Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nathanael Brythe
« »





avatar



▌A débarqué le : 13/02/2013
▌Parchemins : 425
▌Quantité de sang disponible : 11387
▌ Code couleur : Dark Green
▌Age du personnage : 34 ans
▌Job : Chasseur de fantôme
▌Citation : If you’re going through Hell, keep going.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.   Mer 13 Fév - 13:00

Nathanael Brythe


« Life is pleasant. Death is peaceful. It's the transition that's troublesome.»
Isaac Asimov

Jared Leto © tumblr



Identité


Je m'appelle Nathanael Brythe mais on m'appelle Nate. J'ai 34, j'en fais peut-être un peu moins.. Je suis né(e) le 13 juillet 1979 à St-Louis, Missouri et je suis Américain, avec des origines anglaises. Je suis un nécromancien hétérosexuel, mais pas nécrophile et je suischasseur de fantômes..

Capacité Spéciale ; Je suis nécromancien et mediumancien.

C'est un terme que j'ai inventé moi-même. Pas mal, n'est-ce pas? Quoi?... J’en avais marre qu’on m’associe immédiatement aux stéréotypes de « medium ». Est-ce que je ressemble à ses soi-disantes mediums vêtues de foulards et aux douzaines de chats? Ou bien à ses charlatans accoutrés de pendentifs dont ils ignorent la signification et de gadgets bidouillés pour faire croire que...bon. Ce dernier exemple n’était peut-être pas le meilleur considérant la façon dont je gagne ma vie. Toutefois, mon argument demeure : pourquoi parle-t-on de nécromancien, de chiromancien et de cartomancien, mais de « medium »? La racine « mancie » ne désigne-t-elle pas les sciences divinatoires et les personnes qui les pratiquent? Parler aux morts est une science divinatoire, en quelque sorte. Donc je suis un mediumancien, - mais publiquement un medium... Ma théorie n’est pas vraiment au point, mais le fait reste que même si on me désigne comme tel, « medium » ne frôle même pas la grandeur de mon talent!

En effet, je peux non seulement converser avec les morts, je les sens, je les vois et je peux les aider à traverser vers l’au-delà. Parce qu’entre vous et moi, des fantômes c’est embarrassant pas rien qu’un peu! Le moins il y en a dans notre vie, le mieux on se porte. Qu’ils soient restés derrière par vengeance, parce qu’ils ont des choses non terminées ou bien pour surveiller leurs êtres chers, il faut bien qu’un jour ils décollent pour que les vivants continuent à vivre leur vie et à avancer.

Non seulement suis-je un mediumancien –ah je sais que vous commencez à aimer ce terme. - hors pair, je suis également le meilleur nécromancien en ville. Être nécromancien inclut le pouvoir d’invoquer les morts, de les réveiller de leur sommeil éternel et de les contrôler. Des zombies, quoi! Je peux transformer vos défunts êtres aimés en zombies sanguinaires et les manipuler à ma guise. Petit conseil, alors : tâcher de me garder de votre bon côté. J’ai aussi le talent immense de pouvoir communiquer avec ses derniers pour obtenir des révélations de tous ordres.




Histoire


« Part of me suspects that I'm a loser, and the other part of me thinks I'm God Almighty »
John Lennon

Des éclats de verre craquaient et éclataient sous le poids de l’homme tandis qu’il marchait le long chemin menant vers l’immense demeure. Dans les heures précédant l’aube, le silence était tel que chaque grincement de sa semelle de cuir contre les débris tranchants de vitre résonnait tels de petits coups de canon dans l’immense terrain de l’ancienne plantation. Des lampadaires illuminaient ses pas, mais l’homme était tout de même équipé d’une lampe de poche –accessoire essentiel lorsqu’on est un chasseur de fantôme crédible. Trébucher et se péter la fiole n’était pas winner. Suivant ses pas, une vieille dame accompagnée de sa fille tremblait de la tête aux pieds. Mais tremblaient-elles de froid ou de frayeur? Les nuits pouvaient être fraîches en Nouvelle-Orléans, mais ses clients étaient plus souvent victimes de quelque chose d’autre que la température.

Nathanael Brythe leva la tête pour constater que plusieurs fenêtres de l’imposant deuxième étage étaient brisées. Les débris donnaient l’impression qu’une bombe avait éclaté dans la demeure et avait fait exploser tous les carreaux. Un véritable champ de bataille. Son long manteau de cuir battant au vent derrière lui, il avançait d’un pas assuré, armé de ses duffel bags remplis de gadgets à la Ghostbusters, la plupart aussi incongrus qu’inutiles. Il les avait tous fabriqués lui-même en regardant des vieux films ou des émissions de soi-disant chasseurs de fantômes. Quelques détecteurs d’ondes électromagnétiques, dont les fantômes sont supposément composés (ce qui n’est pas tout à fait faux, mais ils sont bien plus que cela!), des magnétophones contenant des enregistrements préalablement préparés et le tour était joué! Et ces gens qui font affaire à lui sont souvent prêts à payer des sommes exorbitantes pour se faire dire que leur défunt mari ou leur mère se porte bien dans l’autre-vie et étaient facilement impressionnable par des gadgets et des effets spéciaux. Il suffit de les amadouer comme il le fait si bien, ajouter du drama, un peu de suspense et des réponses préfabriquées pour partir les poches pleines.

Toutefois, il n’en fut pas toujours ainsi. Lorsqu’il découvrit ses pouvoirs, adolescent, il ne se serait jamais douté vivre de ses chasses aux fantômes. Jamais il n’aurait cru que le fait de pouvoir contrôler les morts et leur parler, à part être plutôt cool et effrayant, lui serait utile d’une façon ou d’une autre. Ses parents lui avaient toujours dit qu’il n’arriverait à rien dans la vie s’il ne redressait pas ses notes et n’allait pas faire des études supérieures en quelque chose de prestigieux. Nate n’avait aucune intention d’aller faire des études supérieures, mais cette idée lui était tout de même restée dans la tête : il ne ferait rien de signifiant dans sa vie. Il finirait serveur dans un bar miteux ou seul dans un appart délabré à vivre sur du Mac n’ Cheese. Pour lui l’école servait à passer du temps avec ses amis et à s’amuser… Il aimait apprendre, mais avait beaucoup de difficulté à respecter ses enseignants grincheux et à apprendre des formules mathématiques qui ne lui serviront probablement jamais. Son arrogance d’adolescent lui dictait que personne ne pouvait lui apprendre quoi que ce soit!

Puis, vint le jour où il découvrit son don bien particulier. Après plusieurs semaines à flipper dans sa chambre, encourageant les rumeurs selon lesquelles il aurait découvert une variété spéciale de champignons pour éviter celles qui prétendraient qu’il était devenu cinglé, Nate fit la rencontre d’un mentor, un professeur, qui changea sa vie pour toujours. Jamais il n’aurait cru pouvoir apprendre autant de choses, sur lui, sur la vie et surtout sur la mort. Ils firent équipe plusieurs années, voyageant de ville en ville pour aider les gens dans le besoin. De vrais besoins, de vraies gens, de vrais fantômes…mais ce n’était pas assez pour gagner sa vie.

Après avoir vécu plusieurs années seul dans sa voiture à survivre sur des cartes de crédit volées et des tartes remplies d’ingrédients imprononçables, Jeune Nate se rendit en Nouvelle-Orléans où un esprit vengeur hantait supposément une maison ancestrale. Après s’être rendu compte qu’il n’en était rien, que les méfaits causés par ce « fantôme » étaient plutôt des morceaux de maison qui tombaient un peu partout, le vent qui faisait trembler les murs et les planchers qui craquaient. Il ramassa ses sacs, prêts à foutre le camp et envoyer promener la mamie qui lui avait fait traverser deux états pour rien du tout! Il allait lui exprimer le fond de sa pensée lorsqu’il la vit, toute frêle et vulnérable, visiblement terrifiée ce qui se passait dans sa maison et probablement seule au monde. Merde! se dit alors Nate. Il n’allait tout de même pas laisser la pauvre dame mourir de peur seule dans cette immense baraque. Armé d’un marteau et de clous, il s’assura que le plus gros des soucis soit réglé et que la maison ne tombe pas sur la tête de la pauvre dame. Les réparations étaient certes maladroites et très mal faites, mais elles tiendraient jusqu’à ce que la grand-mère mange des pissenlits par la racine. Après avoir résolu les plus gros problèmes causés par cet « esprit frappeur », il déclara à la dame qui avait acheté ses services qu’il avait calmé l’esprit et que le pire de l’activité cesserait. Encore nouveau dans la profession, il fut surpris lorsque la dame lui donna un gracieux chèque et le remercia de tout ce qu’il avait fait.

Wait a minute. Rewind and freeze. Que venait-il de se passer? Venait-il réellement de se faire payer une petite fortune à ne rien faire? Après toutes ses années à manger des restes et à dormir dans son pick-up? Les yeux rivés sur le chèque, Nate se mit à penser à tout ce qui pourrait se payer avec cela. De la vraie nourriture grasse et mauvaise pour le cœur, des escortes (parce qu’un homme a ses besoins), de vraies chambres de motel avec câble compris…Ses bonnes volontés, les leçons de son ex-mentor lui dictant « d’aider son prochain » prirent le bord de la poubelle. Il venant de passer des années à travailler comme un forcené pour des miettes. Au Diable les bonnes volontés et les bonnes actions! Nate fit un retour aux sources : minimum de travail pour un maximum de bénéfices. C’est alors que sa vie changea du tout au tout et qu’il s’installa en Nouvelle-Orléans, paradis – ou enfer – des évènements paranormaux.

Il gagnait désormais grassement sa vie et la plupart du temps, il ne lui suffisait que d’évoquer l’être cher décédé et lui poser quelques questions avant la séance et d’enregistrer des réponses en fonction des attentes du client. Il n’avait pas réellement de fantômes impliqués…Il arrivait à l’occasion qu’il ait à faire face à de vrais problèmes…des esprits vengeurs, des poltergeists, des résidus crées par ceux qui ne savent pas qu’ils sont morts ou une colonie de fantômes dans le sous-sol qui vont une réunion de famille. Et dans ces cas-là, il lui fallait sortir les vrais outils. Les meilleures solutions, les poids lourds…son incomparable intellect et sa capacité supérieure à manier la réalité et à en faire ce qu’il veut. En autres mots, il était un bon menteur. Et aujourd’hui, il lui faudrait sortir son éventail au complet, car il avait affaire à un vrai fantôme de mauvaise humeur…

D’un geste de la main assuré, il fit signe aux personnes derrière lui de ne pas bouger, qu’il s’occupait de tout. Un dernier coup de vent dans son manteau entrouvert, une pause de quelques secondes, question de bien établir le silence, un regard déterminé fixé sur la maison et c’était parti. Équipé de ses gadgets à la Ghostbusters, traversa le seuil de l’immense porte ancestrale et la referma derrière lui. S’étirant le cou vers la cuisine, puis vers la salle de séjour, l’homme s’assura d’être bel et bien seul dans cette maison. Seul vivant dans cette maison. Il n’y avait rien de pire qu’un noob qui se cache et observe ses méthodes ou pire…qui est témoin de ses manigances. Après un tour rapide du rez-de-chaussée, il marcha jusqu’à l’imposant escalier principal et leva les yeux vers le deuxième étage. Il ferma les yeux deux petits instants et tenta de sentir le fantôme qui causait les ennuis. Il y avait plusieurs fantômes dans la mansion, mais il savait pour être déjà venu faire une séance qu’il n’y en avait qu’un seul qui causait des problèmes. Laissant ses immenses sacs remplis d’instruments lourdement tomber sur le sol, il s’écria d’une voix forte et autoritaire :

« Cornelius, vieux forcené! Sors de ta cachette si tu ne veux pas que je te trouve moi-même! »

Les lumières flashèrent et finirent par s’éteindre complètement. Loin d’être impressionné, Nate croisa les bras et grogna. Il enleva son long manteau de cuir et le laissa tomber sur le sol, grattant sa barbe de quelques jours. En baissant la tête, il remarqua une tache de moutarde sur sa chemise et poussa un autre soupir. Il se mouilla le pouce et se mis à frotter pour la faire partir. Voyant qu’elle ne partait pas, le jeune homme laissa tomber ses bras de chaque côté de son corps lourdement et avec impatience.

« T’as vu l’heure qu’il est, vieux fou?! Tu m’as interrompu en plein milieu de mon repas et d’un marathon de Criminal Minds! T’es mieux d’avoir une bonne raison sinon tu vas voir de quel bois je me chauffe! »

Nate esquiva une lampe qui vola à pleine vitesse vers sa tête et manqua de tomber par terre. Suivant la lampe de près, un cadre contenant la vieille photo d’une ravissante jeune femme – probablement la propriétaire de la maison – manqua de lui couper la tête. Il trébucha plusieurs pas derrière lui et finalement s’effondra contre le mur. Pourquoi avait-il décroché le téléphone? Pourquoi n’avait-il pas décidé de passer une soirée, bien écrasé devant la télé à manger des hot-dogs et à regarder télé-achats... pour la troisième soirée de suite? S’il avait écouté son premier instinct d’ignorer la dame et l’appel de l’argent facilement gagné, il ne serait pas dans une vieille maison en train de discuter avec un homme en peine d’amour, même dans l’au-delà. Peine d’amour...Nate eut un petit rire : Il savait comment s’en débarrasser. Soudainement plus serein, le jeune chasseur de fantôme sentit l’adrénaline s’installer dans son corps, reprendre sa place comme il le faisait lui-même dans son fauteuil préféré : écrasé et ô combien confortable. Un rush d’énergie l’atteignit aussi soudainement que des brûlures d’estomac après une douzaine d’ailes de poulet et il se leva tranquillement.

« Time’s up, Cornelius. Tu sais, mon vieux; tu ne peux pas continuer à vivre comme cela pour une femme. Elle ne te mérite pas! Être capable de lancer des objets et de briser des fenêtres, ça prend tout un homme! Allez je te ramène à la vie pour cette nuit. Je vais te payer une bonne bière, on pourra parler de tes problèmes et essayer de les oublier. Tu pourras peut-être même aller parler à Judith une dernière fois. Ahh...j’oubliais! Désolé, mec. Je ne peux pas te ramener. Tu n’es pas encore de l’autre côté. Je suppose que si tu n’es pas prêt à traverser la lumière, je ne peux pas... »

Whoosh! L’air ambiant devint plus léger et Nate afficha un sourire narquois sur son visage. Avec un petit rire, il tourna les talons et de dirigea vers la porte. Amateur. Prendre une bière avec un zombi, quelle idée saugrenue! Disons qu'ils n'ont pas la jasette particulièrement facile...Il prit ses sacs et tourna la poignée de la porte, prêt à aller répandre la bonne nouvelle et encaisser le chèque. I . Am. So. Good.




Derrière l'écran


Pseudo ; Zab. Âge ; 24 ans. Fréquence de connexion ; J’estime 5 fois par semaine selon mon horaire ! Comment avez-vous connu le forum ? Bartholomew my BFF !! Comment trouvez-vous le forum ? Très attrayant et très complet ! J’ai bien hâte de commencer à jouer ! Multicompte ? [ ]OH YEAH / [X]NO. Code (en hide) :




Dernière édition par Nathanael Brythe le Jeu 14 Fév - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2880-nathanael-brythe http://cup-of-blood.1fr1.net/t2861-nathanael-brythe-if-you-re-going-through-hell-keep-going http://cup-of-blood.1fr1.net/t2877-nathanael-brythe
Asgard Alavon
« »





avatar



▌A débarqué le : 03/02/2013
▌Parchemins : 1141
▌Quantité de sang disponible : 11977
▌ Code couleur : peru
▌Age du personnage : 22 ans
▌Job : Serveur à l'Ales et étudiant en sciences


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.   Mer 13 Fév - 13:26

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2847-asgard-cross-the-threshold-of-the-mirror http://cup-of-blood.1fr1.net/t2816-asgard-alavon-termine http://cup-of-blood.1fr1.net/t2822-asgard-reflets-mensongers-dans-un-miroir-de-verite
Darius Von Verlagen
« »





avatar



▌A débarqué le : 28/12/2012
▌Parchemins : 1516
▌Quantité de sang disponible : 12021
▌ Code couleur : #8B0000 - darkred
▌Age du personnage : 103 ans
▌Rang : Membre du clan Blackstone
▌Job : Chasseur de primes et expert en armes à feu
▌Citation : There's a beast in every man and it stirs when you put a sword in his hand.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.   Mer 13 Fév - 13:39

Bienvenue, en espérant que tu te plairas ici ! ticoeur Bon choix de PV en tout cas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2692-darius-von-verlagen-such-mich-find-mich http://cup-of-blood.1fr1.net/t2677-darius-von-verlagen-du-spielst-gott http://cup-of-blood.1fr1.net/t2691-darius-von-verlagen-kommst-du-mit-mir-spielst-du-mit-mir
Cassandra Griffiths
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 26/11/2012
▌Parchemins : 2466
▌Quantité de sang disponible : 13419
▌Age du personnage : 22 ans


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.   Mer 13 Fév - 14:02

Bienvenue Ghostbuster ! héhé
Personnage très intéressant !!! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Tess E. Littleton
« SERIAL KICKEUSE »





avatar



▌A débarqué le : 22/07/2010
▌Parchemins : 12385
▌Quantité de sang disponible : 11852
▌ Code couleur : #5F9EA0 - cadetblue
▌Age du personnage : 28 ans
▌Rang : Loque dépressive
▌Job : Maman perdue


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Nathanael Brythe °° If you're going through Hell, keep going.   Mer 13 Fév - 15:24

bienvenue ♥️
fiche terminée ? I love you

_______________________________________




Rouge Ardent

« As-tu trouvé loin des vies, loin des larmes, ton idéal Rouge Ardent ? As-tu froid, trembles-tu quand tu dors ? Tu disais "tout s'évapore"... Tu as eu tort. Corps à corps j'en rêve encore. Le feu, le vent, mille volcans Rouge Ardent. Quand tu m'embrassais fort... j'en rêve encore. Le jour se lève... encore ♦️ »