Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Connor O'Brien
« Big Bad Wolf »





avatar



▌A débarqué le : 26/06/2011
▌Parchemins : 2098
▌Quantité de sang disponible : 14647
▌Age du personnage : 112 ans, en parraît 35
▌Rang : Ϟ Ulfric de la Nouvelle-Orléans Ϟ
▌Job : Un des plus riche PDG du monde et propriétaire du Lunatic café


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   Dim 10 Mar - 21:19

Connor était à l'aéroport international d'Israël, prêt à embarquer dans son jet privé pour retourner en Nouvelle-Orléans. Il avait trois heures de retard. Il fit le calcul et comprit qu'il allait revenir pendant la nuit. C'était sans oublier l'escale qu'il fera à Paris. Connor soupira, se rappelant le couvre-feu que le Président américain avait instauré. Il allait devoir user de persuasion pour qu'il puisse revenir au manoir sans problème. Après tout, il fallait bien qu'il rentre chez lui. Connor n'était pas inquiet puisqu'il avait assez d'influence pour qu'ils l'écoutent, ne serait-ce que pour l'escorter jusqu'à chez lui. En plein dîné d'affaire, Alisha lui avait lâché un coup de fil. Il n'avait pas répondu et avait prit l'appel plus tard. Il lui avait dit qu'il était supposé revenir bientôt, mais ensuite, comme il allait avoir du retard, il n'avait pas pensé à la rappeler, trop concentré à pester contre le retard de son pilote. Il parlait rarement de son travaille à sa Lupa et avait perdu l'habitude de contacter les autres pendant ses séjours à l'étranger. Il lui arrivait de lâcher un coup de fil pour signaler qu'il était toujours là, mais Connor avait confiance en ses loups pour gérer le tout pendant son absence. Néanmoins, depuis qu'il avait été porté disparut quelque mois plus tôt et qu'ils l'avaient retrouvé en piètre état, sa meute était un peu plus paranoïaque quand il partait longtemps. Ali aussi exigeait de ses nouvelles, mais l'Ulfric l'écoutait plus ou moins. Éternel indépendant, il n'avait pas l'habitude à ce qu'il y ait des gens qui l'attende au manoir. Cloîtré dans l'aéroport, Connor se massa les tempes, éreinté. Il avait certes été en voyage d'affaire, mais c'était plutôt pour sa vente d'arme. Ce contrat avait été compliqué, mais le lycan avait finit par obtenir quelque chose de son acheteur. Sa meute et Alisha croyait probablement qu'il avait été en Israël pour la vente d'assurance. O'Brien était pro du mensonge et de la manipulation. Il avait tout de même la nette impression qu'il devra arrêter ce petit jeu. Il ne pouvait plus se permettre de faire l'idiot, pas quand Ali attendait un enfant et que leur fille risquait de se transformer bientôt. Il avait des gens qui comptait sur lui maintenant, ce qui faisait en sorte qu'il devait se montrer plus prudent qu'avant. On le tira tout à coup de ses songes pour lui faire savoir que le pilote était prêt. C'était pas trop tôt! Connor se leva et dès que l'avion décolla, il sombra dans le sommeil.

Le lycan tapait le dessus de la table du bout des doigts, impatient de retourner enfin chez lui. Des militaires l'avaient accueilli à l'entrée de l'aéroport de Louisiane, l'air grave et l'avaient assis dans une salle d'interrogatoire. Agité, son loup détestait les endroits confinés de ce genre, surtout depuis que l'humain avait été kidnappé par un chasseur. Connor devenait plus nerveux lorsqu'il sentait sa bête aussi tendue, mais comme toujours, il affichait un air impavide, ne démontrant aucune trace de cette nervosité qui secouait sa bête. Ils lui posèrent quelques questions auxquels Connor répondit sans difficulté. Toutefois, il commençait à s'impatienter. Il leur fit savoir en leur disant qu'il revenait d'un voyage d'affaire et qu'il était fatigué. Il n'avait pas prévu d'arriver aussi tard et en usant de son influence, il parvint à les convaincre de le laisser partir ou du moins, de l'escorter jusqu'à chez lui s'ils étaient si inquiets pour la sécurité publique. Connor sentait que cette histoire allait finir par le gonfler à la longue. Il n'émit tout de même aucun commentaire et se leva lorsqu'ils acceptèrent. Il ne cacha toutefois pas son énervement. Il ne voulait qu'ils entrent dans son manoir. On le croyait tous humain et il doutait que le moindre soupçon ait émit à son égard, mais il ne voulait pas pousser les choses. De toute façon, il avait assez de pouvoir au sein de la communauté humaine pour sauver sa peau et celle de ses proches. Enfin, il l'espérait...Ils sortirent donc dans la nuit. Connor prit place dans le véhicule, se disant qu'il allait devoir revenir ici durant la journée pour prendre sa voiture. Il avait fait de nombreux pays, même ceux où l'on avait instauré la loi martiale, son trafic d'armement l'obligeant à se rendre dans ce genre d'endroit, mais jamais il n'aurait cru que ça allait arriver un jour dans un État Américain. Décidément, cette situation allait l'énerver. Il espérait que ce genre de mesure soit de courte durée ou il allait probablement en parler à ses contactes qui siégeaient à la maison blanche.

Tout à coup, le véhicule s'arrêta et les militaires sortirent, armes en main. Connor leur demanda ce qui n'allait pas, mais ils ne lui répondirent pas. Ils exigèrent de lui qu'il reste dans le véhicule. Le lycan s'étira le cou pour voir se qui se passait. Il remarqua une silhouette et lorsqu'il reconnu Alisha, Connor jura. Qu'est-ce qu'elle foutait dehors en plein couvre-feu? Impulsif, il sortit de la voiture et lança un « Ali! » étonné et agacé. Un des militaires le somma de se taire et Connor sentit sa bête s'agiter suite à cet ordre. Ça allait mal se finir tout ça. Défier les lois dans un État civil était une chose, mais lorsqu'une loi martiale était instaurée, on ne rigolait pas avec cela. Un des soldats pointait son arme sur Alisha pendant que l'autre s'avançait pour lui empoigner le bras. Le loup de Connor se fit violent en lui, mais l'humain garda son calme.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Unity

« Shine a light in the dark, let me see where you are 'cause I'm not gonna leave you behind. If I told you that you're not alone and I show you this is where you belong»
SIGN BY ©[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Ghadavi
« Daughter of the Rain and Snow »





avatar



▌A débarqué le : 02/01/2013
▌Parchemins : 1408
▌Quantité de sang disponible : 11676
▌Age du personnage : 30 ans physiquement 48 ans réel
▌Rang : Lupa


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   Dim 10 Mar - 22:53

Alisha regarda pour la énième fois l’heure de son portable. Toujours pas rentré. Allongée dans son lit, elle ne pouvait pas dormir bien qu’elle soit épuisée. Les nausées lui avaient complètement retourné l’estomac aujourd’hui et elle n’avait pas besoin de stress inutile. Si Connor daignait répondre sur son portable ou prévenir de son heure approximative d’arrivée, l’indienne lui en serait grandement reconnaissante. Pour avoir conscience que son comportement ne changerait pas en quelques mois, Alisha ne le laisserait pas s’en sortir pour autant. A son retour, il allait l’entendre. Et s’il refusait de prévenir un tant soit peu de ses retards et répondre à ses textos, sa Lupa agirait exactement de la même manière que lui dans le cas où il lui arriverait un pépin. Il verrait l’effet produit. L’homme n’avait pas tous les droits, une petite leçon qu’elle lui enseignerait. Le reste de la meute ne semblait pas s’inquiéter, comme d’habitude. Avait-elle oublié la fois où Connor était rentré dans un état tel qu’Alisha n’eut même pas la force de lui crier dessus ? Et si cela allait-il recommencer ce soir ? Elle ne perdrait pas un père une seconde fois. Même vingt ans après, il restait quelque chose. Son mari décédé restait un souvenir douloureux qui remontait quelque fois. Ce soir par exemple le mal la rongeait, inquiéte par l’absence de réponses. L’indienne en voulait à la meute de ne rien faire. Sans doute ne montrait-elle aucun signe d’inquiétude à la future maman, par crainte de la voir faire une fausse couche. Alisha était assez grande pour supporter n’importe quelle nouvelle, devait-elle leur rappeler qu’elle avait porté seule Dhanya sans leur aide ? Dix huit ans plus tard, elle pouvait très bien prendre soin d’elle.

Minuit. N’y tenant plus, elle se leva. Quittant sa nuisette, elle enfila de quoi s’habiller chaudement. Mars était un mois traitre, celui où le printemps revenait certes, mais où l’hiver sévissait encore. Le froid se faisait toujours aussi présent. L’indienne ne craignait pas le mauvais temps, mais la maladie. Il n’était pas l’heure d’attraper la grippe ou tout autre microbe mauvais pour le fœtus. Une grande écharpe autour du cou, elle ouvrit la porte de sa chambre. Descendant les escaliers à pas de loup, elle évita de faire le moindre bruit pour éviter de se retrouver avec un loup en guise de garde du corps à ses côtés. Elle sentait la scène de ménage quand elle verrait Connor et ne supportait pas qu’il y a des témoins, aussi bien auditifs que visuels. Ils s’agissaient de leurs affaires, qui ne concernaient en aucun cas la meute. La porte d’entrée grinça un peu, mais personne ne sembla faire attention. Une fois dehors, Alisha s’engagea sur le chemin en direction de l’aéroport. Elle n’était pas très loin à pied, et puis elle était presque certaine que Connor ne serait pas encore là qu’elle l’atteindrait là-bas depuis vingt minutes.

Chemin faisant, une voiture s’arrêta. Trois soldats sortirent de la voiture, armes au poing. Rapidement, ils visèrent Alisha, visiblement irrité qu’elle se trouve en pleine rue à cette heure de la soirée.

« Madame, vous n’avez rien à faire ici ! »

Interdite, Alisha voulut s’expliquer. Ce n’était pas comme si elle s’était attendue à se faire remarquer à cette heure-ci dans la rue à l’heure du couvre-feu. L’homme qu’elle allait chercher sortit de la voiture à ce moment là, et elle s’expliqua un peu maladroitement par la surprise de voir Connor dans cette voiture, mais elle ne perdit pas son sang-froid.

- Parce que je brise le couvre-feu ? Ecoutez, c’est lui que j’allais chercher. Je m’inquiétais et…
- Madame, mettez les mains en l’air ! »

Alisha les regarda avec un air profondément courroucé. Elle n’appréciait pas qu’on lui coupe la parole en usant de la force. Pour qui se prenaient-ils avec leurs armes pointées sur elle ? Croyaient-ils l’intimider, lui faire peur ? Foutaises, elle ne les écouterait pas. Calmement, elle les dévisagea puis répondit fermement :

« Non.
-Mettez les mains en l’air ! »

Le soldat vociféra, de plus en plus énervé que son autorité ne fonctionne pas sur un civil, qui plus est une femme. Alisha ne le laisserait pas lui manquer de respect. Ces soldats, plus on leur donnait de joujoux, moins ça s’exprimait correctement. L’indienne avait été pendant des années soumise à l’autorité des hommes. Pas question de se laisser. Ayant parfaitement conscience de jouer avec le feu, elle fit comme si une balle en argent n’avait aucun impact sur elle. Ils avaient la force, ce qui ne leur donnait pas tous les droits selon elle. Des humains, voilà ce qu’ils étaient, apeurés par la présence de surnaturel dans cette ville. Des soi-disant protecteurs de la veuve et de l’orphelin. Ils allaient le prouver ce soir, ce qu’ils valaient en tant que soldats. Pour avoir cet élan de courage l’indienne ne pensait à pas ses proches ou sa famille, au risque de se soumettre. Ce qu’elle refusait, pour chercher à récupérer Connor. Elle n’avait pas peur, enfin pas aussi peur qu’elle ne voulait elle-même l’admettre. Elle resta aussi ferme sur ses intentions qu’ils l’étaient sur leurs positions.

« Non. Je veux que vous fassiez sortir mon mari de la voiture, et je le ramène chez lui.
- Vous n’êtes pas en mesure de nous donner des ordres Madame, soumettez-vous ou nous vous immobilisons! »

Le terme mari avait tellement plus d’impact. Ces hommes devaient bien connaître ce qu’une épouse en colère pouvait donner : de nombreux dégâts pas forcément bons pour le mari en question. Leur patience avait des limites ? La sienne aussi. Sans doute était-ce les hormones de la grossesse, mais son calme olympien se transforma en colère. Oui, elle en avait marre de ces goujats qui se croyaient tout permis ! Qui étaient-ils pour en venir aux menaces pour un malheureux couvre-feu dépassé ? Même un criminel avait plus d’égards qu’elle n’en avait ! Ces soldats, tous des moutons obéissants finalement. Sa patience atteignit ses limites étrangement. Pour l’inquiétude que Connor lui avait causé, pour l’absence de réponses à ses appels, pour le fait qu’elle doive tempêter pour sa liberté, oui Alisha commençait sérieusement à en avoir marre. Leur autorité, elle s’en contrefichait. Qu’ils tirent s’ils avaient un peu de courage dans leur pantalon ! Même pas capable d’aller jusqu’au bout, ils étaient quoi des mauviettes ?

« Ah oui ? Elle est belle l’armée américaine ! Vous avez besoin de tirer sur une femme enceinte pour avoir ce que vous voulez ? Mais allez-y, ne vous gênez pas ! Faites ! Vous expliquerez ça à vos supérieurs après ! Maintenant rendez-moi mon mari et laissez-nous rentrer chez nous ! »

Qu’avait-elle fait pour accepter de vivre dans une ville pareille ? New Delhi avait beau être moins sécuritaire la nuit, les soldats et policiers semblaient un peu moins idiots que ces abrutis là. A sa grande surprise, ils cessèrent de pointer leur arme sur elle. Alisha ne s’amusa pourtant pas à bouger d’un cil, restant sur place, à attendre que Connor sorte de la voiture. Elle venait juste pour lui, du reste, elle s’en fichait complètement. Le soldat qui parlait depuis tout à l’heure s’approcha de la voiture pour parler à Connor sans qu’Alisha ne puisse entendre ce qu’il lui disait.

« Je vous conseille de la calmer rapidement ou le coup va partir sans prévenir. Sur vous. »




Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2817-alisha-ghadavi-where-i-am-where-i-want-to-be-where-i-will-be#126234 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2685-alisha-ghadavi-terminee http://cup-of-blood.1fr1.net/t2708-alisha-ghadavi-carnet-d-adresses
Connor O'Brien
« Big Bad Wolf »





avatar



▌A débarqué le : 26/06/2011
▌Parchemins : 2098
▌Quantité de sang disponible : 14647
▌Age du personnage : 112 ans, en parraît 35
▌Rang : Ϟ Ulfric de la Nouvelle-Orléans Ϟ
▌Job : Un des plus riche PDG du monde et propriétaire du Lunatic café


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   Lun 11 Mar - 17:23

Connor regarda sa Lupa, sur le cul qu'elle ose affronter ainsi les soldats. Pourquoi est-ce qu'elle était sortit en pleine nuit, alors qu'il était entrain de revenir? La situation était délicate à La Nouvelle-Orléans et Connor n'approuvait absolument pas qu'elle daigne se balader à cette heure tardive. Résultat, un soldat pointait une arme sur elle. Son loup n'approuvait pas non plus de cela et était prêt à sauter à la gorge de celui qui oserait faire du mal à sa compagne. Respire vieux. Ne fais pas de connerie, se dit-il, en tentant d'arborer un air serein. Il lança un regard dur à Alisha, juste pour lui intimer de rester calme. Il fallait qu'il coopère un minimum avec les soldats. Néanmoins, sa Lupa semblait vraiment énervée. Connor tilta lorsqu'elle utilisa le terme « mari » pour le décrire. Seulement, ce n'était pas le moment de poser des questions. Son loup n'appréciant pas que le soldat empoigne sa louve de la sorte, son visage se refroidit. La nuit allait être longue, il le sentait. Elle leur fit savoir qu'elle était enceinte, mais continua de les narguer. Le problème, c'est qu'en ce moment, ces soldats étaient en position de force. Ils avaient des armes et eux leurs crocs. Ce qui changeait la donne, c'est qu'ils ne pouvaient pas se transformer actuellement, au risque d'être davantage dans la merde. Son loup détestait se soumettre à l'autorité des humains, mais vu leur position de faiblesse, ils n'avaient pas le choix de se montrer un tantinet compréhensif. Connor voulu calmer la donne, mais un soldat se dirigea vers et lui lança quelque chose qui l'outra. Alors c'était comme ça que l'armée réglait un problème? Ils n'étaient pas en Palestine putain de merde! Certes, Connor était prêt à accepter ce couvre-feu, mais ils n'étaient pas des chiens. Connor darda un regard glacial dans celui du soldat. Ils étaient en manque d'adrénaline? Pour vendre des armes, Connor savait que certains individus, quand ils en tenaient une, devenait complètement barge. Il se rappela cette transaction qu'il avait fait au Tchad. Le seigneur de guerre auquel il avait vendu la marchandise avait faillit s'en prendre à Connor, croyant que l'américain s'était joué de lui. Il s'en était sortit indemne, mais le lycan avait eu peur que ça dégénère. Jamais il n'aurait cru que sa vie aurait été menacé par un soldat de son propre pays. Il regarda le badge du Soldat : Winworth. Sa voix se fit glaciale et audible :

-Savez-vous seulement qui je suis Monsieur Winworth? Mon contact à la maison blanche pourrait vous le dire lui. Vous me tirez dessus ou sur ma compagne et il y aura représailles contre vous. Nous restons des citoyens américains, qui joui d'une merveilleuse invention, celui de la constitution américaine, garante de nos droits fondamentaux à la vie et à la sécurité. Cessez donc de pointer votre arme sur moi ou sur ma compagne. Escorter nous plutôt jusqu'à notre demeure et je vous promets que tout se passera bien pour tout le monde.
-Avec tout le respect que je vous dois Monsieur O'Brien, les règles sont les règles. Si votre femme ne coopère pas, nos ordres sont formels.

Le loup de Connor n'approuvait pas et l'humain faillit pousser un grognement de mécontentement. Il demanda ensuite au soldat s'il pouvait aller voir Ali sans problème, soumission qui fit rager son loup. Il n'avait pas l'habitude qu'on s'impose de la sorte, mais l'humain comprenait que pour les besoins de la cause, son loup devra se taire cette fois-ci. Le soldat accepta, tenant fermement son arme. Connor posa ses mains sur les épaules d'Ali. C'étaient probablement ses hormones qui parlaient pour elle actuellement, mais ils ne pouvaient pas se permettre de faire les imbéciles. Elle devait être en colère contre lui parce qu'il ne l'avait pas rappelé non plus, mais ils allaient régler ce différent lorsqu'ils seront rentré. Connor sentait qu'il était entrain de passer une merveilleuse soirée. C'était sarcastique bien sûr. Il était complètement lessivé et il n'avait nullement envie de dealer avec la merde ce soir.

-Ali, ils vont nous raccompagner au manoir. Reste calme veux-tu? Je sais que tu dois être en colère contre moi parce que je n'ai pas répondu à tes appels.
-Grouillez-vous Monsieur O'Brien. Nous avons une ronde à faire et vous nous faites perdre notre temps.

Connor se retourna et à défaut d'avoir son revolver avec lui, il fusilla le soldat du regard.

-Arrêtez de pointer vos armes sur nous et ça va aider! Ça rend les gens nerveux! Il braqua de nouveau son regard dans celui de sa lupa. Écoute, nous réglerons nos différents plus tard. Pour le moment, embarquons dans leur jeep pour que je puisse enfin rentrer.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Unity

« Shine a light in the dark, let me see where you are 'cause I'm not gonna leave you behind. If I told you that you're not alone and I show you this is where you belong»
SIGN BY ©[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Alisha Ghadavi
« Daughter of the Rain and Snow »





avatar



▌A débarqué le : 02/01/2013
▌Parchemins : 1408
▌Quantité de sang disponible : 11676
▌Age du personnage : 30 ans physiquement 48 ans réel
▌Rang : Lupa


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   Mer 13 Mar - 1:29

Devant la manière dont agissait Alisha, Connor avait décidé de prendre les choses en main pour éviter un incident. L’indienne devait lui faire peur à agir ainsi, mais à vrai dire, cette dernière voulait juste recadrer ces soldats à leur place. Ce n’était pas par l’intermédiaire de leurs armes qu’ils gagneraient en autorité pour le cas où ils ne comprendraient pas. Son corps était complètement chamboulé au point que de nombreuses pensées contradictoires se succédaient. Un moment, elle avait des envies de meurtre, l’autre de pleurer, ou encore se mettre en colère, être adorable avec tous. Impossible de savoir ce qu’elle voulait, pour à chaque fois changer d’avis comme de chemise. Connor prit les affaires en main, même si c’était en rapport avec ce que le soldat lui avait dit avant de sortir de la jeep. Il lui demanda de se calmer, ce qu’elle fit dans la seconde qui suivit, comme si elle avait eu besoin de lui pour comprendre.

« Oui tu as raison. C’est juste que … oublie ce n’est pas important. Rentrons. »

Ils avaient baissé leurs armes et Alisha était décidée à écouter pour une fois ce que Connor lui disait. L’envie lui prenait de lui faire une scène ainsi que des reproches sur tout ce qu’elle avait à lui dire, mais étaler sa vie privée en public ne faisait pas partie de ses manières. Pour tout d’abord l’image publique qu’elle allait donner à Connor si elle agissait de la sorte mais également pour les conséquences, particulièrement en ce moment là. Elle se laissa guider jusqu’à la jeep quand soudain, un bruissement de feuille se fit entendre. Un loup apparut dans le champ de vision des soldats. Mauvais signe pour lui de s’exposer ainsi plutôt de rester discret. Le chef des soldats l’aperçut et tous les soldats suivirent son regard, pointant leur arme sur la bête.

« Abattez-moi cet animal ! Dépêchez-vous ! » jura le dénommé Winworth

La peur, cette peur qui leur faisait faire n’importe quoi, réagir comme des enfants au quart de tour. Alisha se demanda ce que ce loup faisait là, en pleine route, même si la forêt ne se trouvait pas si loin. Sans doute un jeune transformé déboussolé. Alisha l’avait connu, savait comment cela fonctionnait. Ces soldats, non. On leur avait prouvé l’existence du surnaturel, et ils considéraient cela dangereux si dangereux que la solution trouvée était la mort. L’indienne ne pouvait rester les bras croisés à ne rien faire, quoi qu’on lui en dise. Elle voulut les arrêter, après tout, elle les avait empêché de lui faire du mal, alors ce loup-ci devait être protégé.

« Non ! »

Son sang ne fit qu’un tour. Un innocent ne se ferait pas tuer sous ses yeux. Son cœur parla à la place de sa raison, et elle ne fit même plus attention à sa sécurité, n’occupant uniquement de sauver le loup. En un éclair, elle se précipita entre les soldats et le loup pour les empêcher de tirer. Lupa, il lui semblait de son devoir de protéger les siens, quoi qu’il lui en coûte. Qu’il s’agisse d’un loup de sa meute ou bien de la meute Thomas, ils étaient tous frères d’une certaine manière. Animés par la peur, ces soldats ne regardaient plus loin que le fond de leurs yeux. Ce loup là n’avait rien fait, avait juste eu la malchance de tomber sur eux. Et maintenant, ils allaient le tuer si elle ne les arrêtait pas à temps. Arrivée à hauteur des soldats, elle se mit juste devant eux. Trop tard. Ils ne la virent pas s’immiscer entre eux.
Le coup partit.
Le loup s’enfuit.
La balle se logea dans la chair de la cuisse féminine. Poussant un cri, l’indienne s’effondra dos à terre sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2817-alisha-ghadavi-where-i-am-where-i-want-to-be-where-i-will-be#126234 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2685-alisha-ghadavi-terminee http://cup-of-blood.1fr1.net/t2708-alisha-ghadavi-carnet-d-adresses
Connor O'Brien
« Big Bad Wolf »





avatar



▌A débarqué le : 26/06/2011
▌Parchemins : 2098
▌Quantité de sang disponible : 14647
▌Age du personnage : 112 ans, en parraît 35
▌Rang : Ϟ Ulfric de la Nouvelle-Orléans Ϟ
▌Job : Un des plus riche PDG du monde et propriétaire du Lunatic café


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   Jeu 28 Mar - 22:54

Alisha lui parut plus calme. Ils allaient devoir s'expliquer au manoir parce que Connor n'aimait pas du tout qu'elle se mette en danger de la sorte en argumentant avec des hommes armés. Il voulait surtout savoir pourquoi elle était sortit pendant le couvre-feu. Il avait l'impression que c'était à cause de son retour tardif en Nouvelle-Orléans. Lui entourant la taille de son bras, ils retournèrent au jeep pendant que les soldats les surveillaient d'un œil scrutateur. Une odeur familière vint agacer les narines de Connor : Matteo. Qu'est-ce que l'adolescent foutait dehors à cette heure? L'Ulfric regarda autours, à la recherche d'une fourrure rousse qui surgirait d'un buisson. Ça ne faisait pas longtemps que l'orphelin faisait partie de sa meute. Un couple de loups avait prit l'impétueux ado sous leur aile, mais ce dernier avait encore du mal avec l'autorité. Connor le vit changer furtivement de cachette et l'inquiétude l'aiguillona. Bordel Matteo! Qu'est-ce que tu nous fou encore? Pensa l'Ulfric. Malheureusement pour le jeune lukoï, un des soldats le vit et l'ordre fusa de tirer. Il n'avait que 16 ans! Connor tenta de penser rapidement à quelque chose pour qu'on ne lui tire pas dessus, mais n'ayant pas eu le temps de retenir sa sa Lupa, elle s'intercepta entre le loup et le fusil. Le coup partit et Connor poussa un juron lorsqu'Alisha s'écroula par terre. Ça n'avait touché que sa cuisse, mais la balle était probablement en argent. L'Ulfric regarda Matteo s'éloigner en glapissant, pendant qu'il darda un regard colérique dans celui des soldats. Il leur hurla de se bouger et de les amener illico à l'hôpital. Elle allait probablement s'en sortir, mais il fallait vite retirer cette balle avant que l'argent ne l'infecte trop. Ce stress pouvait probablement lui faire perdre le bébé. Les soldats pâlir et Winworth lui bégaya qu'il pouvait l'amener dans le jeep. Connor prit le corps de sa Lupa dans ses bras et la posa près de lui sur le siège arrière. Les soldats démarrèrent, pendant que Connor tentait de rassurer et de calmer Alisha.

***

Deux loups qui bossaient comme infirmiers à l'hôpital amenèrent aussitôt la Lupa dans une salle. Loin des humains, le médecin qui était lycan elle aussi tira les rideaux, pendant que Connor s'énervait un peu. Ce devait être le stress qui parlait et la louve ne se garda pas de lui faire savoir qu'il devra se calmer ou elle allait le sortir. Évidemment, l'Ulfric la regarda de haut en bas, légèrement outré. Elle avait tout de même raison et il se contenta de maugréer un peu, pendant que les loups couchèrent Alisha. Il fallait qu'ils retirent la balle et Connor s'écarta pour les laisser faire leur travaille. Ils lui mirent un masque pour l'endormir, lui évitant ainsi une douleur inutile. Le médecin était au courant pour le louveteau et c'est pourquoi elle tentait de minimiser au maximum la douleur et le stress chez la Lupa. Lorsqu'Ali eut fermé les yeux Connor lui lâcha la main. Après ordre du médecin, il n'eut d'autre choix que de sortir. Les deux infirmiers escortèrent leur Ulfric passablement énervé jusqu'à la sortie. Connor s’affala sur un banc dans le couloir, épuisé. Évidemment, elle allait s'en sortir, mais cet incident aurait pu être plus grave et c'était surtout ça qui l'agaçait. Elle avait eu de bonnes intentions en sauvant le gamin, mais l'Ulfric détestait qu'elle s'expose ainsi au danger. Il lâcha un coup de fil à sa fille pour qu'elle ne s'inquiète pas. Évidemment, ses gardes du corps allaient devoir redoubler d'ardeur pour qu'elle ne sorte pas. Connor comptait sur eux. Soudain, son odorat perçu un effluve familer : Matteo. Connor soupira et remarqua la silhouette du rouquin se profiler au bout du couloir. Le gamin s'avança vers son Ulfric, nerveux. Il était escorté d'une infirmière, elle aussi lycanthrope. Connor lui fit signe qu'elle pouvait retourner au boulot. Il se râcla la gorge :

-Bonsoir M'sieur O'Brien. Je me suis dit que...je devais venir m'excuser. Je voulais aller rejoindre des potes et....bah j'ai été idiot de sortir après le couvre feu. Alisha va bien?
-Oui elle va bien, mais toi par contre, ça va chauffer pour ton matricule quand ton père va le savoir. Bon, pour le moment, reste avec moi, avant que tu ne nous foute un autre beau bordel.

L'adolescent, toujours avec une moue déconfite, prit place à côté de son alpha. Connor ne pouvait pas lui en vouloir parce qu'à 16 ans, on était effectivement idiot. Il ne pouvait pas savoir que la Lupa allait se prendre une balle dans la cuisse parce qu'il avait désobéi au règlement. Il lui tendit son iPhone pour l'obliger à appeler ses parents adoptifs, ce qu'il fit sans rouspéter. Connor se massa les tempes et les minutes s'écoulèrent. Il fallait qu'il se réveille un peu. Un café ne serait pas de refus. Il se leva et alla s'en chercher un pendant qu'une infirmière gardait un œil sur le gamin. Connor en profita pour lui ramener quelque chose à manger. Lorsque l'Ulfric lui tendit la barre, Matteo le regarda longuement, surprit.

-Mais prends-la à la fin! Tu dois reprendre des forces après une transformation, lança Connor.

L'adolescent s'exécuta et mordit avidement dans la barre. Les minutes s'écoulèrent encore, lorsque le médecin vint voir Connor. Alisha était réveillée et la balle avait été délogé. Connor demanda une nouvelle fois à l'infirmière de surveiller le gamin pendant qu'il s’engouffra dans la chambre où il trouva sa Lupa encore un peu sonnée. Il posa un baiser sur son front et lui caressa les cheveux. Connor darda un regard agacé dans le sien :

-Qu'est-ce qui t'as pris de te jeter comme ça devant l'arme du soldat? Tu vas me tuer d'inquiétude à force de jouer les héroïnes. Et ne sors plus comme ça ou je vais t'imposer des gardes du corps, que tu le veuilles ou non.

_______________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Unity

« Shine a light in the dark, let me see where you are 'cause I'm not gonna leave you behind. If I told you that you're not alone and I show you this is where you belong»
SIGN BY ©[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas




MessageSujet: Re: Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep calm and try to don't fuck it up Ϟ pv Ali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Keep Calm And Carry Swords
» KEEP CALM & kill zombies
» [OU] M-Latias Sub Calm Minder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cup of Blood ♥ ::  :: Canal Street-