Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE

Partagez | 
 

 After Midnight Blues Ͽ Lexy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Jeu 30 Aoû - 22:49

Le jour était mourant, les ombres se dessinaient à peine et les gens rentraient chez eux alors que Maelenn se réveilla. Scarlet était toujours trop jeune pour se réveiller à cette heure-ci, même si grâce à son pouvoir elle le pouvait. Mais étrangement, aujourd'hui elle ne l'avait pas fait. Elle regarda la jeune vampire encore inerte et complètement nue dans leur lit, le drap en satin rouge recouvrant la porcelaine de son bas ventre, omettant complètement le blanc nacré de sa poitrine. Elle sourit et se leva pour aller se préparer. Ce soir elle jouait au Bloody, pas question d'arriver en retard parce qu'elle avait été trop occupée à regarder sa dulcinée, morte pour encore quelques heures. Elle soupira et se dirigea vers la salle de bain, sa longue tignasse rousse pendant lâchement jusqu'à ses reins, virevoltant de gauche à droite sans réellement se soucier de quoi que ce soit. Une fois lavée et séchée, elle sortit de la salle de bain et se planta devant son dressing ne sachant que mettre. Elle devait choisir en fonction de sa combinaison de moto. Mais elle ne pouvait tout de même pas jouer en jeans avec une bête chemise... Il fallait bien trouver un compromis. Elle s'empara d'un vieux t-shirt d'un groupe de métal à Scarlet, un vieux jeans troué à elle et enfila une paire de Dr. Martens - lacées qui remontant jusqu'aux genoux - placées au dessus d'une paire de chaussettes rayées noires et blanches qui elle montaient jusqu'à mi-cuisse. Elle s'empara d'une robe de soirée noire assez chic ne descendant pas en dessous de ses genoux, d'une paire d'escarpins et fourra le tout dans un sac à dos. Elle enfila par dessus sa combinaison de moto, enfila son casque et prit ses clés juste avant de partir. Elle ferma la porte et puis la rouvrit d'un coup. Elle s'empara d'un bout de papier et laissa un mot à sa dulcinée, qui allait bientôt se lever.

"Je suis partie travailler, n'oublie pas de ranger le bordel que t'as fait ! Oh et je t'ai emprunté un t-shirt, tu ne m'en veux pas ? Pas trop de conneries en mon absence !

Bisous,
Ti amo amore mio."


Et là elle pu partir. Elle enfourcha sa moto et fila dans la nuit naissante. Il y avait une foultitude de gens, de gens et de non-gens ce soir quand elle arriva au Bloody ; tant mieux, quitte à travailler, autant travailler pour quelque chose ! Elle traversa la pièce, partit se changer et s'installa par la suite devant le clavier du piano. Pour une fois, elle avait champ libre quant au répertoire de ce soir. Il y avait comme seuls autres musiciens un batteur nonchalant et un contrebassiste afro-américain. Tant mieux, elle se sentait d'humeur à jouer du blues. Elle fit signe au contrebassiste de s'approcher du micro et elle entama les notes d'une chanson d'un grand homme des tréfonds de la Louisiane. Une voix rocailleuse s'éleva dans la salle. Il était trop tôt pour l'attraction principale de la soirée ; le cabaret, mais pas trop tôt pour un blues. Les notes traversèrent la salle, l'emplissant toute entière de tout le soul contenu dans l'âme du chanteur. Maelenn partagea toutes les connaissances de son répertoire blues, de Cousin Joe à Ray Charles, en passant par B.B. King et Otis Spann, elle en fit quelques uns et puis, elle termina sa soirée. Place au cabaret à présent. Elle passa dans le backstage et retira ses escarpins au profit des chaussettes et des Doc. Ça faisait légèrement Goth' mais elle s'en foutait, elle se changerait complètement plus tard dans la soirée ; pour l'instant le bar et le spectacle l'attendaient.

Elle posa son seyant sur un tabouret, commanda un verre de Whisky et se demanda ce qu'elle allait manger ce soir. Enfin, plutôt qui. Il y avait tellement de proies, tellement de choix. Un sourire se dessina sur son visage et puis le cabaret pu entamer ce pourquoi il était fait ; distraire les foules avec des danseurs et des danseuses. L'extravagance était quelque chose de merveilleusement délectable, tout comme un bon verre de Whisky.
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 27
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 9108
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Sam 1 Sep - 8:54

« Jeez… »

Ce fut le seul son capable de passer la barrière de mes dents serrées à cet instant-là. Mais dans quoi cette vieille folle m'a embarquée... pensai-je avec une consternation des plus probantes dessinée sur mes les traits de mon faciès. Je suivis la dite-folle au sein du club, jusqu'au comptoir, les yeux ronds comme des soucoupes. Lorsqu'elle m'avait dit de m'habiller de manière classe, je ne pensais pas être embarquée dans ce genre de soirée. Déjà, l'atmosphère ne me plaisait pas du tout. Quelque chose d'étrange planait dans l'air, un truc que j'avais déjà ressenti avant, mais je ne parvenais guère à poser le doigt dessus. En plus, je n'avais pas embarqué mes animaux vu que ma comparse n'était qu'une humaine des plus banales, même si elle dégageait de temps à autre un petit truc. Un petit truc qui ressemblait à ce que je ressentais ici, bien que bien plus faible. J'aurais tant voulu qu'Hendrick soit ici avec moi, et me donne son avis de rat au courant de tous les derniers potins. Alysiane avait la quarantaine bien tassée, s'approchant lentement de la décennie supérieure. Elle conservait un corps superbe, comme une beauté figée à tout jamais. Elle portait toujours sur elle une vague odeur de pomme, et surtout, elle parlait couramment le Russe. Et pour cause, elle venait de Minsk, et c'était bien pour cette raison que nous avions sympathisé, un après-midi quelconque tandis qu'elle était venue faire réparer son véhicule au garage.

Pour l'occasion, j'avais revêtu une petite robe noire sans manches peu décolletée, dont le tissu principal m'arrivait un peu au-dessus de la mi-cuisse. Le tout était recouvert en parti d'une vague toile de gaze, avec une croix pendant à mon cou, arrivant jusqu'au niveau de ma poitrine. J'avais également enfilé une paire de New-Rock remontant presque jusqu'aux genoux par-dessus mes collants verts foncés, avec des talons me permettant d'atteindre presque le mètre soixante-quinze. Et pour achever le tout, j'avais opté pour un maquillage discret aux tons vert et noir au niveau des yeux, ainsi qu'un charme attaché autour de mon cou, dissimulé par mes vêtements. Il me permettait d'avoir les cheveux légèrement ondulés, parsemés de mèches assorties à mes collants. De ce fait, j'avais pris le taxi ce soir-là, laissant à contrecœur mon bijou de technologie à la maison, décidant que venir à califourchon sur une grosse cylindrée en robe risquait de faire désordre. J'avais ainsi rejoint mon amie -enfin, nous nous connaissions depuis environ deux semaines, mais elle parlait la même langue natale que moi !- en cours de route, et une chose m'avait sauté aux yeux durant le trajet. Elle avait deux légères traces de morsures autour du coup, comme si un serpent l'avait mordu à cet endroit précis, d'une manière quasiment chirurgicale. En voyant mon regard insistant, elle avait replacé son châle en place, et détourné le sujet avec un grand sourire.

Un frisson me parcourut l'échine en croisant le regard du videur en pénétrant dans la boite de nuit. Il m'adressa un large sourire après avoir relevé la tête, une fois son regard ayant enfin quitté ma croix. J'avalai bruyamment ma salive, chose qui passa inaperçu dans le brouhaha continuel. Je jetai un coup d'œil au cabaret en me demandant à quelle époque j'avais soudainement atterri. A peine avais-je retourné la tête pour continuer à suivre Alysiane qu'elle avait déjà disparu de mon champ de vision. Génial. Je poussai un long soupir, et me dirigeai vers le comptoir, ne sachant pas trop où me mettre. Je comptais boire, un peu, mais pas trop, je ne la sentais pas cette soirée. En m'asseyant sur l'un des tabourets libres, juste à coté d'une grande rousse, je parcourus l'assemblée du regard. Des humains. Quelques sorciers disséminés ici et là. Et une énergie inconnue. Enfin, elle me disait vaguement quelque chose, mais quoi ? Et surtout, pas un seul lycanthrope. A force de les côtoyer tous les jours, j'avais fini par apprendre à les reconnaître du premier coup d'œil, et je pouvais jurer qu'il n'y en avait pas l'ombre d'un seul dans cette pièce précise. Je me retournai en sentant une présence derrière moi, pour croiser le regard du serveur qui me demanda ce que je voulais. « Vodka », répondis-je simplement. Je n'étais pas à l'aise. Je posai l'un de mes coudes sur le comptoir, m'assurant d'avoir une prise telle à pouvoir m'éclipser rapidement. Ma voisine... me dérangeait. Et ce n'était pas à cause du breuvage avec lequel elle se délectait, dont je ne supportait pas même l'odeur. Je lui lançai quelques regards discrets, puis me décidai à lui adresser la parole.

« Vous venez souvent ici ? » Je lui parlai en russe sans même ne m'en rendre compte. D'une part, cela faisait un moment que je n'utilisais plus que cette langue. Et d'autre part, je me sentais tellement stressée qu'il fallait croire que mon cerveau avait placé l'interrupteur sur off.

_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Lun 3 Sep - 11:07

La vampire était assise tranquillement à siroter son whisky lorsqu'une jeune femme vint s'asseoir à côté d'elle. Ce n'était pas une humaine, ça se sentait. Elle la détailla de haut en bas ; des cheveux noirs et lisses assez longs, de sublimes yeux bleu-gris, une peau assez blanche, revêtue d'une robe courte et noire rendant sa peau encore plus pâle qu'elle ne l'est. Elle aurait presque juré qu'elle était originaire de l'Europe de l'est si elle n'avait pas eu des doutes - doutes réduits en poussière lorsqu'elle lui adressa la parole dans un russe parfait. Un large sourire se dessina sur son visage. Elle n'avait plus parlé russe depuis presque cent ans, à quand ça remontait déjà ? Ah oui ! Lorsque Staline avait instauré le communisme. Elle secoua la tête lentement et remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Le plus amusant dans l'histoire, c'était que la jeune femme était venue d'elle-même lui parler russe, sans même savoir si Maelenn elle-même le parlait. Était-ce un lapsus involontaire ? Parlait-elle seulement un mot d'anglais ? Qui sait, la soirée nous le dira. La vampire sourit dévoila ses canines et puis conversa avec l'inconnue.

- "Je travaille ici, je suis la pianiste. Je viens juste de terminer mon service donc un petit verre en regardant le spectacle me fait le plus grand bien. Et vous, vous venez souvent ici ?" répondit-elle dans un russe parfait.

Converser dans une autre langue n'était pas un problème en soi, elle aimait pratiquer. C'était juste un peu inhabituel que quelqu'un lui parle en une autre langue. Elle termina son verre et se retourna vers la russe. Elle était jeune, elle devait avoir dans la vingtaine mais ses yeux parlaient pour elle. En dessous de 25 ans, à peu de choses près. Maelenn était douée pour donner des ages mais pas pour parler de la pluie et du beau temps par contre. Elle regarda le barman et lui fit signe d'amener un Martini - oui oui, juste après un verre de Whisky, pas très très usuel mais elle n'en avait cure.

- "Au fait, je m'appelle Maelenn, enchantée."

Maelenn ou la bretonne qui conversait dans une autre langue. Si elle avait su qu'un jour, qu'elle serait non seulement présente durant le XXIe siècle mais qu'elle tiendrait une conversation dans une autre langue que celle qui l'avait bercée depuis sa plus tendre enfance, aurait-elle hésité il y a 1600 ans à devenir ce qu'elle est ? Pas le moins du monde.

- "D'ailleurs ! C'est étonnant, comment avez-vous su que je pouvais parler russe ? Cela m’intrigue ! Aussi, je suppose que vous n'êtes pas d'ici, je me trompe ?"

Un peu invasive, elle le savait mais, c'était la première fois qu'on lui faisait ce coup ; venir lui parler dans une langue étrangère. Une première qu'il fallait éclaircir, comme dit plus haut, peut-être était-ce un simple lapsus de sa part, peut-être ne s'était-elle même pas rendue compte qu'elle était en train de parler en russe ? Ses doigts pianotèrent sur le bois massif du bar et elle regarda intensément la jeune femme. Elle commençait légèrement à avoir les crocs...
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 27
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 9108
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Lun 3 Sep - 19:53

Canines. Canines. Canines canines canines canines. Je demeurai là bêtement, fixant mon interlocutrice, regrettant à cet instant précis de lui avoir adresser la parole. Allait-elle penser que j'éprouvais un moindre intérêt à cela, vu sa véritable nature ? J'avalai douloureusement ma salive, ne prêtant plus attention à rien d'autre que cette bouche maudite. Les yeux rivés dessus, je ne me rendis pas compte que le serveur était à mon niveau, de l'autre coté du comptoir, me réclamant le prix de ma consommation. Je tournai légèrement la tête, l'air évasive, et lui tendis un billet quelconque tout juste tiré de mon petit sac en bandoulière. Je n'y connaissais rien en vampire, si ce n'était que j'avais une barjot sous mon propre toit. Nous avions commencé à sympathiser dans le tout début, jusqu'à ce que la vérité me frappe. Non pas qu'elle ne me causa le moindre tracas, mais je pris peur à l'instant même où je sus. Les suceurs de sang m'effrayaient. Et pourtant, je ne les connaissais guère. Pourquoi absolument vouloir aller vers les lycanthropes, et fuir devant les vampires ? Les deux espèces étaient de toute manière tout aussi dangereuse l'une que l'autre, alors quoi ? Cela venait certainement de tous les mythes ancestraux dont j'avais entendu parlé, surtout en apprenant que la plupart étaient réels. D'autant plus qu'il me semblait que les boules de poil sur pattes étaient moins menteurs, et moins manipulateurs. Et surtout, qu'ils étaient moins vieux pour la plupart, et avaient donc une expérience moins grande vis-à-vis des mortels.

"La pianiste, hein...? Lovely" fis-je en balbutiant quelque peu, parlant tantôt russe, tantôt anglais. Ce n'était qu'une question d'habitude, passant couramment d'un bord de l'autre afin de pouvoir converser tranquillement avec les nombreuses espèces animales côtoyées chaque jour. Je ne me trompais jamais de manière habituelle, mais là, j'étais profondément troublée. Je pris une profonde inspiration avant de continuer. "Non, c'est la première fois que je viens ici... Je suis... venue avec, heu... quelqu'un." Je n'osai pas lui dire que je l'avais perdu, pensant peut-être pouvoir trouver ici une issue de secours propice à ma survie. Je récupérai rapidement la monnaie tendue par le serveur qui partit ensuite ailleurs, tentant de camoufler au mieux ma peur. De ce que je me doutais, c'était que la vampire pouvait la détecter, et pourquoi pas s'en délecter ? Étaient-ils tous aussi pervers que dans les contes racontés aux enfants humains ? Je parvins à calmer quelque peu le battement effréné de mon propre cœur, mais des efforts devaient encore être faits. Je pris mon verre au creux de ma main, laissant le liquide tourbillonner dans son contenant, les yeux fixés dedans. "Je ne traine habituellement pas dans ce genre d'endroit." m'empressai-je d'ajouter à mes précédentes paroles, comme un besoin ultime. Avant d'avaler cul sec mon verre, savourant la légère brûlure laissée au passage dans ma gorge, et de faire un signe au barman de me resservir la même chose.

Elle se présenta. Et bien, mes chers amis, nous y étions. La dénommée Maelenn devait probablement vouloir en apprendre un peu plus sur moi, n'agissant pas comme la plupart des gens l'auraient fait. C'est à dire répondre très brièvement à la question posée avant de se détourner. Je rougis quelque peu à cette pensée, sentant les vapeurs de l'alcool me monter délicatement à la tête. "Lexy." répondis-je simplement. Je n'avais pas l'habitude de mentir, ni même pour faire plaisir aux gens. Alors non, je n'étais foutrement pas enchantée, mais je faisais avec. Je me rassurais peu à peu intérieurement, me disant que de toute manière elle n'allait pas me sauter dessus ici pour m'aspirer le sang jusqu'à la dernière goutte. Trop de gens étaient présents, et la plupart n'avaient absolument aucune aura magique. Des humains alors. Peut-être que certains étaient au courant de notre existence, mais certainement pas tous. Sa phrase me percuta. Je ne m'étais même pas rendue compte de la langue utilisée. Vraiment troublée. Pauvre folle, le jour où tu te trouveras vraiment en danger, tu vas crever comme une idiote. Je lui fis un léger sourire, parvenant un peu à me détendre à coup de volonté féroce. J'attrapai mon deuxième verre que l'on ne me dit pas payer dans l'immédiat, et l'avalai également d'un trait. Le brasier qui s'alluma dans mon estomac ajouta encore un peu de courage au maelström de mes émotions actuelles.

"En fait, je n'en avais aucune idée. Je vous ai parlé ainsi, par hasard, après avoir passé la soirée à parler en russe... Ça ne m'a donc pas vraiment choquée que vous me répondiez dans la même langue." Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas vouvoyé quelqu'un. Avec les marques de respect, etcétéra. Je ne le faisais jamais, étant plus le genre de fille à l'aise dans ses baskets à prendre les autres pour ses amis. Tout le monde il est cool, tout le monde il est content. Mais ça, c'était pas cool. "Je ne suis pas du coin, mais j'ai quitté la Russie il y a quelques années maintenant. J'ai vadrouillé quelques temps en Europe, avant de m'échouer en Amérique." Je pris une légère inspiration discrète, faisant mine de m'intéresser à elle. Après tout, pourquoi pas ? C'était l'occasion d'en savoir un peu plus sur eux. De manière détournée, et au moins, peut-être serais-je moins effrayée par la suite. "Pourquoi avez-vous appris le russe ? C'est une chose rare pour des non-natifs... Surtout dans un pays aussi éloigné du mien." J'avais dérivé intentionnellement sur l'anglais, jugeant que nous attirions moins l'attention en parlant ainsi plutôt que dans une langue étrangère. Certes, la plupart des personnes présentes ici ne comprendraient probablement pas un traitre de mot de notre conversation, mais une exception pourrait également en faire partie. Et prêter une oreille un peu plus attentive de ce fait, inconsciemment, ou non.

_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Mar 4 Sep - 19:01

Maelenn pencha la tête sur le côté, tout comme un chat lorsqu'il regarde un humain. Elle avait remarqué que quelque chose avait changé chez la petite. Elle semblait troublée, limite apeurée, ne sachant pas dans quel foutoir elle s'était mise. La vampire inspira une longue rasade d'air peu nécessaire et senti la peur qu'elle dégageait. Elle était dans un état euphorique, elle le goûtait sur sa langue. Si elle voulait essayer d'attirer le moins possible l'attention de tout prédateur autour d'elle, c'était raté. Maelenn se figea dans cette immobilité cadavérique, ne respirant plus et clignant à peine des yeux. On aurait dit qu'elle était une statue ; bien que ses yeux scintillants et reflétant toujours une couleur somptueuse étaient la seule chose qui pouvait encore dire qu'elle était vivante - et vivante est un bien grand mot... Elle cligna lentement des yeux et poussa un léger soupire. Elle allait devoir expliquer à Lexy que si elle avait peur des vampires, les vampires seraient encore plus attirés par le fait de vouloir en faire leur casse-croûte. Il fallait voir les vampire comme des animaux, les prédateurs les plus vieux et plus forts de toute l'histoire. Lorsqu'un loup chasse, il chasse non seulement par nécessité mais aussi par plaisir. Le loup se délecte de la peur de sa proie, comme tout autre prédateur. Le lion, le tigre, le léopard, le jaguar et tous ces autres grands félins. Mais le plus vile de tous ces chasseurs était l'Homme. Mettez juste sous le nez d'un serial killer un victime effrayée et il en sera d'autant plus excité. Vous saisissez le point ? Un vampire ne vous fera rien si vous n'avez pas peur - ou qu'il n'est pas un psychopathe, au choix. Il fallait impérativement qu'elle le comprenne ou bien elle allait passer sa soirée entourée de vampires ne demandant qu'à sucer le sang frais traversant sa jugulaire, la jolie artère amenant du sang fraîchement oxygéné au cerveau.

- "Seigneur, Lexy ! Détendez-vous, je ne vais pas vous manger. Vous dégagez une peur tout à fait délectable et cela attire les vampires. Il ne faut pas laisser transparaître cette peur. Ce que la majorité des gens ne comprennent pas c'est que, ce qui nous attire le plus lorsque nous chassons, nous autres prédateurs - aussi bien lycan que vampire ou encore même animal - c'est que nous nous délectons plus de votre peur que de votre sang. Un conseil d'une personne qui est là depuis pas mal de temps ; ne laisse pas transparaître ta peur ou d'autres émotions susceptibles d'exciter un prédateur. Tu vivras plus longtemps comme ça, bien qu'à ton odeur, quelque chose me dis que tu n'es pas complètement humaine. Je ne cherche pas les détails mais... Essaye de calmer ta peur ou tu risques d'attirer plus d'un vampire ce soir. Et puis, tu sais, ce genre d'endroit , dit-elle en mimant des guillemets, c'est pas si mal quand on s'y habitue. Les mordus adorent venir ici et les autres et bien... Ce sont les autres."

Alors comme ça, elle avait eu un lapsus... Cela amusait fortement la vampire qui réprima un léger gloussement. Donc, la Russe n'avait pas toujours vécu ici. C'était bon à savoir, tout comme le fait qu'elle n'était pas venue seule. Maelenn espérait seulement pour elle que son amie ne soit pas humaine... Après tout, tout le monde savait que une humaine et... Une sorcière ? Elle ne voyait que cette possibilité... Donc, une humaine et une sorcière, face à une horde de vampire, avaient toutes les chances du monde de survivre... Haaaaah... Ironie quand tu nous tiens... Hmm ? Pourquoi elle avait appris le russe ? Ooooh, bonne question ! Là elle lui posait une colle. Elle avait appris le russe lorsque les tsars étaient toujours d'actualité en Russie. Mais de là à se rappeler pourquoi elle avait appris le russe... Bonne question ! En réalité elle ne se souvenait plus trop si c'était parce qu'elle avait passé quelques temps en Russie ou justement parce qu'elle avait eu un amant russe... Bah, quitte à donner une raison, autant qu'elle ne mente pas !

- "Et bien, encore heureux pour vous que je sache le parler ! Mais c'est compréhensible. En tout cas, c'est un réel plaisir de parler russe après presque 100 ans sans le pratiquer... Et donc, vous venez d'où exactement en Russie ? Demanda-t-elle curieuse. Et comme si de rien n'était, elle repassa à l'anglais. Oh non, je ne suis pas Américaine ! Je suis Celte ! Enfin, Bretonne pour être exacte. Donc en réalité, j'ai appris le russe en Russie il y a de cela 200 ou 300 ans. Cependant, je ne me souviens plus exactement pourquoi. J'hésite entre parce que j'y suis restée quelques années ou je me suis entichée d'un Russe il y a de cela longtemps. Je sais que les deux sont arrivés mais de là à se rappeler complètement de la raison... C'est légèrement difficile. Après tant d'années, je trie forcément ce qui m'intéresse et ne m'intéresse pas."
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 27
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 9108
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Dim 9 Sep - 14:13

Mes yeux se figèrent sur mon interlocutrice. Il m'avait semblé l'espace d'un instant avoir affaire à un foutu conifère, tant l'immobilité s'était éprise de son être. C'était un phénomène... étrange. Était-il récurrent chez tous ces putains de suceur de sang ? Je risque d'attirer plus d'un vampire...? Toute sa tirade m'avait laissée de glace. Déjà que les vampires n'avaient pas une place bien élevée dans mon estime, mais là c'était le pompon. Encore les lycanthropes je pouvais comprendre, surtout sous forme animale. Mais là... Cette bande de psychopathes pétant plus haut que leur cul, persuadés d'être des "nobles" pour la plupart, n'étaient en fait qu'une bande d'animaux uniquement guidés par leur instinct primitif ? Le genre à toujours se croire supérieur à tous alors qu'ils ne pouvaient même pas garder une once de contrôle ? Mon regard se fit plus dur, remplaçant en partie ma peur par un dégoût profond. D'accord, elle n'avait pas tenté de m'arracher la carotide à l'aide ses dents pointues. Mais elle n'en restait pas moins un vampire, et mes préjugés étaient ancrés en mon être comme une vieille coutume subsistant des décennies durant. Je ne répondis rien, me contentant d'hocher vaguement la tête afin de montrer que j'avais malgré tout, écouté. Je n'avais de toute manière pas vraiment l'intention de revenir trainer dans les parages de toute manière. J'avais vu, et je savais désormais. D'autant plus que depuis l'incident avec Iris, je préférais éviter de fricoter du coté des vampires, ayant peur d'être reconnue par l'un d'eux. Je m'étais retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, et cela risquait de bien mal finir pour moi le cas échéant.

Pas parlé depuis près de cent ans ? Ce n'était pas encore la durée qui me sembla incongrue, mais plus le ton utilisé. Cette... chose avait quel âge ? Un sentiment étrange me traversa, laissant un frisson remonter le long de mon échine. J'avais bien l'impression qu'en cas de problèmes, je n'allais pas pouvoir faire comme j'avais fait avec certains vampires ce soir-là. L'effrayer avec une main enflammée ne semblait pas faire parti de mes options, et encore moins pouvoir la faire chuter à l'aide de pouvoirs télé-kinésistes. De toute manière, vu la populace qu'il y avait ici, mieux valait faire profil bas dans tous les cas. Ce n'allait pas être avec deux simples trous que ma gorge allait se retrouver si je me montrais violente... La vision de ma gorge à peine discernable sous un monceau de lambeaux de chair et de sang poisseux me vint en tête, me forçant à avaler difficilement ma salive. Bon dieu. "Celte..." prononçai-je vaguement, laissant mes idées dériver encore. Je m'éclaircis la voix d'un simple raclement de gorge, essayant de me montrer un peu plus à mon aise. Ne jamais faire confiance à un vampire. Mais j'avais tout de même envie de croire qu'elle n'allait pas chercher à me bouffer tout de suite, chose qu'elle aurait déjà faite si l'intention avait été celle-ci.

"Je suis de Moscou" répondis-je d'un ton neutre, sa question me revenant en tête. Je n'avais rien à craindre quant au fait de lui délivrer là où j'étais née. Quoi que, un léger détail me revint en tête. "Enfin, je suis née en Amérique il y a un moment, mais j'étais toute petite au moment où mes parents ont décidé de retourner en Russie. D'où mon accent, j'y ai passé beaucoup plus de temps qu'ici." Un mensonge que j'avais pris l'habitude de servir depuis les deux ans que je trainais dans le coin. En vérité, mon accent était indéniablement russe avec une pointe anglaise. J'avais surtout appris à parler l'anglais à Londres lors de mon séjour là-bas suite à ma fuite. Mais bon, les gens avaient tendance à trop se focaliser sur mes origines slaves pour vraiment prêter attention à ma manière de prononcer exactement les mots. De toute manière, cela n'était que pratique, et mon accent américain commençait à véritablement s'améliorer depuis quelques temps.

Je commandai un autre verre. J'en avais besoin pour me relaxer, la peur n'était plus en option une fois l'état d’ébriété atteint. Sauf en cas de grosse frayeur, mais il ne me semblait pas pouvoir risquer énormément tant que je restais dans ce club. Des humains étaient là, et les règles de l'Outremonde étaient quand même strictes. Et même si l'hypnose et autres artifices étaient là pour palier face à d'éventuelles fuites, ce n'était pas utile de risquer de perdre gros pour ma simple gorge. Je parvins à me détendre encore un peu à cette pensée. "Vous semblez être... Assez âgée. Ça te fait combien de balais au placard ?" Mon naturel revenait au galop alors que ma confiance refaisait peu à peu surface. Je n'avais que vingt-quatre ans, mais si je devais partir sur cette base, il ne me restait plus qu'à m’aplatir face à presque toute personne rencontrée, vu la probable différence d'âge présente entre nous. Mais je n'avais pas envie de cela, pas envie de me sentir rabaissée au quotidien parce que je ne faisais pas parti de leur petite caste très fermée d'immortels.

Les trois verres pris au préalable commençaient à se faire ressentir d’une petite pointe de chaleur présente à la base de ma nuque, si bien que je dansais de manière presque inaperçue sur mon tabouret, mon corps suivant inconsciemment le rythme de la musique jouée à cet instant.

_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Dim 16 Sep - 21:41

La jeune femme semblait être ailleurs, très loin ; comme dans un monde qu'elle seule connaissait. Est-ce que la vampire la mettait aussi mal à l'aise que cela ? C'était possible, peu de gens aimaient réellement les vampires. Parfois même entre eux ils se détestaient, c'était vous dire ! Maelenn retourna dans son immobilité morbide et enfila son masque n'affichant plus aucune émotion, hormis une grande lassitude. Certains humains avaient leur propre version de ce masque, surtout les policiers. Après quelques années de scènes de crimes horribles et l'expérience, ils sont bien obligés aussi non ils perdraient la tête à afficher leurs émotions comme ça. Mais pour l'instant, sa préoccupation n'était pas les policiers mais plutôt la demoiselle assise devant elle. Elle venait donc de Moscou. Oui, elle avait entendu la partie sur les US, mais elle n'y croyait pas. Pourquoi ? Elle avait hésité à la dire, et surtout tardé.

Maelenn rompit cette immobilité parfaite pour se retourner vers le barman et lui demander une bouteille de vin, ainsi que le verre à pied. Nonchalante, elle se retourna vers sa voisine. Elle la questionna sur son age. C'aurait été un homme, Maelenn l'aurait totalement envoyé bouler, une claque en prime. Oui, à ce niveau-là elle était très vieux jeu. Beaucoup de traditions étaient toujours d'actualité avec elle, mais beaucoup lui semblaient totalement dérisoires. Elle avait assisté à plusieurs repas entre vampires - avec leurs mordus, aussi bien pommes de sang que serviteurs - et les avait trouvés d'une barbarie des plus ignobles, alors qu'elle n'était pas ce qu'on pouvait appeler un cœur tendre. Enfin, là n'était pas le point. Son age ? Autant y aller franchement, non ?

- "Moscou... C'est très beau là-bas, surtout en hiver. Bref, mon age ? C'est très impoli de demander ! Enfin, ça, c'est seulement si tu avais été un homme - ne m'en veux pas mais vu qu'on en est au tutoiements... J'ai 1638 ans. Sacré nombre hein ? Quand tu sais que rien que dans cette ville, plus de trois vampires ont dépassé les deux millénaires... Enfin, d'ici 360 ans je les ai mes deux millénaires ! Elle se tut un instant et puis commença à réfléchir - ce qui, oui, lui arrivait ! Elle parlait d'années avec une légèreté déconcertante, alors que sa compagne de tabouret était une mortelle... Elle soupira. Enfin, désolée. Cela doit te paraitre bizarre de m'entendre parler d'age comme si c'était une chose aussi futile que la météo. Tu sais, une fois que tu as passé le millénaire, tu te préoccupe très peu de des années. Elles passent et puis voilà. Les année filent, décennies passent, les siècles s'entassent. Et puis arrive le premier millénaire. A partir de là, on a presque tout vu. C'est comme... Arriver à l'age adulte dirons-nous. Mais bon, cela n'a rien d'intéressant. Je suis inintéressante ! Juste un cadavre sur pattes comme les autres, tu dois te dire..."

Elle débouchonna la bouteille et versa le liquide carmin dans le verre. La vampire soupira, but tout le contenu du verre et puis remplit à nouveau le contenant. L'alcool ne valait pas le sang mais une bonne cuite permettait d'oublier des choses que le cerveau n'oubliait pas, ou du moins, les oublier pendant quelques instants. Elle avait oublié à quel point certaines gens pouvaient haïr les vampires, avoir peur d'eux ou bien encore les considérer comme des démons ignobles. Au fond, ils n'avaient pas tord ; de la nuit étaient nés les vampires et dans l'ombre ils opéraient. Peut-être que c'est de là que venait la peur du noir de beaucoup des humains. Maelenn ne s'en souvenait plus. Elle avait appris à chérir l'ombre, pas à en avoir peur ; et ce depuis fort bien longtemps...

- "Dis petite. Je pense que j'ai trop bu, vu la question que je vais te poser mais... Pourquoi détestes-tu les vampires ? Bon, je te l'accorde, on est pas forcément des tendres avec vous et puis... Beaucoup d'entre nous sont des vilains pas beaux mais... Il y a toujours des gentils. C'est comme les lycans ; tu as l'impression que ce ne sont que des gros toutous - ou minous - tous poilus mais... Non. Ceux qui vivent dans une meute/pard ont une vie, une famille, des amis... Des valeurs morales. Les solitaires eux cherchent à se protéger, à trouver un "chez soi". Alors, pourquoi les vampires font-ils aussi peur ? On est tout pareil ! J'ai une petite copine, un job, des amis... Des amants... Amantes... Alors, pourquoi avez-vous presque tous aussi peur de nous ? Si pas peur, de la haine alors. En 1638 ans, je n'ai jamais compris les humains..."

Oui, elle était peut-être trop bourrée... Fallait dire qu'elle était présente depuis plus de 3 heures, si on ne comptait pas son service. Vous auriez bu quoi en 3 heures vous ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 27
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 9108
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Mer 3 Oct - 17:01

Ma bouche s'entrouvrit légèrement, tandis que seule la stupéfaction demeura sur mon visage. "La vache..." Ce fut la seule chose la plus intelligente qui me passa par la tête en cet instant précis. Je savais bien évidemment que les vampires pouvaient vivre vieux, mais à ce point... Avec mes vingt années à peine dépassées, je faisais bien pâle figure à coté. Inintéressante. Au contraire, bien au contraire ! Elle devait avoir vu bien des choses, et bien que n'étant pas férue d'Histoire, cette personne devait constituer un véritable puits de savoir. Outre le fait qu'elle n'avait pas tord, elle restait tout de même un cadavre sur patte, animée par un quelconque puissant artifice magique qui m'échappait totalement. Il fut un temps où j'avais songé à me lancer dans la nécromancie juste dans le but de faire rager ma mère, mais je n'étais pas venue à bout de mon objectif, jugeant que c'était idiot de me pourrir la vie juste pour cela. D'autant plus que je n'aurais certainement jamais eu les capacités suffisantes pour maitriser cette spécialité à un tel point. J'haussai maladroitement les épaules, fit signe au serveur afin d'avoir un autre verre -et entendis au passage mon porte-monnaie se mettre à pleurer-, puis ouvrit la bouche. "Ça en fait des années au compteur... Pauvre placard, il doit suffoquer avec tous ces balais" Tadam. L'intelligence pure avait encore frappé ! C'était bien plus fort que moi, toujours à raconter des choses sans intérêt, mais c'était ainsi que je trouvais un certain équilibre dans ma vie. Et puis, faire croire aux choses que l'on est dénué de neurones comportait souvent bien des avantages.

Je sirotais pensivement mon verre servit rapidement -Dieu merci, je n'étais vraiment pas à l'aise bien que la peur s'en était allée, et que je tentais de mettre un masque sur mes émotions- quand la belle rousse reprit la parole. Le deuxième mot m'horripila, si bien que je dus pincer mes lèvres très fort afin de la laisser achever sa tirade. Et avant même d'avoir totalement fini d'analyser le flot de ses paroles, j'ouvris ma bouche et en sortis une phrase peut-être un peu plus assassine que ce que je l'aurais voulu. "Petite. Bordel, ouais, j'suis peut-être pas très grande, mais je sais très bien que ce n'est pas dans ce sens. Tu vois, même si j'en avais eu quatre-vingt dix, tu m'aurais sorti la même chose ! Genre, on est tous bien plus jeunes, nous les mortels, forcément, donc on vous est tous forcément inférieur !" Je mettais à moitié levée de mon tabouret, et me rendis compte de mon geste une fois mon emportement passé. Et je me rassis, penaude, espérant ne pas m'attirer de foudres vampiriques. Mais ma colocataire -qui n'était pas restée bien longtemps- avait les mêmes remarques. Moi au moins, le sang qui s'écoulait dans mes veines était véritable. Puis je me mis à sourire bêtement.

"Je connais un peu nos chers toutous plein de poil... Mais pour le moment, aucun n'a voulu m'ouvrir la carotide d'une quelconque manière. Et puis, tu ne te souviens pas de quand tu étais humaine ? Parce que d'après ce que tu me dis, tu serais née ainsi, vampire."

Un autre verre que j'achevai d'engloutir. Et un autre que je commandai. Je commençais à être atteinte, ce qui allait probablement rendre la discussion un peu plus mouvementé, mais également le dialogue plus facile. "T'avais pas peur du noir quand tu étais humaine ? Genre, d'accord, ça fait un peu perpette que tu gambades un peu à la Thriller, certes, mais bon, c'est quelque chose qui ne s'oublie pas. Enfin, j'imagine..." Je me penchai en avant, m'approchant un peu plus de la bretonne, les coudes posés sur mes genoux. "Entre nous, vous avez la fâcheuse tendance et surtout réputation d'être des gens sans parole. Je ne dis pas que les exceptions n'existent pas, mais vu que les humains ne sont que des sacs de protéine sur patte, il n'y a pas véritablement besoin de tenir parole, non ? D'autant plus que leur durée d'existence est ridicule, pourquoi se faire chier ? Sincèrement ?" Je me reculai un peu, fixant dans un premier temps mon interlocutrice, puis laissant ensuite dériver mon regard ailleurs. Éviter de fixer les vampires dans les yeux. J'ignorai pourquoi, mais il n'y avait jamais assez de précautions à prendre. "Les clichés ont la peau dure, mais la plupart ont tout de même une raison d'exister." Puis je soupirai, trouvant que mes paupières devenaient lourdes au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient.

_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Mar 30 Oct - 0:17

Maelenn ne put contenir le rire qui s'échappa aussi abruptement de ses lèvres. La formulation de la petite était tellement hilarante ! Ça et les quelques verres qu'elle avait bu la rendaient... Hilare. La teinte de ses joues était légèrement rosâtre, s'expliquant par le manque de sang dans son système qui ne lui permettait que cette légère teinte rosée. Enfin il était vrai qu'elle avait beaucoup de balais dans son placard, pour reprendre son expression. Et puis d'un coup elle s'emballa. Quoi ? Il était tout à fait normal pour Maelenn de considérer toute personne plus jeune qu'elle comme petite... Mais apparemment, la Russe n'aimait pas le surnom. Mais elle avait quand même aucune raison de monter sur ses gonds. Comme elle le disait, elle aurait très bien pu l'hypnotiser et lui déchirer la carotide et lui pomper tout son sang ; mais ce n'était pas son genre. Et puis, non, elle n'était pas née en tant que telle. Elle avait vécu comme une humaine, pendant 24 ans et puis après elle avait été libérée. Alors elle avait peut-être vécu plus longtemps en tant que vampire, mais elle avait des souvenirs de sa vie. Elle soupira, s'enfila le contenant de son verre et puis soupira.

- "Surveille tes paroles jeune fille. Je suis ton aînée de plusieurs siècles. Je me souviens de quand j'étais humaine, très clairement. J'ai juste appris à faire le tri entre tous mes souvenirs, isoler ceux qui me plaisent et ceux qui me déplaisent, mais cela ne veut pas dire que j'oublie forcément tout. "The way I see it, every life is a pile of good things and bad things, the good things don't always soften the bad things, but vice versa the bad things don't necessarily spoil the good things or make them unimportant.". Voilà ce qu'est la vie. Mais, pour te répondre, non je n'avais pas peur du noir. Mon père m'a appris à ne pas avoir peur de ce qui m'a jadis fait peur. Maintenant, seul le Conseil me fait peur, il faut s'en méfier comme de la peste. Et moi aussi je connais les toutous pleins de poils, j'en connais surtout un en détails, bien qu'il aie dû changer fortement en 90 ans..."

Elle esquissa un joli sourire et se versa un autre verre de vin tout en pensant à l'Ulfric local. Un sacré bout-en-train le petit Connor. Ça pour changer, il avait bel et bien changé ! Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle apprit que Dhany était sa fille ! Elle s'était retenue d'éclater de rire devant la petite. Elle tenait Connor par les couilles et ses veines à elle, ce très ex accro au V. Enfin... C'est vrai, elle avait peut-être raison, les vampires étaient de gros salauds. Et alors ? Comme si les humains ne l'étaient pas ! Entre nous, c'était eux qui avaient mené le plus de guerre sur les 1638 ans de son existence a elle ! Toutes ces guerres inutiles, la majorité à cause de la religion... Qu'il était beau le temps où la "paix" existait ! Enfin, paix... Tout était relatif. Elle avait la paix, elle mais les Hommes... Toujours à se taper dessus, pour des inepties telles que la religion ou bien encore quelques simagrées dans le genre. Et tout cela pour quoi ? Quelques divinités inexistantes et sorties de leur tête. Sincèrement elle avait pitié pour eux parfois, mais ça, c'était avant. Avant que l'athéisme n'entre en jeu.

- "PARDON ?! Non mais dis ! Prenons un exemple concret, jeune fille. Connais-tu les clans présents à La Nouvelle-Orléans ? Je suppose oui, si tu travailles avec les garous, tu dois au moins être au courant de ça et puis, étant toi-même une sorcière... Car oui, j'ai remarqué que tu n'étais pas humaine. Ces choses-là, elles se goûtent. Enfin, les clans sont : Les Blackstone, les Alessi et les Newrewell. Les Blackstone sont de vampires... Rebelles dirons-nous tandis qu'à contrario, les Alessi sont plus dans le style 'Le parrain'. T'as déjà vu le film, rassure-moi ? Bref, et parmi ces deux clans, il y en a un troisième. Hoho, crois-moi je ne dis pas que personne en a entendu parler ; chez les vampires, Luthian est plutôt connu. Bref, les Newrewell sont de vrais philanthropes. Ils ne tuent que très rarement, possèdent des pommes de sang volontaires... Ils sont irréprochables pour des vampires, tout ça grâce à qui ? Grâce à Luthian. Oh, je ne peux pas dire que mon infante et compagne soit un modèle à ce niveau-là. Elle tue pour le plaisir, elle viole. Je peux la réfréner, mais pas totalement, pas toujours. Et puis il y a moi. Une des vampires solitaires de la ville. Je suis en ville depuis 2007, soit 5 ans. Si ma mémoire est bonne, et elle l'est, je n'ai plus tué d'humain depuis l'Inquisition médiévale, en... Allez, on va arrondir à 1200. Nous ne sommes pas tous des bêtes et je suis sûr que chaque chef de clan veille à la sécurité des humains. Pour ma part, je gère déjà ma Scarlet, ce qui en soi est un exploit. Alors, lorsque je promets à un humain de ne pas le tuer, je ne le tue pas. Lorsque je lui dis que je ne me délecterai pas de son sang ou de sa peur, je ne le fais pas. Je suis une femme d'honneur, jeune fille. Alors, certes, certains de mes comparses sont des bêtes immondes et sans cervelle mais, n'en fais pas une généralité. Je suis certaine qu'avant moi, tu n'avais jamais vue une vampire d'aussi près."

Maelenn exposa légèrement ses canine tout en souriant et en s'immobilisant. Elle, non-vivante, jamais elle ne se laisserait ridiculiser ou traîner dans la boue par une mortelle. A présent elle toisait, telle une statue, la sorcière. Ses yeux ambrés ne clignaient ni ne bougeaient. Elle paraissait réellement morte. Elle en avait même la solidité, comme si atteinte par le rigor mortis.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 27
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 9108
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Dim 11 Nov - 21:54

Je faillis bien choir de mon tabouret cette fois-ci, les yeux écarquillés. Son "pardon" avait été bien plus brusque que ce que je ne l'aurais cru, et je crus bien que j'avais signé ma perte avec ma grande bouche. Mais au lieu de cela, elle continua sur sa longue tirade, me laissant là, sans n'avoir l'occasion de pouvoir placer la moindre parole. De toute manière, je n'en avais pas forcément envie. D'une, elle n'avait pas tord, je ne connaissais aucun des clans présents en ville. Dans ma tête, il n'y avait qu'un vaste amalgame de vampires tout aussi sanguinaires les uns que les autres. Mais ils étaient peut-être comme les humains au fond... Des cons, et des moins cons. "Comment s'appelle ton infante...?" Histoire de l'éviter comme la peste, je tiens un minimum à la vie ma cocotte... Et pourtant, je continuais à écouter les paroles de l'être qui représentait tout ce qui m'effrayait le plus au monde. Avant de trouver pire plus tard, probablement. Je pris une gorgée dans un verre tout juste commencé, bien chargé comme j'aimais boire. Et pour tiser, je tisais, ce soir-là. Peut-être un peu trop que ce qu'il aurait fallut d'ailleurs... Le stress probablement.

"Heu... Rappelle-moi, tu m'as promis quelque chose ce soir...?"

Ma mémoire me faisait rapidement défaut dès lors que le taux d'alcoolémie présent dans mon sang augmentait. Je commençai à ne plus tenir très droite, et mes pensées s'emmêlaient dans mon esprit. D'un coup d’œil sur le coté, j'aperçus au loin la personne avec laquelle j'étais venue, dans un coin d'ombre. Elle avait l'air de prendre son pied. Un peu trop même, d'ailleurs... Ou alors, l'expression sur son visage était d'une toute autre ampleur, puisque parfois le plaisir pouvait s'apparenter à de la souffrance pure. Et dans l'état dans lequel je me trouvais, je n'étais plus sûre de rien. Je pris appuie de ma main droite sur le comptoir pour me relever, idée que j'abandonnai la seconde suivante, reprenant place face à la statue de cire qu'était devenue la vampire. Après tout, c'était mon "amie" qui m'avait entrainée ici, elle devait connaître les règles du jeu. Et s'était bien passée de m'en faire part, ainsi la compassion et l'inquiétude partirent bien rapidement hors de mon esprit. Après tout, nous ne nous connaissions que très peu, et si tout cela n'était qu'un vulgaire subterfuge afin de me faire découvrir et prendre part à son monde, elle se mettait le doigt dans l’œil, et ce jusqu'au coude. Quitte à faire dépasser le bras au travers d'une autre cavité située un peu plus bas à l'échelle du corps humain.

Je reprenais peu à peu confiance. D'une part, j'étais bourrée, et d'autre part, cela faisait des siècles qu'elle n'avait tué personne -ce qui n'excluait certes pas le fait qu'elle avait dû pomper quelques hectolitres de sang entre temps-. "Okay... J'reconnais, j'généralise un peu. Mais... Il n'empêche que vous ne vous nourrissez pas vraiment de brocolis au quotidien..." Vraiment bourrée. "Moi non plus remarque, j'aime pas ça. J'achevai mon verre cul sec, et fit un signe négatif de la tête lorsque le barmaid me demanda silencieusement mon consentement afin de m'en verser un autre. Il fallait que je réfrène un peu mon appétit, surtout dans un endroit tel que celui-ci. Je voulais conserver un minimum de ma matière grise histoire de ne pas baliser le lendemain matin à me demander ce qu'il avait bien pu m'arriver durant un certain temps "d'inconscience". "Bref... Vu que t'as pas l'air partante pour me boulotter, que dis-tu d'aller danser ? On est dans une boite après tout, c'est pas fait pour rester le cul vissé sur une chaise !" Joignant le geste à la parole, je me levai, lui tendant simplement la main. Ce n'était pas une invitation quelconque dans mon esprit, et je ne pensai pas à un seul instant qu'elle pût penser qu'il en fut autrement.


_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Maelenn A. Pendragon
« † SCRUMPTIOUS
redhead † »





avatar



▌Age : 23
▌A débarqué le : 14/08/2012
▌Parchemins : 676
▌Quantité de sang disponible : 9416
▌Age du personnage : 1638 ans
▌Rang : Vampire solitaire
▌Job : Pianiste au Bloody Mary
▌Citation : Folâtre


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    Mar 29 Jan - 20:30

La vampire manqua d'éclater de rire au vu de la surprise qu'elle ressenti lorsque qu'elle haussa le ton. Elle ne pouvait guère lui en vouloir, après tout, Maelenn possédait des canines et plusieurs siècles en plus qu'elle. Cela servait à impressionner beaucoup de personnes mais au fond, elle était une bonne personne, tant qu'on ne l'emmerdait pas. Elle prit le temps de considérer la question à propos de son infante et puis répondit tout sourire. Il était vrai que Scarlet pouvait être assez... Intimidante, malgré son tout jeune age. Maelenn n'avait guère peur d'elle mais, le fait qu'elle soit ingérable l'effrayait en perspective car, elle pouvait être totalement incontrôlable, même plus tard... Ce qui était une tare pour la communauté CESS.

- "Scarlet. Tu ne peux pas la manquer ; teint pâle, yeux maquillés de noir, rouge à lèvres pétant, cheveux noirs et un style assez... Metalleuse. Parfois elle rentre même dans le SM. Mais je ne crois pas que tu aies quelque chose à craindre, elle ne s'attaque qu'aux vierges, le plus souvent des nonnes. Comme je le dis souvent... Elle est très impulsive. Rassure-moi, tu n'es plus vierge... Parce que si tu l'es, tu as du soucis à te faire..."

Elle but son verre et puis regarda la sorcière s'excuser. Elle n'en avait pas besoin, beaucoup de gens jugeaient les vampires - ce qui pour la plus part était vrai. Cependant beaucoup d'entre eux étaient 'humains' et possédaient un 'coeur'. Pis elle avait raison, le régime des vampires n'était pas vraiment fait de pousses de pissenlits et de Tofu... Quoique même humaine elle ne mangerait pas tout ça. Manger quelque chose qui était supposé être du fromage de soja et dont les origines sont obscures - par obscure, il s'entend industriel, bien sûr - ne la tentait guère plus que ça. Elle secoua la tête et puis rigola légèrement.

- "Ne t'en fais pas Lexy, je ne suis pas rancunière. Mais il est vrai qu'on se nourris pas vraiment de pissenlits, aussi tentant que cela soit ! Et pis remarque, j'aurais été humaine, moi non plus je n'aimerais pas les brocolis... Ca ressemble à un arbre. Pour moi, un truc qui ressemble à un arbre et qui est comestible... Vaut mieux pas faire confiance ! Je pense pas que ça va être toi qui va me contredire là dessus, n'est-ce pas ?"

Puis c'est alors que Lexy lui demanda si elle voulait aller danser avec elle. Pourquoi pas ? Elle n'était pas contre ! Cependant, à peine se leva-t-elle que son portable vibra. Mae le retira de son décolleté et le regarda. Aouch, mauvais.

"J'suis dans le pétrin, j'ai encore fait l'idiote avec une nonne. J'ai besoin de ton aide.
Scarlet."


Maelenn soupira et puis secoua la tête. Elle s'approcha de Lexy et lui murmura à l'oreille.

- "Désolée Lexy, mon infante à fait une bêtise, je suis obligée d'aller l'aider, et j'en suis tenu par la loi du conseil. Elle est encore sous ma tutelle pendant cinquante ans, du coup, je dois la couvrir pour ses conneries. Haaah, je te jure. Donne l'immortalité à une psychopathe et ça n'arrange pas son cas. Repasse me voir un autre soir, on continuera de discuter. Et qui sait, si tu me fait boire assez, tu pourras me soutirer de précieuses infos sur les vampires. En attendant, passe une bonne soirée avec ton amie !"

Sur ces mots, elle disparut en un clin d’œil et partit à la recherche de son infante. Elle avait l'impression d'être une mère, pas une amante. Remarque, vu la situation, elle était tout de même sa génitrice...
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2267-maelenn-a-pendragon-toute-la-beaute-bretonne-concentree-dans-une-vampire-rousse http://cup-of-blood.1fr1.net/t2301-maelenn-a-pendragon-tic-toc-goes-the-clock




MessageSujet: Re: After Midnight Blues Ͽ Lexy    

Revenir en haut Aller en bas
 

After Midnight Blues Ͽ Lexy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Papy Blues
» Natural blues....Moby
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» St-Louis Blues
» St-Louis Blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cup of Blood ♥ ::  :: Central Business District :: Le Bloody Mary
-