Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Ethan L. O'Connor - Against the Dark ! |100%|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Ethan L. O'Connor - Against the Dark ! |100%|   Lun 26 Nov - 16:47

Ethan Lewis O'Connor


« Combattre le mal par le bien est honorable, lui résister par le mal est funeste. »

Tom Hardy ©️ Paulwesley-rph/Tumblr



Identité


Je m'appelle Ethan Lewis O'Connor mais on m'appelle Monsieur ou Lieutenant suite à mon grade dans mon milieu professionnel. J'ai 33 ans, j'en fais 30 ! Et oui, on me dit souvent que je fais jeune. Je suis né(e) le 7 janvier 1979 à Paris et je suis Américain, avec des origines Françaises. Je suis un Sorcier Hétérosexuelle et je suis Lieutenant de police aux yeux du monde et Chasseur de CESS pour les intimes.

Capacité Spéciale ; Ma mère me disait souvent que je ne craindrai jamais rien grâce à mon don. Je n'ai pas tout de suite saisi ce qu'elle voulait me dire. Rebelle et arrogant, je n'avais que faire de ces vieux grimoires, pourtant à l'heure actuelle je suis très reconnaissant envers mes géniteurs. Ma capacité, je lui donnerai le nom "d'imperméabilité", c'est une sorte de bouclier. Comme une bulle qui entoure ma silhouette, je suis insensible aux pouvoirs des autres. Hélas, je n'arrive pas à annuler cette faculté, ni à l'étendre à d'autres.


Habitudes Diurnes
Après le luxe d'une vie d'un riche héritier et la misère d'un soldat envoyé à la guerre en Irak, Ethan rejoint la police avec un rang d'officier à la clef. Il demande sa mutation à la Nouvelle-Orléans dans le but de venger la mort de ses géniteurs et d'éviter d'autres massacres. Enquêteur expert et novice très doué, il cherche dans les moindres recoins de la ville des indices. Seul, ou en binôme, il utilise son travail comme subterfuge pour chasser les CESS. Il ne voue pas une haine intarissable envers eux, mais s'il peut arrêter le massacre d'une créature il ne réfléchira pas deux fois avant d'appuyer sur la détente.
HABITUDES NOCTURNES
La nuit, Lewis prend tout de même le temps de profiter de la vie. Bar, boîte, alcool, femmes, en soirée toute la luxure du monde y passe ! S'il ne combat pas dans une cage, il pousse des altères pour augmenter sa masse musculaire. Il nettoie ses armes, perfectionne son armement et part quelques heures à la chasse au surnaturel. Son rôle de chasseur est à son apogée les jours de pleine lune. Il connaît très bien les faiblesses des espèces, mais également les siennes, même s'il essaye toujours de les dépasser. Hélas, le sommeil guettent tout le monde et il se peut que notre jeune homme passe ses soirées à dormir.
DESCRIPTION PHYSIQUE
Ethan est un grand gaillard d'un bon mètre quatre-vingt-cinq pour quatre-vingt-dix kilos. Un bon gros bébé ! Très bien battit avec une musculature globalement supérieur à la norme. Toute cette masse musculaire est apparut après de longues années d'entraînements. Il arbore des cheveux bruns, plutôt tournés vers un châtain foncé. Il arrive qu'un reflet de châtain clair se perd sur certaines extrémités avec les rayons du soleil. Ses yeux sont bleues, mais guère aussi clair qu'un fond azuré. La lumière qui brillait dans ses iris, le quitta le jour de la mort de ses parents. Il a un nez fin et élancé, le même depuis sa naissance. Bizarrement, celui-ci n'a pas évolué, même après plusieurs fractures. Une petite bouche avec des lèvres assez larges, mais cela reste en harmonie avec l'ensemble de son visage et lui rajoute un léger charme. Il dispose de plusieurs tatouages sur le corps, un vestige de son passé et un moyen de ne pas oublier certains souvenirs. Lewis s'habille souvent d'un costard et ensemble noir. Très chic, il porte un intérêt très particulier à son apparence vestimentaire.
CARACTÈRE
Jeune héritier d'un riche PDG, Ethan profita longtemps de son héritage et de l'influence de son père. Fréquentant les plus grandes écoles, il n'eut aucun mal à transgresser toutes les règles et toucher à tout ce qu'il trouvait à porter de main. Drogue, alcool, femme, tant de défauts qui firent de notre jeune homme un déchet de la société aux yeux de son père et un petit profiteur aux yeux de sa mère. Arrogant et narcissique, il n'hésitait pas à profiter des autres et à les utiliser pour satisfaire ses propres intérêts. Après avoir réussi ses examens, il fut envoyé à l'armée par ses géniteurs. Une trahison qui déchira son cœur. Là-bas, il appris la rigueur militaire, la camaraderie et la cohésion. Il s'attacha rapidement aux autres, il n'y avait plus de distinctions entre les origines ethniques et les rangs sociaux. Les premiers mois furent difficile, car il n’acceptait pas sa situation et continua à faire ce qu'il savait faire de mieux: transgresser les règles. Avec le temps et les années, le jeune garçon devint ensuite un homme et un bon sergent. Il fut ensuite envoyé en Irak. A la guerre, il appris à survivre, à combattre et à secourir les autres. Cette étape de sa vie marqua lourdement son aspect psychologique. Il quitta la demeure familiale en adolescent rebelle et revint homme après avoir combattu pour sa nation. Gentil et sage, le nouveau Ethan était quelqu'un d'appliquer dans son travail, rigoureux, combattif et discret. Toujours là pour aider, il ne rechignait pas à la tâche et était toujours à l'heure dans une tenue plus qu’impeccable. Par contre, contrairement à ce qu'on peut penser, les termes de justice et d'équité sont très présents dans ses jugements. S'il juge un CESS digne de son respect, il ne tuera pas celui-ci. Cependant, pour les autres, il sera sans pitié et n'hésitera pas à appuyer sur la détente.



Histoire


« La vie, le malheur, l'isolement, l'abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros ; héros obscurs plus grands parfois que les héros illustres. »

Citation :
Janvier 1997

«  Je vous souhaite à tous la bienvenue dans ma modeste demeure. Bienvenue dans le manoir de la luxure et la dépravation, amusez-vous bien … Et DJ fait chauffer les platines!!! ». Le battement des basses martelait les alentours, la musique était forte et les jeux de lumières hallucinants. L'alcool coulait à flot, tous les convives semblaient être ravis. La fête battait son plein, Ethan était ravi que sa fête d'anniversaire était une réussite à grande échelle. Plus de trois cents invités, quatre tourne-disque humain, deux restaurateurs, mille litres de différents breuvages et un manoir de plusieurs hectares pour accueillir le tout : on se souviendra longtemps de cette soirée. Un verre à la main, les narines pleines de poudre blanche, notre jeune homme déambulait dans sa demeure à moitié ivre. Il allait à la rencontre des moindres demoiselles qui se présentaient à lui. Ivre d'alcool et de pulsions sexuelles, il passa ses nerfs sur plusieurs paires de cuisses durant la nuit. Il ne savait plus trop où donner du sien. Figure très emblématique de son lieu d'éducation, il était connu de tous autant pour son argent que pour son arrogance. Il avait des amis par centaine et jouissait d'une grande renommée auprès de la gente féminine. Hélas, cela n'était guère semblable auprès de ses géniteurs. Son père, un puissant PDG d'une entreprise pharmaceutique, ne lui adressait même plus la parole et cela depuis son passage au commissariat de police pour état d’ébriété sur la voie publique. Sa mère tenait une boutique de voyance et autres babioles. Un culte qu'il n'accepta jamais et qu'il ne prit pas une seule seconde en considération. Tout ce qui importait à notre adolescent était de trouver de la bière dans son verre et une paire de cuisse dans un gîte où passer la nuit. Une vie de débauche et d'assistanat sans la moindre opportunité d'avenir. Le plus accablant dans tout ceci, était que notre jeune homme était doué pour les études et qu'avec de telles facilités, il pourrait plus tard aspirer à un poste de qualité dans la société active. Mais lui ne pensait qu'à faire la fête et profiter de son nom de famille pour commettre une ribambelle de méfaits.

Pourtant cette renommée, il ne la devait pas qu'à son père, mais également à ses poings. Lewis jouissait d'une grande performance dans le monde du combat et dans les différentes disciplines qui si rapporte. Combattant aguerri, il était un champion téméraire avec plusieurs trophées à son actif. Bénéficiant déjà d'un prestige sous le feu des projecteurs, il aimait bien se servir de son image afin d'utiliser les autres et arriver à ses propres fins. « O'Connor junior second du nom, aurais-tu l'amabilité de me regarder quand je te parle ! ». Madame O'Connor gisait juste au-dessus de la silhouette ivre de son enfant, enfant qui se trouvait dans un lit à moitié dénudé en charmante compagnie de plusieurs créatures d’Ève. Celles-ci partirent comme un troupeau d'animaux apeurés et quittèrent la demeure familiale. Le paternel ramassait les derniers cadavres de bouteilles qui jaugeaient le sol devant le seuil de sa porte d'entrée en bois de palissandre. Une énième fête au sein du manoir surplombant la Collins Avenue de Miami, une énième beuverie tarissant l'image de la famille O'Connor et une énième raison pour chasser ce fils indigne du cercle familial. « Cette fois-ci c'est terminé Ethan, ton père a pris une décision. Fait tes valises, tu quittes cette maison à l'aurore. ». Encore sous les effets de l'alcool et de la drogue, Lewis prit cette menace sous le signe de l'amusement et de l'ironie. Cependant, le lendemain, il trouva ses affaires dans l'arrière d'un bus militaire avec son joli petit minois à l'avant de celui-ci.

Citation :
Décembre 2004

« Sergent, il nous faut battre en retraite ! Sergent!!! ». Une explosion secoua l'escouade à quelques centaines de mètres à la ronde. Ethan se trouvait au cœur de la ville de Nadjaf. Ses hommes étaient derrière lui et attendaient son ordre. L'hélicoptère était tombé à seulement un pâté de maison de leur position. Il ne pouvait les abandonner, mais il ne voulait pas risquer la vie de ses hommes. « Quatre courageux avec moi ! Caporal rejoignez la base avec les autres. ». Lewis n'était plus le même depuis de nombreuses années. Au début, il n'était qu'un jeune adolescent rebelle qui transgressait la moindre règle. Il passa de nombreuses heures en cellule d'isolement et à laver les cabinets. Puis, avec le temps, il développa son corps et son esprit. La bête s'assagit et laissa place à un homme téméraire avec un grand sens du devoir. Il fut prestement un exemple à suivre pour les plus jeunes. Il laissa son ancienne vie de côté et en fit de même avec son ancien mode de vie. Il était loin le jeune adolescent charismatique qui jouait avec son image et les autres. Il était loin l'individu narcissique et arrogant. Ici, il n'y avait plus de discrimination et de rang social. Tout le monde était égal et on ne pouvait que progresser par la force de ses bras. Les balles fusèrent à ses oreilles. Il portait plusieurs kilos d'équipements sur son dos et son bras tenait fermement son arme de poing. Un fusil d'assaut m4 avec viseur, chargeur garnit à quarante cartouches, poignée avant et une sangle trois poings autour de la taille … Les cinq hommes avaient pris refuge derrière un débris de tôle appartenant à l'hélicoptère. Un seul survivant durant ce crache et cette embuscade matinale, c'était vraiment maigre comme espérance de vie. Le copilote était fermement accroché sur le dos de notre sergent. Animé d'un courage sans fin et d'une rage intarissable, Ethan n'allait pas abandonner cet homme à une mort certaine. Il ne faisait pas cela pour une promotion, mais bel et bien pour ses sentiments qu'il avait découverts dans cette nouvelle institution. Les tires ennemis fusèrent à nouveau dans la tôle et aux oreilles de nos marines. Ils ne pouvaient plus attendre, il fallait agir au risque d'être rapidement encerclé par l'adversaire. Dans une guerre, il n'y avait pas une seconde à perdre, car l'adversaire était sans pitié.

Une grenade par-dessus l'épaule et les hommes s'élancèrent dans les ruelles de cette ville maudite. Les balles ricochèrent contre les murs et les cris d'encouragements étaient hurlés à plein poumon. Lewis ne voulait pas perdre d'hommes, mais leur chance de réussite était très mince. Les tirs ennemis devenaient de plus en plus dangereux avec une précision bien plus appliquées. Ayant une charge supérieure à ses coéquipiers, il se retrouva promptement en queue de colonne. Une balle vint lui effleurer la cuisse et une autre alla se loger dans son flanc. Il trébucha sur le sol. Sa tête heurta le sable rosâtre qui s'engouffra dans ses narines. Le sauvetage tournait à la catastrophe. Le copilote tomba lourdement sur le dos. Il ne pouvait pas se mouvoir seul. Ses jambes étaient meurtries et sa colonne vertébrale devait certainement être touchée. La douleur piquait l'échine de notre héros. Sa nuque se raidit et un frisson émergea au niveau de sa blessure. La balle venait de réduire en miette trois de ses côtes et son cœur s'affolait à grande pulsation. Il souffla un bout coup et se releva. Il attrapa son confrère et tira plusieurs salves vers l'arrière. Il poussa sur ses jambes et continua d'avancer. Le sang coulait à travers ses plaies et un voile commençait à se mouvoir devant ses yeux. Il ne pouvait pas abandonner en chemin. Il devait continuer encore et encore … « Laisse-moi ici, donne moi ton flingue et quitte cet enfer ! Lâche moi je te dis !!! Je ne suis qu'un poids. ». Ethan agrippa la corde qui maintenait le copilote sur son dos, il la serra d'un coup et hurla de rage s'élançant dans un sprint frénétique.

Citation :
Juin 2009

Rapatrié en août dernier, O'Connor avait quitté l'armée pour rejoindre les rangs de la police. Quelques jours de repos bien mérité, après quasiment six mois de stage, il était en compagnie de ses parents. Ses proches étaient plus que ravis de retrouver leur enfant et surtout ce nouveau fils tant désiré. Il avait mûri et était enfin à l'image de ses géniteurs. Ils étaient fiers de lui et sa mère était bien contente qu'il soit revenu de la guerre en vie. Il avait gardé quelques cicatrices sur son corps, mais les plus grandes blessures se trouvaient au fond de son esprit et de son cœur. Son père le prit rapidement sous son aile. Il avait retrouvé son fils et était bien décidé à rattraper le temps perdu. Avec le temps, les blessures du passé avaient été oubliées et laissèrent place aux remords et à la tristesse. Les mois passèrent prestement et Lewis continuait d'apprendre dans cette nouvelle institution. Il aidait son père à tenir les reines de l'entreprise. Sa mère dévoilait ses secrets à son descendant et commençait à lui montrer les véritables souvenirs de sa lignée. Notre héros était d'une grande aide pour ses parents et une personne sur qui compter. Ethan apprit à diriger une grande entreprise avec son père et les rudiments de la sorcellerie avec sa mère. Il n'aimait guère les vieux grimoires de la famille, ils étaient poussiéreux et lourds. Cependant, pour une fois, il entreprenait des choses qui lui tenaient à cœur et qui l'intéressait. Il eut aussi la chance de revoir d'anciennes connaissances de ses années d'ivresse. Leurs rencontres finirent rarement sur de bonnes relations, ils avaient souvent une vision du monde qui tergiversaient avec leur expérience passée. Toutefois, le paradis de notre homme n'était qu'une belle illusion à la silhouette envoûtante.

« Fils ! Réveille toi, il y a du bruit en bas. Où est ta mère ?? ». Lewis bondit de son lit pour se munir de son arme de service. Encore accro aux sport de combat, son physique était large et pouvait aisément décourager un voleur du dimanche. Son père était juste dans son dos, une batte de base-balle dans les mains. On est jamais assez prudent, qu'il disait à chaque fois. Un bruit de verre briser éveilla l'attention de notre jeune homme. Il descendit silencieusement les escaliers, suivis de près par son paternel. Un homme se dressait devant lui, un bras humain entre les dents. De nombreuses questions vinrent perturber son esprit. Il les chassa immédiatement de son subconscient afin de reprendre sa concentration. Sa cible était à porter de tir et il fit plusieurs injonctions. L'homme grogna comme une bête et dévoila un couteau. Ethan fit directement feu sur lui. Plusieurs balles touchèrent sa cible, mais l'individu ne recula point d'un pas. Il bondit sur notre homme, l'envoyant valser à l'autre bout de la pièce. L'impact entre le mur et son dos lui coupa le souffle. Il hoquetait sur le sol et entendait son père hurler de douleur. Le personnage venait de mordre son père. Il venait juste de tomber sur un cannibale à la force herculéenne. Sa mère était déjà morte. Elle gisait sur le seuil d'entrée de la résidence. Son corps était mutilé et plusieurs de ses membres furent arrachés. Lewis était sous le choc et comprenait maintenant la présence d'un bras humain dans la gueule de la bête. Soudainement, un autre individu fit son irruption dans la pièce délivrant des coups d'épées à tour de bras. Un coup de poing et il perdit l'équilibre avant de tomber en arrière. Un pistolet roula sur le sol et s'arrêta à quelques centimètres de notre héros. O'Connor attrapa l'objet et vida le chargeur sur la bête. Les balles touchèrent sa cible qui vola quelques secondes plus tard en poussière. Il apprit plus tard que cet homme était l'ancien jardinier de la maison et qu'il avait été engendré par une créature de la nuit. Lewis incendia le manoir pour effacer les traces. Il ne fut pas inquiété par les autorités et débuta la démarche à suivre en cas de décès. Il reprit les reines de l'entreprise de son père et laissa un intendant pour pouvoir exercer ses propres fonctions de police. Il recueillit plusieurs grimoires et resta en contact avec l'autre individu. Un chasseur qui lui apprit à combattre ces monstres qu'il prénommait CESS.

Citation :
Mars 2011

« Je lève mon verre à cet homme, j'ai été fier de l'avoir sous mes ordres et j'espère qu'il continuera à faire de l'excellent boulot dans son nouveau commissariat. Trinquons ! ». Un pot d'adieu pour le départ imminent de Lewis à la Nouvelle-Orléans. Il avait demandé sa mutation après plusieurs années de service dans le secteur. Il avait fait le deuil du massacre de sa famille et le drame du manoir des O'Connor était très connu dans la région. Il devait continuer son chemin et surtout combattre le fléau. Il savait que cette ville abritait de nombreux monstres. Ils n'étaient pas tous des dangers ambulants, mais il devait anéantir ceux qui transgressaient son jugement. Il ne voulait pas revoir le massacre d'une famille part un coup de folie d'un démon. Les suppôts de Satan qui ne respectent pas les règles, doivent être éradiqués ! Un petit vestige de son ancien maître d'armes qui était décédé de vieillesse. Un dernier sourire et il embarqua dans l'avion. Un dernier coup d’œil derrière son épaule, un jour, il reviendrait sur sa terre natale. Une valise spéciale pour emmener la plus part de ses affaires : quelques vêtements, de nombreuses armes et un vieux grimoire. Il prit assez vite ses fonctions dans le commissariat. Il était bien vu de ses collègues et débuta prestement ses enquêtes sur les nombreuses disparitions. Il connaissait la vérité dans cette affaire. Il devait être prudent et ne pas éveiller les soupçons des prédateurs. Il voulait également protéger son coéquipier. Il était jeune et naïf, un vrai petit débutant dans le milieu. Pas de chance ! Il n'allait pas débuter dans de très bonnes conditions, surtout dans un univers aussi chaotique. Un luxueux appartement juste à côté du commissariat, un investissement dans des armes et des outils de musculation, une inscription dans un club de combat, des achats personnalisés … Ethan était prêt pour la chasse.



Derrière l'écran


Pseudo ; Flo Âge ; 21 ans. connexion; 5/7 voir plus. Comment avez-vous connu le forum ? Top-Site.Comment trouvez-vous le forum ? WAAAOUUUHHHH. *bave*Multicompte ? [ ]OH YEAH / [X]NO. Code (en hide) :
Spoiler:
 



Dernière édition par Ethan L. O'Connor le Sam 8 Déc - 11:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Ethan L. O'Connor - Against the Dark ! |100%|   Lun 26 Nov - 17:28

Pouet le chasseur What a Face Bienvenue et bon courage pour ta fiche x)


Dernière édition par Luthìan N. Newrewell le Lun 26 Nov - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léo A. Jones
« LADY BURN »





avatar



▌Age : 31
▌A débarqué le : 30/12/2011
▌Parchemins : 701
▌Quantité de sang disponible : 12151
▌ Code couleur : #E1D1A1
▌Age du personnage : 175 ans
▌Rang : lady burn
▌Job : serveuse au lunatic
▌Citation : « L'amour ne tolère pas la liberté. Où il y a l'amour, il n'y a plus de liberté. »


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Ethan L. O'Connor - Against the Dark ! |100%|   Lun 26 Nov - 18:39

Bienvenue par ici ! N'hésites pas si tu as des questions I love you

_______________________________________


I'm Jealous of the Moon ♦ « But oh, my heart was flawed : I knew my weakness, so hold my hand and consign me not to darkness. So crawl on my belly 'til the sun goes down, I'll never wear your broken crown. I took the road and I fucked it all away ! Now in this twilight how dare you speak of grace ? I'll never be your chosen one. » © code by people are strange