Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 What Faith Can Do Ft Joaquim.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ginevra McIntyre
« »





avatar



▌A débarqué le : 21/01/2013
▌Parchemins : 435
▌Quantité de sang disponible : 9513
▌ Code couleur : #FF7F50
▌Age du personnage : 34 ans
▌Rang : Membre Talamasca
▌Job : Ancienne de la branche des érudits


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: What Faith Can Do Ft Joaquim.   Mer 6 Mar - 17:38

Tourment. Changement. Un immense bordel avait lieu à La Nouvelle-Orléans. L'armée avait envahi leur quotidien. Un couvre feu avait été imposé. Première fois que l'écossaise assistait à une telle chose, à de telles décisions prises. Certes c'était pour protéger les humains. Ginevra n'avait rien contre.. Mais elle ne voulait pas non plus mettre toutes les créatures dans le même sac. Certains n'étaient pas des monstres. Ou du moins, s'en sortaient admirablement avec leurs conditions sans faire de carnage. Se retrouver dans la peau d'un lycan pendant une semaine environ, avait changé la vision des choses pour l'humaine. Elle savait ce qu'il pouvait coûter de se contrôler mais aussi la perte de contrôle. Les difficultés à toujours être maître de soi en toute circonstance, heureusement, elle avait eu du soutien de Dimitri, le propriétaire du corps. Une expérience qui ne l'avait pas laissé indifférente et indemne. Aucun dommage physique, mais psychiquement cela avait changé sa manière d'appréhender les métamorphes. Elle avait l'impression d'avoir plus appris en quelques jours que toutes ces années à lire des dossiers. Mais en aucun cas, elle ne voudrait revivre l'échange de corps, c'était bien trop perturbant. Et elle appréciait vraiment être une femme.

A peine le temps de se remettre de cette expérience personnelle que l'Ordre subissait des transformations. Cela semblait suivre le cours de l'actualité. Le secrétaire Général avait quitté sa place, puis ce fut le Grand Conseil dissolu. La maison mère était dans la tourmente et l'instabilité. Amsterdam les laissant se débrouiller seul. Certains agents avaient quitté ce navire sans capitaine. Ginevra avait l'impression de perdre ses repères. L'Ordre faisait parti de sa vie depuis l'enfance, en faire partie était une chose tellement naturelle, qu'elle ne se voyait pas démissionner. Parce que simplement elle ne voyait pas quoi faire d'autres de sa vie. Sa famille en Écosse lui avait proposé et même demandé de revenir le temps que la situation retrouve un semblant de calme. Ils s'inquiétaient pour elle. Mais pour l'instant elle préférerait rester.

Dans ces temps de doutes, Ginevra ne perdait pas la foi pour autant, au contraire c'était une chose simple à laquelle se rattacher. D'ailleurs, elle avait décidé d'aller se recueillir à la Paroisse. Croyante depuis toujours, son intérêt pour la religion n'était pas soudain. Mais elle ne faisait pas partie de ses fanatiques. Préférant rester loin d'eux et de leurs convictions, vu qu'elle ne les partageait pas. Cela faisait quelques semaines, que l'écossaise n'avait pas foulé le sol de l'église. Le temps lui avait manqué, mais pas seulement. Elle n'était pas venue volontairement pour ne pas avoir à croiser le révérend. Depuis qu'ils avaient dérapé et échangé leurs premiers baisers, ni l'un ni l'autre n'avait repris contact comme à l'accoutumé... Comme si ils avaient fauté en répondant simplement à l'attirance mutuelle qui existait et persistait entre eux. Ginevra ne savait pas vraiment comment réagir suite à cela... Du coup, elle avait évité d'aller à la messe et de remettre les pieds à la paroisse. Sachant pertinemment que ce n'était pas une solution à long terme.

Pendant cette période troublée, Ginevra avait besoin d'un lieu pour réfléchir, se pauser et même pourquoi pas prier. Entrant dans l'église en milieu de l'après midi, heure où elle savait que l’influence était moindre et aussi qu'il y avait peu de chance que le Révérend soit là... Se signant dès qu'elle franchit le lieu saint, la demoiselle avança à pas lents vers l'autel. Englobant les lieux d'un regard, quasiment vide, quelques pèlerins venus priés à leurs tours. Puis elle vint s’asseoir sur l'un des bancs vides de l'église, restant à profiter du silence religieux de ce lieux. Fourrant la main dans son sac, elle en ressortit un pendentif. C'était une croix en argent que sa grand mère lui avait offert il y a plus de vingt ans de cela. Jamais elle ne s'en était séparé, comme un souvenir des McIntyre ou un talisman. Le métal de la croix n'était pas anodin. L'argent était bien pratique pour repousser les créatures. Ginevra observa la croix qu'elle tenait dans le creux de sa main, pour une énième fois. Un sourire passa sur son visage quand elle se souvint de cette grand mère et des recommandations qu'elle avait pu lui faire. Instant nostalgique alors que d'autres souvenirs venaient frapper à la porte de son esprit. Des réminiscences de sa famille qui lui manquait un peu, bien que sa vie était ici désormais.

Absorbée dans son passée, dans ses pensées, Ginevra en avait perdu la notion du temps et aussi de l'espace. Un bruit, un mouvement à la périphérie de son champs de vision lui fit reprendre pieds. Clignant des yeux plusieurs fois et passant sa main dans ses longs cheveux, elle nota que la luminosité du lieu avait un peu changé, mais aussi les personnes présentes. Des gens étaient partis, d'autres venaient d'arriver et surtout le Révérend était là non loin d'elle. Ginevra ignorait depuis combien de temps il était là à l'observer, ou si il venait d'arriver. Elle n'en savait rien, mais ce qu'elle savait c'est qu'elle était contente de le revoir et de le savoir en pleine santé. Elle aurait pu fuir, mais elle n'en avait pas envie pour l'instant. Au lieu de ça, Gin se contenta de lui sourire et de le saluer d'un murmure.

    «  Révérend. »
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2832-certaines-rencontres-creent-une-histoire-gin http://cup-of-blood.1fr1.net/t2765-my-name-is-gin-ginevra-mcintyre-8-termine http://cup-of-blood.1fr1.net/t2776-ginerva-mcintyre-uc
Joaquin Riverst
« »





avatar



▌A débarqué le : 04/03/2013
▌Parchemins : 41
▌Quantité de sang disponible : 8799
▌ Code couleur : -
▌Age du personnage : 34 ans
▌Rang : Révérend de la paroisse Jefferson
▌Job : Pasteur et enseignant


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: What Faith Can Do Ft Joaquim.   Dim 10 Mar - 18:32

Monsieur le Révérend passait de longues dans sa paroisse chaque jour. Il veillait sur ses fidèles. Son esprit d’observation reconnaissait à vue d’œil les bons chrétiens des moins ponctuels. Chacun était enfant de Dieu, et Joaquin ne faisait aucune distinction entre les uns et les autres, se contentant simplement d’observer les allées et venues de chacun dans son église. Il connaissait pour chacun la fréquence dans sa maison de Dieu et ne traitait pas chaque croyant de la même manière. Pour les plus croyants, il se montrait clément et parfois bon manipulateur ; pour les moins croyants, il se montrait beaucoup plus ferme. Enfin, pour ceux qui venaient prier uniquement lorsqu’ils se trouvaient dans l’impasse, le Révérend ne leur accordait aucun répit : s’ils ne venaient pas régulièrement leur âme nécessitait une purification intense. Confession chaque jour pendant une semaine, et à l’issue de chacune d’entre elles 15 Pater Noster, 10 Ave Maria et 5 Credo. Et il pouvait assurer avoir de nouveaux fidèles par la suite. Une méthode drastique ayant son efficacité pour certains superstitieux. Les scientifiques restaient les plus difficiles à avoir. Mais, Blaise Pascal n’était-il pas un philosophe et mathématicien croyant ? Comme quoi, rien n’était impossible à ce qu’un amoureux de la physique quantique croit en Dieu. Chaque être humain devait gager qu’il existait pour gagner à coup sûr les portes du Paradis ; s’il ne gageait pas et qu’il existât, alors il perdait tout. Autant parier que Dieu se trouvait en ce monde non ?
Joaquin ne manquait jamais d’arguments pour convaincre ses fidèles. Après tout il ne défendait pas une cause à laquelle il ne croyait pas hein ? Seuls les passionnés convaincus de leurs idées pouvaient parvenir à convaincre. Ceux que ça n’intéressait pas avaient clairement plus de mal à se montrer persuasifs. Joaquin s’était toujours demandé comment faisait les non-croyants pour vivre dans l’obscurité au lieu de rejoindre la lumière de Dieu. Il avait essayé plusieurs fois, de comprendre leur point de vue, de se mettre à leur place, mais à chaque fois, c’était une incompréhension totale. Alors il avait cessé de comprendre pour se mettre à agir pour les aider, en les convaincant de venir vers Dieu qui pourrait les aider.

A cette heure de l’après-midi, ces cours du matin étaient terminés, il n’y en aurait plus pour la journée. Il passait plutôt le soir dans son église, mais aujourd’hui, il avait désiré passer dans l’après-midi. Il fit quelques poignées de mains à certains croyants qu’il connaissait bien, demanda des nouvelles de leur famille et amis, une façon d’être à la page sur les derniers ragots de la ville officieusement et officiellement passer pour un gentil prêtre soucieux de ses fidèles. Chacun percevait sa vision des choses comme il le voulait. Joaquin faisait partie de ses personnes que l’on ne cernait pas facilement, ses gestes pouvaient aussi bien être interprétés en bien qu’en mal. Argument en sa faveur : il était homme d’église, combattait donc le péché …
Non ?

C’est alors qu’il l’aperçut. Ginevra McIntyre. Cette fille était spéciale, non seulement par une beauté rare qu’il ne trouvait pas chez de nombreuses femmes, mais également par sa simplicité, sa gentillesse et son esprit. Une fille remarquable et intelligente, croyante en plus de ça ! De quoi combler le révérend à bien des égards. Ils s’étaient mutuellement invités à dîner, avaient partagés maints sujets de conversation et pourtant, ne s’étaient plus contactés depuis un bon moment. Ni l’un, ni l’autre ne semblait prêt à faire le premier pas, le hasard avait donc décidé de les réunir. Quand il l’a vit, elle ne chercha pas à le fuir. Son regard l’affronta. Oui ils s’étaient embrassés, mais ne s’ignoraient pas pour autant.

« Ginevra »

Jamais encore il n’avait osé la surnommer Gin. Parfois même il la vouvoyait. Il avait beau se comporter comme une ordure avec beaucoup d’autres personnes, avec elle, non. Jamais il n’oserait la manipuler ou lui faire du mal. La seule chose dont il serait capable serait de taire certaines de ses actions. Qu’y avait-il de mal à taire certaines choses ? Il était capable de tellement plus odieux…

« Vous avez manqué à notre paroisse. Je suis ravie de vous revoir parmi nous. Comment vous portez-vous depuis notre dernière rencontre ? »

Il ne considérait pas le vouvoiement comme marqueur d’une distance entre deux individus mais comme le signe d’un profond respect. Une des rares personnes pour lequel il avait de l’estime d’ailleurs, fervent intermédiaire de Dieu qu’il était.
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2932-the-reverend-riverst-termine http://cup-of-blood.1fr1.net/t2936-venez-a-moi-mes-cheres-brebis-egarees-joaquin-riverst
Ginevra McIntyre
« »





avatar



▌A débarqué le : 21/01/2013
▌Parchemins : 435
▌Quantité de sang disponible : 9513
▌ Code couleur : #FF7F50
▌Age du personnage : 34 ans
▌Rang : Membre Talamasca
▌Job : Ancienne de la branche des érudits


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: What Faith Can Do Ft Joaquim.   Mer 13 Mar - 17:06

Assisse sur un banc de l'église, absorbée par ses pensées, le retour à la réalité se fit par la prise de conscience d'une présence. Le révérend était ici. Rien d'inhabituel puisque c'était son lieu de travail. Puis elle était contente de le revoir. Même si à la base, quand elle était venue, elle avait entête l'idée de l'éviter. Mais là, il était trop tard. Partir en courant, prendre la fuite n'aurait aucun sens. Puis ils n'avaient commis aucun crime, hormis celui de succomber à l'attirance existante entre eux pendant jusque quelques secondes. Attirance qui ne semblait pas avoir disparue alors qu'elle le regardait. Non elle était toujours là, tapie dans l'ombre. Attirance pas seulement physique, certes le révérend était un bel homme, elle ne pourrait le nier. Mais elle aimait son esprit, son intelligence, sa manière d'être...un tout en fait, qui expliquait qu'elle aimait être en sa compagnie. Ils pouvaient parler de beaucoup de choses et notamment en matière de surnaturel. Des discussions qui étaient toujours intéressantes et qui lui manquaient un peu ces derniers temps. Mais le hasard semblait avoir décidé de les réunir en ce jour. Alors, elle ne voyait pas de raison d'aller contre cela. Après tout c'était peut être un signe du destin, pour qu'ils se rencontrent à nouveau.

Toujours aussi respectueux envers elle, avec le vouvoiement et le nom en entier, l'écossaise souriait. Elle trouvait que cela avait un coté touchant.  Comme le fait qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de l'appeler Révérend. C'était comme si, elle n'arrivait pas à aller au delà. Bien qu'elle sache pertinemment comment il s'appelle. Le respect était ancré l'un envers l'autre.

«  Je suis contente de vous voir. Mais la paroisse n'a pas du remarqué mon absence. Je ne suis qu'une paroissienne parmi les autres. »

Rien de bien différente au commun des mortels, hormis peut être son appartenance au Talamasca et sa télékinésie. Mais peu de personne n'était au courant de l'un et de l'autre. Le révérend non plus, ne savait pas pour l'Ordre, parce que Gin respectait la règle fondamentale. On ne parle pas de l'Ordre secret, sinon il perds logiquement son statut de secret.

«  Sinon, je me porte plutôt bien dans l'ensemble. Ces temps troublés me perturbent un peu. Et j'ai du faire face à une épreuve, qui ne m'a pas laissé indemne.. Mais je m'accroche comme toujours et sans perdre la foi. »

Gin n'aimait pas particulièrement se plaindre. Mais elle ne pouvait pas non plus, dire que tout allait pour elle en ce moment. Cela serait mentir et elle évitait de le faire quand ce n'était pas nécessaire. Elle continuait à l'observer en lui souriant. La croix en argent toujours fichait dans le creux de sa main. Le buste qui se redressait quelque peu, alors qu'elle sentait un douleur lancinante dans sa nuque. Elle passa une main dans le but de masser et de soulager la gène occasionnée.

«  Et vous Révérend, comment allez vous ? Les fidèles sont au rendez vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2832-certaines-rencontres-creent-une-histoire-gin http://cup-of-blood.1fr1.net/t2765-my-name-is-gin-ginevra-mcintyre-8-termine http://cup-of-blood.1fr1.net/t2776-ginerva-mcintyre-uc




MessageSujet: Re: What Faith Can Do Ft Joaquim.   

Revenir en haut Aller en bas
 

What Faith Can Do Ft Joaquim.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Enterrement de Koloko et Faith...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cup of Blood ♥ ::  :: Kenner :: La Paroisse-