Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Joan Witterson [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joan Witterson
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/01/2013
▌Parchemins : 294
▌Quantité de sang disponible : 10322
▌Age du personnage : 24 ans
▌Rang : Chasseuse
▌Citation : L'ironie tue. C'est une arme dont il ne faut pas se servir.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Joan Witterson [fini]    Mer 16 Jan - 20:32

Joan Witterson


« La petite fille est une guerrière. Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire !»

Emma Stone © Tumblr



Identité


Je m'appelle Joan Witterson mais on m'appelle Jo'. J'ai 24 ans, j'en fais 20 . Je suis né(e) le 1er février de l'année 1989 et je suis américaine, avec des origines anglaises. Je suis une humaine bisexuelle et je suis apprentie chasseuse..

Capacité Spéciale ; dis m'en plus à ce sujet !



Histoire


« Mémoires de Jo’ »

Ah si vous voulez tout savoir, je vais vous raconter ! Bandes de petits curieux que vous êtes ! Enfin, … le début d’une vie, ce n’est pas la partie la plus passionnante à raconter. Je préfèrerais vous faire part de ma dernière … Non franchement ce n’est pas le moment, vous avez raison.

Je vais pas faire ma malheureuse et me plaindre de ma famille. Je n’en ai pas réellement souffert, c’est juste regrettable de ne pas être élevée par ses propres parents. Je n’ai sans doute même jamais existé pour mon père. Je sais uniquement qu’il était anglais, beau, avait de l’influence et que grâce à cette rencontre, sa mère avait pu prendre son envol professionnel. Quant à ma mère, Molly, je pense que le mot qui la qualifierait le mieux concernant son rôle parental est superficielle. Tout ce qui l’intéresse réellement n’est autre que son magnifique travail. Elle prenait un plaisir indécent à manipuler son monde et faire fleurir ses affaires. Métro, boulot, dodo… en zappant sa fille, invisible à ses yeux. Elle prêtait plus d’attention à son ascension hiérarchique et à ses patrons surtout qu’à sa propre engeance. Ce n’est pas faute d’avoir essayé d’attirer son attention. Combien de fois je lui ai fait de jolis dessins dans l’intention de lui montrer quand elle rentrerait. Comme ça ne marchait pas, ni mes autres tentatives, j’ai fini par laissé tomber. C’est ma voisine qui venait s’occuper de moi, elle adorait les enfants. Elle en avait eu plusieurs et elle était ravie de venir prendre soin de moi. Je me souviens de son prénom, Maëlis, mais absolument pas de son visage. Je ne dois pas avoir une bonne mémoire des visages. L’important c’était sa gentillesse et … ses cookies. C’est dommage qu’elle ai ensuite déménagée. Au fond, je l’aimais bien cette dame. Je me suis retrouvée avec ma mère qui avait fini par ouvrir ses yeux et avait pris la grande et sage décision –selon ses mots- de travailler à son domicile. Au fond, je ne sais pas si mon souhait avait été réalisé après tant d’attentes pendant mon enfance ou si on me jouait là un mauvais tour plutôt retors. Non pas que je trouve son soudain « amour » pour moi suspect mais à 15 ans, je n’avais aucune envie qu’elle commande ma vie d’adolescente (et qu’elle me la pourrisse largement au passage). Du droit, voilà les exigences scolaires de sa mère ! Qui de censée irait se lancer dans une carrière aussi barbante ? Il fallait avoir l’esprit trop sérieux pour tenir dans une telle filière. Pas du tout mon genre et d’ailleurs, je n’avais pas fait le moindre effort : la preuve je n’avais jamais décroché mon diplôme. Cette école de Shreveport était absolument ennuyeuse et encore… c’était un euphémisme. J’aurais pu essayer de faire débat avec ma mère pour changer d’études mais la seule voie sérieuse qui conviendrait aux yeux de la matriarche était le droit. Ma fille, tu seras avocate ! Bref, j’aurais préféré qu’elle retourne à ses affaires et qu’elle me lâche la grappe.

Je dis ça mais je tenais à ma mère. Il ne faut pas croire. C’est à 19 ans que j’ai réalisé combien elle comptait pour moi. La police m’avait appelé : Molly Witterson avait été victime d’une attaque de bête sauvage. On ne lui en dit pas plus : ils ne savaient rien à ce sujet… Et est-ce qu’ils cherchèrent plus loin, je me le demande. Je n’ai pas eu de nouvelles sur cette bête. J’étais soucieuse mais ce qui m’inquiétait le plus c’était l’état de ma mère qui s’aggravait de plus en plus. Elle ne pouvait même plus assumer les tâches les plus simples. Comprenez bien : elle restait dans son lit, elle passait ses journées à parler de tas de choses plus incohérentes les unes que les autres. Je ne savais pas quoi faire et je devais faire en sorte de vivre pour nous deux. J’ai réussi à trouver un job de serveuse dans un grill pas loin de notre villa. Je bossais comme une dingue et je gagnais si peu… Ma mère devenait de plus en plus folle et au final, on ne put rester dans notre demeure. Des dettes finirent par s’accumuler et je dus vendre la maison pour les rembourser. Malheureusement, cela n’était pas suffisant. Comment allais-je pouvoir payer tout cela ? Je travaillais de plus en plus, on vivait dans un petit appartement et je rentrais de plus en tard. Si j’avais su…

Je ne sais pas pourquoi je suis rentrée ce soir là. Pour une fois, il était plus tôt. J’avais été efficace et mon patron m’avait fait une fleur exceptionnelle, pour que je m’occupe de ma pauvre mère. Pauvre d’elle en effet… Comme d’habitude, elle était dans le salon, allongée dans le canapé sauf qu’elle n’était pas seule. Je restais comme deux ronds de flan à regarder la terrible scène : elle était collée contre un … un … nom de Zeus , elle jurerait que c’était un vampire. Ma parole, Molly était une junkie du suceur de sang ! J’étais tellement estomaquée que je ne bougeais pas du seuil jusqu’à ce qu’il parte ! Je n’en touchais pas mot à ma mère qui ne m’avait même pas captée. Cependant, je comprenais de mieux en mieux ses multiples délires psychotiques et je décidais de me renseigner de mon mieux sur cette créature de l’ombre. Et les autres, loups-garous par exemple. J’avais pris la décision de retrouver ce type et lui faire payer son infâme manipulation. Je finis par être au point, j’avais pris soin de vérifier que ma mère dormait bien et profondément bien sur.

Il se tenait là, devant elle, ce sale … censurons ce passage ! Vous n’imaginez pas tous les mots qui me sont passé par la tête et j’en connais un sacré paquets. Je l’ai observé attentivement. C’est vrai qu’il était plutôt beau gosse mais bon, en sachant ce qu’il était, ça réduisait énormément son potentiel de séduction. Je ne me souviens plus exactement comment tout s’est déroulé. Je me souviens avoir eu peur de mourir durant un laps de temps, j’ai repris le dessus, je ne sais comment. Peut-être ses paroles : « je vais détruire ton âme, briser ta méprisable petite vie… aussi facilement que ta charmante mère. Tu vas souffrir ». Souffrir, je crois que je n’en avais cure à cet instant. Je sais que j’ai répondu alors « Souffrir, c’est tout ? Toi, mon gars, tu vas mourir ! ». Le feu… J’avais pris un spray et un briquet pour avoir une chance de l’atteindre de plein fouet.
Désolée du manque de détail. Si vous voulez de l’action… ce n’est pas le moment. Je ne veux pas me souvenir entièrement de cette scène ni même de la mort de ma mère quelques mois après. Je revois déjà les images et… C’est fou comme la solitude qu’elle avait du ressentir l’avait peu à peu détruite. Quelle sotte d’avoir osée s’éprendre de ce malade ! Et combien d’autres se laissait embrigader dans des histoires avec ces créatures étranges et dangereuses ! Je ne pouvais pas rester les bras croisés ! Mes études ne m’avaient menées à rien alors je bossais à droite à gauche mais au fond je savais ce que je devais faire : chasseuse de vampires ! J’avais certainement du chemin à faire mais c’était décidé ! J’étais obnubilée par ces histoires : je me documentais, je voyageais comme je pouvais. J’avais suffisamment de détermination pour ne pas mourir lamentablement en cours de route. C’est comme ça que j’arrivais là-bas, en Nouvelle-Orléans. Enfin, j’étais un peu tête en l’air quand même… Heureusement que je suis tombée sur Rowan. Je me suis retrouvée sur le même chemin que lui en voulant chasser sa proie. Quelle veine ! un chasseur qui pourrait m’apprendre toutes le ficelles du métier ! Il avait beau avoir râler pendant un bon bout de temps, je suis sure qu’il pourrait m’apprendre le métier… Enfin, sans doute.



Derrière l'écran


Pseudo : Léandra / Lily. Âge : 23 ans. Fréquence de connexion : 5/7 jours. Comment avez-vous connu le forum ? en cherchant sur bazaart. Comment trouvez-vous le forum ? l'histoire est plaisante et le graphisme assez attrayant.. Multicompte ? [ ]OH YEAH / [ X]NO. Code (en hide) :


Dernière édition par Joan Witterson le Mer 16 Jan - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2740-joan-witterson-fini http://cup-of-blood.1fr1.net/t2744-joan-witterson-links-booklet
J.O Saldaña Núñez
« Sociopathic Huntress »





avatar



▌A débarqué le : 23/12/2012
▌Parchemins : 664
▌Quantité de sang disponible : 11382
▌Age du personnage : 26 ans.
▌Rang : Hunting vengeful bitch
▌Job : Valette de pied au casino
▌Citation : Il faut parfois savoir tirer un trait sur certaines personnes. Ou une balle.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Joan Witterson [fini]    Mer 16 Jan - 20:44

Bienvenuuuuue sur COB !
Très bon choix de scénario & bonne continuation pour ta fiche ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2672-jo-_-follow-the-leader-or-make-up-all-the-rules http://cup-of-blood.1fr1.net/t2694-jo_-yes-it-s-nice-to-meet-me
Darius Von Verlagen
« »





avatar



▌A débarqué le : 28/12/2012
▌Parchemins : 1516
▌Quantité de sang disponible : 11711
▌ Code couleur : #8B0000 - darkred
▌Age du personnage : 103 ans
▌Rang : Membre du clan Blackstone
▌Job : Chasseur de primes et expert en armes à feu
▌Citation : There's a beast in every man and it stirs when you put a sword in his hand.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Joan Witterson [fini]    Mer 16 Jan - 20:46

Bienvenue ici et courage pour la fiche ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2692-darius-von-verlagen-such-mich-find-mich http://cup-of-blood.1fr1.net/t2677-darius-von-verlagen-du-spielst-gott http://cup-of-blood.1fr1.net/t2691-darius-von-verlagen-kommst-du-mit-mir-spielst-du-mit-mir
Lexy Williams
« »





avatar



▌Age : 28
▌A débarqué le : 05/02/2012
▌Parchemins : 573
▌Quantité de sang disponible : 11058
▌Age du personnage : 25 ans
▌Rang : Fouille-merde
▌Job : Mécano au Black Lion
▌Citation : Kawabounga !


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance bénéfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Joan Witterson [fini]    Mer 16 Jan - 20:47

Welcome chez les fous ! What a Face

_______________________________________


Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2077-lexy-williams#107247 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2189-lexy-williams-mecano-des-lycans
Léo A. Jones
« LADY BURN »





avatar



▌Age : 31
▌A débarqué le : 30/12/2011
▌Parchemins : 701
▌Quantité de sang disponible : 11836
▌ Code couleur : #E1D1A1
▌Age du personnage : 175 ans
▌Rang : lady burn
▌Job : serveuse au lunatic
▌Citation : « L'amour ne tolère pas la liberté. Où il y a l'amour, il n'y a plus de liberté. »


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Joan Witterson [fini]    Mer 16 Jan - 20:59

Bienvenue et bon choix de PV, n'hésites pas si tu as des questions et à mener la vie dure à notre chasseur national What a Face

_______________________________________


I'm Jealous of the Moon ♦ « But oh, my heart was flawed : I knew my weakness, so hold my hand and consign me not to darkness. So crawl on my belly 'til the sun goes down, I'll never wear your broken crown. I took the road and I fucked it all away ! Now in this twilight how dare you speak of grace ? I'll never be your chosen one. » © code by people are strange