Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.    Jeu 27 Déc - 17:25

Cléophée N. de Vermont.


« Un siècle et demi, trois vies, un ennemi. »

Felicity Jones ©️ Crédit



Identité


Mon véritable prénom est Thalie Cléophée Memhmai mais il fut un temps, on m'appelait Annabelle de Vermont. Cependant aujourd'hui, je me nomme Cléophée Noxanne de Vermont. J'ai cent-quarante-six ans, et pourtant j'en fais vingt, peut-être plus. Je suis née le 18 juin 1866 et je suis franco-américaine, avec des origines françaises et grecques. Je suis un vampire hétérosexuel et je suis un membre du clan Blackstone et une employée du Harrah's Casino.

L'ombre ; C'est la maîtrise des ombres avec la possibilité de clouer une personne sur place, de créer des coins dépourvus de lumière donc par conséquent, elle peut se dissimuler à l'intérieur. Pour l'instant, elle ne peut pas créer de véritables ombres dociles, mais elle peut manipuler la vôtre pour un temps limité.


Habitudes Diurnes
Tout comme ces compatriotes, Cléophée doit dormir le jour. Étant jeune, elle a besoin de onze heures de sommeil minimum. Mais parfois, elle peut se mettre à rédiger des poèmes ou à explorer les environs via internet. Peut-être qu'elle devra quitter La-Nouvelle-Orléans d'ici peu alors, il vaut mieux se préparer avant d'être attaquer.
HABITUDES NOCTURNES
La nuit, c'est son domaine, son moment d'activité. D'autant plus que sa capacité spéciale concerne les ombres alors la nuit, vous devinez bien qu'elle apprécie la nuit. Elle aime se balader dans les endroits lugubres et déconseillés pour les jeunes femmes comme elle. C'est dans ces endroits là où elle choisit ses victimes. Les gros gaillards sont les plus appétissants après les vierges selon elle. Après tout, elle a tous les éléments nécessaires pour jouer à la parfaite victime désorientée, pourquoi ne pas en profiter ? Mais, après avoir fait le tour des lieux une bonne centaine de fois, que faire ? Eh bien, Cléophée a décidé de travailler au Harrah's Casino. Un endroit luxueux et sophistiqué. Là où règne l'argent et le jeu, le paradis ! C'est sa façon à elle de retourner dans sa mémoire, dans sa vie d'autrefois.
DESCRIPTION PHYSIQUE
Au fil des années, Cléophée a sut changer maintes et maintes fois d'apparence. Cependant, son nez en trompette et légèrement retroussé n'a pas bougé. Ou encore, ses lèvres pulpeuses sont toujours aussi gourmandes qu'autrefois. Sa petite taille et sa silhouette fragile n'ont pas vieillis. Son regard, quant à lui, s'est métamorphosé. Fascinant, pénétrant et presque innocent, il a changé de couleur. Son iris droite est aussi grise qu'un ciel mécontent, tandis que l'autre s'assombrit lorsque Cléophée use de sa capacité spéciale. Son iris devient rougeâtre, penchant vers le noir. Mais à travers cette masse sombre se trouve encore du gris, comme si son âme n'était pas totalement avalée par les ténèbres. En ce qui concerne son visage, il a tendance à être trop innocent, personne ne lui donnerait vingt-deux ans. Et encore moins cent-quarante-six. C'est pour dire, Cléophée a gardé sa jeunesse d'autan ! Jeune à jamais. Quoi qu'avec l'âge, et son nouveau régime, elle a des formes qu'elle n'avait pas autrefois. Cette femme suscite le désir des hommes, et elle le sait. Ayant appartenu à la haute bourgeoisie, elle connaît de nombreuses choses en ce qui concerne le domaine de la séduction, et de la provocation. Mais elle n'en pas, ou beaucoup moins.
CARACTÈRE
Cléophée est tout bonnement inqualifiable. Pouvant se comporter comme la pire des capricieuses, elle peut tout aussi bien prendre des décisions en tant que bras droit d'un fondateur de clan. Malgré son jeune âge, elle a gardé chacune de ses caractéristiques. Étant humaine, elle était de nature impatiente mais déterminée. Calme et polie car oui, il fallait se tenir lorsqu'on est en présence du rédacteur en chef d'un grand journal. Enjouée et joueuse, elle ne gâche pas un instant et puisqu'elle a la capacité de vivre « éternellement », elle compte profiter de tout le temps que Dieu lui a donné. Joueuse et provocatrice, si elle doit user de ses charmes pour obtenir ce qu'elle veut, elle le fera sans hésitation. Curieuse et intrépide, elle l'est également. Malgré tout, cette jeune femme est bien vite effrayée, peureuse sur les bords. Terrorisée par la mort elle-même, des souffrances qui la précède. Présentez-lui son créateur, soit son ex-fiancé, elle sera liquéfiée de peur, croyez-moi.



Derrière l'écran


Pseudo ; Elfisea. Âge ; Quinze ans. Fréquence de connexion ; Tous les jours. Comment avez-vous connu le forum ? Toujours sur TopSites. MmM Comment trouvez-vous le forum ? huhu Multicompte ? [ X]OH YEAH.Code (en hide) :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.    Jeu 27 Déc - 17:26


Histoire


« Épargner ou condamner, tuer ou sauver. »

Citation :
1882, Paris, demeure Forestier.


« Guy de Maupassant, je suis honoré de vous présenter Annabelle de Vermont. » Surplombée de par sa taille et par sa renommée, l'adolescente se contenta de tirer sa révérence et d'arborer un sourire des plus polis. Sourire puis se taire lui avait-on dit. Laisser la grandeur des hommes écraser la fierté des femmes qui elles, agissaient trop souvent dans l'ombre. Un regard courtois et un baise-main dans les règles de l'Art vinrent perturber l'esprit timide d'Annabelle. « Je suis honoré de faire votre connaissance mademoiselle, » lâcha-t-il en se redressant. « Et d'où vient cette magnifique créature ? » Oui, d'où vient cette splendide menteuse ? Annabelle, ce prénom sonnait faux à sa propre oreille. Il la dégoûtait même, l’écœure du plus haut point. Mais qui était-elle alors ? « C'est la fille de Madeleine de Vermont, vous n'étiez pas au courant ? » répondit monsieur Forestier en tapotant aimablement l'épaule de Maupassant. Dans son corps filiforme, sa rage grandissait à mesure que la discussion avançait. Non, cette Madeleine de Vermont n'était pas sa mère biologique. Elle n'était pas digne de l'être. Pour Annabelle, ce n'était qu'un tyran sans scrupule et imbu de sa personne. Cette sorcière ne l'appréciait guère, c'était purement réciproque. Auprès d'elle, ses espoirs et ses désirs d'adolescentes ne pouvaient s'épanouir. Bien qu'elle n'était pas maltraitée, les insultes verbales lui font tout aussi mal. Pourtant elle était là, à sourire continuellement en entendant le nom de cette femme associé au sien. Son prénom qui n'est, soit dit en passant, pas le sien. Qui était-elle alors, d'où venait-elle ? Ce petit être perdu au beau milieu de cette société française ? Dans son pays natal qu'est la Grèce, elle s'appelait Thalie, Cléophée Memhmai. Mais que faisait-elle en France ? Sa famille irradiée, orpheline, la voilà adoptée par la famille de Vermont.
« A la bonne heure ! Voilà un nouveau scoop mon cher ! Je suis étonné de ne pas avoir été au courant plus tôt. Après tout, ne suis-je pas le chef des Échos de La Vie Française ? » De sa voix rocailleuse, il s'approcha doucement d'Annabelle, donc, et lui présenta sa main. Une aide silencieuse, un guide pour survivre dans cette jungle de bourgeois. « N'ayez pas peur ma chère Annabelle, ne soyez pas effrayée. Vous êtes en sécurité avec moi. »


1884, Paris, demeure Maupassant.


« Clotilde de Marelle. Qu'en dis-tu ? » Laissant glisser le liquide alcoolisé dans sa gorge, Annabelle soupira en posant sa main sur sa joue droite. N'étant pas libre de faire les mouvements qu'elle souhaitait, la jeune file se redressa et se mit à faire les cent pas. « Tu sais, je ne suis pas un bon exemple. Je n'ai aucune qualité admirable et des défauts ignobles. » « Mais enfin Annabelle, c'est parfait ! Tu es extraordinaire ! » Deux ans se sont écoulées depuis sa première entrevue avec Guy de Maupassant, et la voilà en train de l'aider à écrire. Écrire un certain roman du nom de Bel-Ami. Ce vieux fou a décidé de s'inspirer de notre Annabelle pour créer Clotilde. Mais quelle idée saugrenue ! Elle ne méritait pas cette honneur... « C'est un trop gros honneur Guy, je ne peux me résoudre à accepter. » « Avec ou sans ta bénédiction, cette Clotilde te correspondra. »


1884, Cannes, salle de réception.


UC.

1885, Paris, Demeure Montgomery.


UC.


Après quelques heures de repos, Cléophée se réveilla en sursaut, laissant derrière elle les derniers évènements de sa vie humaine. Sa rencontre avec le grand Guy de Maupassant et son hommage avec le personnage de Clotilde de Marelle. Cet épisode là, lui aussi, l'avait marqué. La première fois où un homme posait les yeux sur sa petite personne, sur l'être minuscule qu'elle était. Malgré les trois ans d'amitié qu'ils ont partagés, Cléophée n'aurait jamais imaginé que Guy l'aurait remercié de cette manière. Mais aussi, sa rencontre avec son fiancé ainsi que son amant, Logan Montgomery. Puis, elle s'était souvenue de sa transformation. Les longs mois de souffrance et d'apprentissage, jamais ô grand jamais elle n'oubliera cela.


Citation :
1885, Bretagne, un appartement.


UC.



Dernière édition par Cléophée N. De Vermont le Ven 28 Déc - 0:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.    Jeu 27 Déc - 17:54

Bienvenue x) Bon une Blackstonnienne, on peut pas être parfait *paf* What a Face

Bon courage pour la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.    Jeu 27 Déc - 17:55

Oh mais je n'ai pas encore décidé mon cher, ma décision est encore à définir, seigneur. What a Face

Mais merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Tess E. Littleton
« SERIAL KICKEUSE »





avatar



▌A débarqué le : 22/07/2010
▌Parchemins : 12385
▌Quantité de sang disponible : 11557
▌ Code couleur : #5F9EA0 - cadetblue
▌Age du personnage : 28 ans
▌Rang : Loque dépressive
▌Job : Maman perdue


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Mademoiselle Cléophée de Vermont, pour vous servir.    Jeu 27 Déc - 18:02

welcome chez les motards SBAF ... What a Face
canon BAVE

_______________________________________




Rouge Ardent

« As-tu trouvé loin des vies, loin des larmes, ton idéal Rouge Ardent ? As-tu froid, trembles-tu quand tu dors ? Tu disais "tout s'évapore"... Tu as eu tort. Corps à corps j'en rêve encore. Le feu, le vent, mille volcans Rouge Ardent. Quand tu m'embrassais fort... j'en rêve encore. Le jour se lève... encore ♦️ »