jeune femme se dépêche, dès lors que les mots cesseraient d’être prononcé –et je savais que je ne pouvais pas tenir longtemps-, il y avait fort à parier que la douleur s’éclipserait comme par magie. C’était une créature surpuissante, certainement pas un simple bol d’eau chaude.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Dim 17 Fév - 13:09

Bon elle visait bien mais il était plus qu'évident qu'atteindre un vampire en lançant un objet dans sa direction avait très peu de chance de fonctionner. Alors quand elle entendit la mécano sortir un "hé", elle sursauta, sa concentration un peu mise à rude épreuve. Elle ne savait pas s'il s'agissait d'un "hé mais arrête tes conneries", "hé mais on tire pas sur des gens sans raison", "hé mais tu caches des armes dans tes fringues, psychopathe" ou encore "hé mais t'es nulle, tu l'as pas eu". En tout cas, elle était en vie et elle allait sans doute bien mais est-ce qu'elle se rendait compte de la gravité de la situation ? L'autre sangsue s'était fait un malin plaisir de se déplacer derrière la chasseuse et la tenait entre ses bras. Impossible pour Joan de rivaliser avec cette force et ce n'était pas le "ça suffit" de Lexy qui allait la sortir de ce pétrin. Pour une fois qu'elle aurait espérer être un peu mieux équipé ou en compagnie de collègues aguerris... eh bien c'était fichu, elle se coltinait une garagiste et en plus, la nuit n'avait jamais été aussi silencieuse que cela ! C'est vrai ça, il n'y avait pas âme qui vivent dans le coin, pas même une voiture esseulée qui passait soudainement sans comprendre ce qu'il se passait dans le coin. Non jamais la moindre interaction avec une quelconque vie. On eu dit qu'ils étaient sous une bulle hermétique, coupée du monde. Quoi qu'il en soit, elle risquait actuellement de se faire mordre. Perdre la pureté de son cou... ça c'était vraiment horrible ! Elle était bien trop jeune pour ça voyons. elle réfléchit à ce qu'elle possédait dans ses poches tandis que Lexy se relevait et ne comprit pas trop pourquoi cette dernière lui demandait de se préparer. Elle la regarda, on aurait dit qu'elle était en transe ou en tout cas, en pleine concentration. Bah si elle réfléchissait trop longtemps Joan serait déjà vidée de son sang.

Soudainement, la jeune chasseuse comprit qu'elle était à côté de la plaque. Sa camarade était bien plus qu'une simple réparatrice de caisses, elle avait avec elle un pouvoir autre. Bref, c'était une sorcière... qui d'autre pourrait parler un langage mort ? Joan ne savait pas du tout à quoi servait la formule que la jeune femme récitait mais elle espérait que la demoiselle savait ce qu'elle ferait, que c'était une experte et pas une novice, parce que sinon elles seraient deux. Apparemment il se passait quelque chose car elle sentit l'étreinte de la créature faiblir. Elle se sentit un peu renaître, respirer à nouveau. Elle avait la possibilité de se défaire de son étreinte et se glissa donc hors de ses bras tandis qu'il semblait souffrir. Seule question flippante maintenant, est-ce qu'elles auraient le temps de fuir : ça durait longtemps cette magie ?

- C'est efficace ton truc. J'espère que tu fais pas ce genre de sorcellerie quand on t'énerve trop...

Elles n'étaient pas saines et sauves. Même si elles remontaient sur la moto, avec l'espoir et la foi stupide qu'elle redémarre, il y avait peu de chance pour qu'il ne les rattrape pas. Tout ça à cause d'une foutue clope à la con ! Mais oui c'était ça : une clope ! Bon sang, elle s'était débarassé de son premier vampire de cette façon.

- Lex' bon sang, ton briquet ! C'est une meilleure arme que ta magie si je puis me permettre...

Joan avait sorti de son sac un déodorant en spray. C'était toujours utile ce genre de chose. Un sac de filles était toujours une véritable arme et on pouvait compter sur Jo' pour l'emmener un peu partout. Il fallait qu'elles se dépêchent avant que le vampire reprenne ses esprits. Ensuite la chasseuse aurait deux mots à dire à la sorcière. Pourvu qu'elle sorte vite son briquet.

Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 10928
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mer 13 Mar - 12:38

Mon sort semblait fonctionner. Si j'avais vu juste, l'affreux avait probablement la sensation que tout son être entrait en ébullition, et plus particulièrement le pauvre petit pois chiche qui lui servait de cerveau. Je n'étais pas assez puissante pour tuer une créature de la nuit par le seul intermédiaire de mon esprit -chose que je doutais fort être capable d'accomplir un jour-, mais au moins, le vampire avait lâché ma camarade de fortune. En réalité, j'aurais préféré me trouver seule dans ce genre de situation, à exécuter mes quelques pirouettes loufoques l'air de rien, jusqu'à finir par me sortir de l'embarras dans lequel j'arrivais toujours à me mettre de justesse, un peu amochée ici et là. En revanche, là, je me sentais comme un devoir envers la jeune femme. Le devoir de la protéger, et je savais que la culpabilité m'empêcherait de dormir pendant un sérieux moment si jamais elle venait à succomber à ses blessures. Et merde. Je m'attendais à ce qu'une fois libre, elle allait flanquer une autre dague ou quelque chose du genre dans le cœur du suceur de sang, mais non. Une seule arme sur elle ? Étrange...

"Si tu savais..."

Ce n'était là que du bluff. Mes capacités de sorcellerie n'étaient encore qu'horriblement limitées par rapport à ce qu'elles auraient pu être à l'heure actuelle si je n'avais pas été contrainte de la sorte par ma propre famille, et que la répugnance de faire véritablement usage de la magie m'avait prise à la gorge durant quelques années. Je faisais la fière, avec mon bras en sang, mais tout au fond de moi, seul la terreur me permettait encore de tenir debout, et d'être capable de faire fonctionner encore deux ou trois neurones. Partir en courant n'était pas une option, car à partir du moment où mon emprise sur la créature se relâcherait, elle aurait tôt fait de se nous arracher la gorge, et de se servir de nos carotides respectives comme d'une simple paille. Je l'avais relâché l'espace d'une seconde pour répondre, bêtement, et il avait déjà commencé à s'agiter. Si bien que je me remis à marmonner, tout en reculant en cherchant à ne pas le perdre des yeux. Il allait falloir que je remédie à ce petit problème également. Pouvoir maintenir mon sort sans n'avoir besoin de faire usage de la parole de manière continue, et simplement avoir à maintenant un simple contact visuel. Car là, j'avais besoin de parler, et la miss ne me facilitait pas les choses.

Un briquet ? Un déodorant en spray ? J'avais perdu mon contact visuel tant la déconcertation me prit. De toute manière, je ne pouvais pas tenir plus longtemps. Le sang battait à vive allure mes tempes, et la nausée commençait à monter. Mauvais signe... "Tu te fous de ma gueule... Tu seras déjà réduite en charpie avant de pouvoir l'approcher avec ce truc." Je partis rapidement en arrière tandis que l'affreux reprenait ses esprits, attrapant la dague tombée à terre non loin de ma moto. "On s'casse, je peux plus refaire mon petit tour dans l'immédiat." Ma tante aurait probablement préféré s'arracher les tympans plutôt que d'entendre cela. Non seulement je n'avais pas tenu longtemps, mes incantations étaient pitoyables, et en plus j'étais déjà au bord de l'évanouissement. Faible. Natalia, t'es faible. Dans le doute, je jetai tout de même mon briquet à la chasseuse. "J'espère qu'elle va redémarrer..." Je me sentais fatiguée. En temps ordinaires, même si mes compétences magiques étaient limitées, je ne m'épuisais pas aussi vite. Quelque chose clochait. Quelque chose dans l'air me gênait. Sans ne me poser d'avantage de question, je laissai la dague retomber, et soulevai ma moto comme je le pus, m’asseyant dessus dès que possible. Je tournai la clef dans le contact, une fois, deux fois, trois fois. Aucune réponse.

"Elle est morte..."

Je ne sus dire si j'étais d'avantage blasée qu'horrifiée. Car à bien y regarder, l'autre avait disparu. Probablement dissimulé dans un coin, attendant le meilleur moment pour venir se nourrir tranquillement. "Mais bordel, où sont les gens ?!" Les rues étaient désertes. Je me sentais comme dans un mauvais remake de silent hill, version Nouvelle-Orléans. Un grognement parvint à mes oreilles. C’était mauvais… On pouvait même dire que ça puait de manière violente. Comme si le vampire ne suffisait pas, il fallait en plus que monsieur la boule de poil vienne se mêler de nos affaires. Je pouvais parler aux animaux, certes, mais je doutais fort qu’un lycanthrope enragé aurait quelque chose à faire de mes paroles. Pourtant, cela ne coutait rien d’essayer, car même si je ne le voyais pas, je savais qu’il pouvait m’entendre. "Josh... C'est moi, Lexy." La poisse.

"J'espère que t'as d'autres tours en réserve Joan, parce que je donne pas cher de notre peau..."


_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10192
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   Mer 20 Mar - 22:28

Joan ne voulait absolument pas savoir ce dont Lexy était capable de faire avec sa magie. Elle n’avait qu’une envie, celle de s’en sortir indemne avec la mécano. Le reste n’avait pas la moindre importance tant qu’elle n’était pas en sureté toutes les deux. Quoi qu’il en soit, Joan ne s’était pas rendu compte qu’elle perturbait la concentration de la jeune sorcière et comme elle était plutôt bavarde, c’était difficile de se taire bien que la situation n’amène pas spécialement à la conversation. Ce fut pire quand elle évoqua le briquet. Quoi ? Ce serait une défense comme une autre. Comment cela elle serait réduite en charpie ? Mais elle ne comptait pas du tout s’approcher de la créature, c’était le vampire qui avait une furieuse envie de se rapprocher alors autant avoir un moyen de l’éloigner. Que sa camarade soit perplexe, la fit sourire. Elle faisait avec ce qu’elle avait sous la main, bon sang. Les conditions étaient telles qu’on faisait de son mieux pour échapper à ce monstre.

- File-le moi ton briquet au lieu de t’exciter. Si t’es pas capable de relancer de sort, faut bien trouver un palliatif !

Elle avait à peine attrapé le briquet qu’elle se dirigea vers l’endroit où se trouvait précédemment la créature qui bien évidemment ne s’y trouvait plus. La chasseuse chercha autour d’elle, elle ne le voyait plus. Elle s’aperçut finalement qu’il se trouvait près de la moto de la mécano, à côté de Lexy et d’elle-même. Si la moto était morte, les jeunes femmes n’allaient pas tarder à être dans le même état. Joan fit descendre la sorcière de sa bécane et le plus rapidement possible, utilisa le briquet et le spray. Elle n’avait pas été très rapide mais le vampire devait être suffisamment sous le choc ou alors tellement énervé qu’il ne réfléchit pas. Cela faisait un mini chalumeau, une flamme qui avait surtout pour but de dissuader leur ennemi. Ce qui semblait fonctionner car il recula aussitôt. Cependant, utiliser une flamme prêt d’une moto endommagée était risqué et apparemment de l’huile avait fui du véhicule. La flamme toucha la flaque. Joan lâcha le briquet et se brûla. Brièvement mais violemment.

- Et merde, recule Lex’ ! Lex ?

C’était vrai ça. Où étaient tous les gens ? On aurait dit une ville fantôme alors qu’elle ne l’était pas quelques heures auparavant. Elle ne s’attarda pas sur ce détail car Lexy semblait avoir bloquée sur quelque chose, disons quelqu’un. Josh ? Elle parlait bien de l’autre mec de tout à l’heure. Il avait pris du poil de la bête son collègue. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il les suive jusque là, c’était impensable et quelle misère. Sérieusement, une soirée pareille ça n’avait que un sur dix millions de chance de se passer de cette façon… C’était un cauchemar. Oui… comme un mauvais rêve. Elle entendit Lexy lui parler et remarqua que la moto n’avait pas explosé, qu’elle n’avait pas réellement mal à sa brûlure. C’était étrange tout ça. Il n’y avait personne… sauf un vampire et un loup-garou. Comme par hasard.

- D’autres tours, haha mais tu déconnes, ce n’est pas moi la magicienne ici ! Alors fais nous sortir de ce mauvais rêve !


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet




MessageSujet: Re: Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Euh un joint de culasse ? Tu es sûre ? [pv : Lexy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» joint de culasse ou pas???(D30S)
» [UploadHero] Joint security area [DVDRiP]
» cylindres type 812 sur bloc 712 ?
» Mission: La fille du Coupeur de Joint! [Privé Seiren]
» Comment remplacer un joint de "trompette"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cup of Blood ♥ ::  :: Mid-City :: Le Black Lion
-