Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 18:57

Ian J. Wood


«D'après une théorie, le jour où quelqu'un découvrira exactement à quoi sert l'Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus inexplicable et bizarre.»

Gerard Butler ©️ Tumblr



Identité


Je m'appelle Ian Johnson Wood mais on m'appelle Woody. J'ai 70 ans, j'en fais 35. Je suis né le 6 juillet 1942 à St. Louis et je suis américain, avec des origines canadiennes. Je suis un Loup hétérosexuel et je suis solitaire et chasseur.

Capacité Spéciale ; Infinit Madness : Ian peut créer une illusion la plus totale, envoyant le sujet dans sa peur la plus primaire. Pour certains, ce serait des araignées, pour d'autres, des souris... Ou bien encore, le soleil ! La victime n'a plus du tout conscience d'être dans une illusion et ne cherche plus réellement à s'en échapper, trop occupée à fuir son pire cauchemar. Cependant, cela n'est pas sans un coût pour le lycan, en effet, il se sent plus ou moins vidé de ses forces dépendant du calibre de sa victime et parfois, il peut même saigner du nez ou bien faire une hémorragie interne si les dégâts qu'il a subit son trop importants. Double tranchant assez... Tranchant.



Habitudes Diurnes
Et bien, cela dépend en réalité de son service au Lunatic Cafe. S'il fait la journée et bien, Ian est coincé là-bas à servir - pour la plus part du temps - des bières ou bien des cafés. Quand il n'est pas en train de travailler, Ian fait du sport, soulève de la fonte ou bien il chasse . Oui, barman n'est pas son seul métier, car il vit aussi d'un petit loisir annexe qui lui a été transmit par son père. Amusant n'est-ce pas ? Aussi non, il se contente de rester dans l'appartement de Feina, quand il n'a aucune réelle envie de sortir ou bien que Feina est en congé et qu'ils ont le temps pour... Enfin, j'vais pas vous faire un dessin quoi ?!
HABITUDES NOCTURNES
Là, plus ou moins la même chose que ses habitudes diurnes. Une chose cependant varie ici. En effet, de par sa nature lycanthropique, il ne peut se déroger aux effets de la pleine lune, devenant une bête encore plus assoiffée de sang que d'habitude. Certes, c'est un peu moins classieux que d'habitude mais on fait avec ce que l'on a, n'est-ce pas ? Aussi non, il lui arrive parfois d'aller boire un verre au Lunatic Cafe.
DESCRIPTION PHYSIQUE
Ian est plutôt grand comme mec. Un mètre quatre-vingt-dix, des cheveux bouclés oscillant entre le brun miel et le châtain, une musculature impressionnante, un corps longiligne, comme sculpté dans le marbre le plus parfait qu'il puisse exister, des yeux gris saisissants, une barbe de plusieurs jours et un sourire envoûtant... Ian a tout du parfait séducteur et pourtant... Il n'utilise ses atouts que sur sa louve préférée. A part cela, il s'habille un peu près comme tous ceux qui sont dans la quarantaine en 2012... Il peut faire des extra et aller jusqu'à porter un blouson en cuir, des Ray Ban Aviator et sortir sa moto mais aussi non, en apparence, c'est un mec plutôt ordinaire.
CARACTÈRE
Ian est très très impulsif. Sur un coup de tête, il pourrait faire telle ou telle chose, il pourrait le regretter - cela ne veut pas dire qu'il le regretterait - par la suite et pour finir, vivre avec ça. C'est ça qui le rend dangereux. Il suffirait que sur un coup de tête il décide de vous tuer et il le ferait, coûte que coûte, quoi qu'il advienne, il aurait vôtre tête d'une manière ou d'une autre. Non non, il n'est pas du tout obstiné [Insérez ironie ici...]. Mais, pour d'abord arriver à vous arracher la tête ou vous démembrer, il lui faut un plan, et pour ce qui est de cela, ne vous en faites pas qu'il est un fin stratège, assez bagarreur et dangereux. Ah non, minute, je l'ai déjà dit ça... Euuuh... Il est très possessif aussi mais, en échange il est aussi loyal qu'un chien vis-à-vis de son maître. Il est très joueur et très hautain, ainsi qu'intransigeant.



Histoire


« Sadness is what makes life worth living »
- St Louis, US, 6 juillet 1942 :

Après plusieurs heures de travail, le bébé est né. Mais il a eut un coût : la vie de sa mère. Pendant quelques instants le père de Ian lui en voulut énormément, et puis... Il vit son fils. Son regard s'éclaira et il arrêta de le blâmer. Il se promit de la protéger au péril de sa vie. De le protéger contre eux ; contre les monstres.

- Quelque part, Canada, 9 décembre 1962 :

Cela faisait plusieurs jours que Ian attendait son père dans une cabane, quelque part dans une réserve naturelle. L'attente se faisait longue et il commençait à réellement s'inquiéter, à redouter le pire... Son père était doué pour chasser mais il suffisait qu'il y aie trop de de vampires présents... Non, il ne préférait pas u penser. Mieux valait enfiler son manteau et partir à sa recherche. Chose qu'il fit. Il enfila son manteau, attrapa un fusil, prit des munitions en argent et partit le cherchez. Pourquoi avait-il écarté Ian de cela ? POURQUOI ?! Son père était sa seule famille... Tout comme Ian était sa seule famille à lui... Il ne désirait pas le perdre, pas lui... Pas maintenant. Surtout pas maintenant.

Il s'arrêta un moment pour se réchauffer les mains. Même sous des moufles, le froid était saisissant. Qui plus est, une tempête de neige semblait s'annoncer, vu la force des vents. Il avait au pire une demi journée. Il s'avança dans l'avant hiver et ses recherches interminables. Il pénétra dans les chemins sinueux de la forêt et se tortura à chercher. Combien de temps s'était-il écoulé depuis le début de ses recherches ? Une heure ? Deux ? Ou bien six heures peut-être... Et si il ne restait rien de son père ? Rien qu'une trace rouge dans la neige, trace d'une lutte acharnée résultant un corps mutilé. En parlant de mutilation, chaque pas semblait être une torture tellement le froid lui rongeait les os. Même avec toute cette couche d'habits, cette chose vicieuse lui ôtait petit à petit la vie, rongeant chaque partie de sa chair, la rendant violacé, presque violentée par une main invisible aux prises inégalable et dont on échappe guère que par la mort. Mort qu'il ne souhaitait. Il allait faire demi tour, oui, il allait le faire s'il n'était pas tombé sur ça. Une succession de corps, tous ensanglantés, tâchant d'un rouge pétant la neige immaculée, tous... Décapités. Tous sauf un. Le cadavre était éviscéré et totalement déchiqueté... Il n'était qu'un tas de chair amorphe aux boyaux souillant la neige d'une teinte rosée, s'exposant hors de ce qui avait été jadis un corps, bien vivant. Fort heureusement, le froid avait préservé le corps et donc aucune odeur ne pouvait venir soulever le peu de choses que contenait son estomac... Ou bien lui faire remonter la bile. Il espérait sincèrement que ce ne soit pas son père. Et pourtant...

Ian arriva à hauteur du corps et s'abaissa. Les lacérations n'avaient pas été faites pas un objet contondant, elles étaient bien trop irrégulières pour ça. Des crocs peut-être ? Cela expliquerait les corps décapités, qui ne seraient autres que ceux de vampires... Des vampires ? Non... Ce n'était pas possible. Le pouls de Ian s'accéléra. Il attrapa le corps gelé de l'homme et le retourna. Des larmes brûlantes coulèrent. Un long hurlement plaintif empreint au désespoir sortit de sa bouche. Son père était mort. Tué dans une boucherie sans pareil. Il ne pouvait pas lui offrir une sépulture décente, juste... Le brûler. S'emparant du sac de son père, quelques mètres plus loin, il sortit une torche et un briquet. Il toucha le tissu enrobant le bout de bois. Humide. Le corps de son père était gelé, tout comme ses habits... Le vent présent ne lui permettrait guère d'allumer un feu, alors une flamme... C'était de la pure folie.

Ce fut avec regret et haine qu'il abandonna le corps de son père. Ce jour-là, il se jura d'éliminer cette vermine surnommée créature de la nuit, monstre ou bien créature surnaturelle. Et c'est avec ses deux compagnons qu'à partir de ce jour-là, il voyagea, exterminant sur son chemin

- Sitka, Alaska, US, 9 mai 1979 :

Une meute. Voilà son contrat. Cette meute était la seule dans un rayon de 500 km et comptait donc une petit soixantaine de loups. Il ne cherchait pas à comprendre pourquoi il devait les tuer. Il tuait, un point c'est tout. Pas de questions, rien.

Cependant, cette fois-ci, c'était lui qui était chassé. L'Ulfric de la meute avait été patient pendant les vingt premiers meurtres mais à présent.. Ian était dans de beau draps. Il était tombé dans un piège, comme un bleu. La meute avait laissé un loup comme appât, et cela avait fonctionné. Bordel, pourquoi il n'avait pas reniflé ça quand il s'était retrouvé nez à nez avec le lukoï ? Parce qu'il avait été trop con. Et maintenant, il avait l'Ulfric à son cul, dans une forêt qu'il ne connaissait pas.

Il courrait dans la dite forêt, pourchassé par la bête. L'Ulfric, sous sa forme lupine était imposant... Il faisait plus ou moins la même taille que le plus gros matou du monde... J'ai nommé le tigre ! En gros, il était vachement balèze ! Le pire dans tout ça, c'était qu'il ne pouvait pas lui échapper. Ah et aussi... Il n'avait plus de balles en argent. Hourra ! Ou pas. Et puis, d'un coup, une main se posa sur son épaule. Oh merde...

Tout se passa très vite. Ian vola à vingt mètres plus loin et se retrouva d'un coup avec l'Ulfric sur lui. Le souffle de Ian se fit rapide et saccadé. Était-ce ainsi qu'il allait finir ?

- Bah vas-y ! Tue-moi !! Qu'est-ce que t'en as à foutre d'un humain ?! J'ai tué vingt de tes loups, tue-moi, pauvre con ! Fais-le ou je pourrais tout aussi bien recommencer !

Un large sourire déplaisant see dessina sur le visage de l'Ulfric. Progressivement, le sourire s'élargit pour au final se muer en un rire. Puis, voyant le sérieux de Ian, il s'arrêta net.

- Oh, mais je vois que tu es sérieux en plus ! Non, ce serait bien trop facile. Non, non... Je vais te mordre, te transformer et te regarder progressivement devenir un loup lors de ta première pleine lune. Et quand tu deviendras instable, d'ici deux ou trois ans - car tu n'arriveras toujours pas à contrôler ton loup -, je prendrai un malin plaisir à te tuer. Entre temps, tu me servira à tuer les vampires qui empiètent sur mon territoire. Et tu sais pourquoi tu le feras ? Parce qu'un loup doit toujours obéir à son alpha. Maintenant, cours, que je m'amuse un peu...

Ian attrapa ses jambes à son cou et s'enfuit. A partir de là, tout devint obscure. Il ne se souvient pas de tout. Seuls des flashs lui reviennent de temps à autres, tels une malédiction ou des souvenirs post-traumatiques. Peut-être que ce n'est que cela... Des souvenirs post-traumatiques...

- Sitka, Alaska, US, Octobre 1998 :


Dix-neuf ans s'étaient écoulés. Il n'était pas mort. A présent, il contrôlait son loup et en presque deux décennies, il était monté du bas de la meute jusqu'à Freki ; second loup le plus puissant, bras droit de l'Ulfric et craint par beaucoup. Grâce à ça, il s'était bien intégré et avait le respect de tous, même de Johnatan, l'Ulfric qui l'avait transformé. En presque vingt ans, il n'avait que très peu bougé de Sitka, étant plus occupé à apprendre à contrôler sa bête et à gravir les échelons. Cependant, rien ne lui avait échappé dans tout ce joyeux petit monde qu'était la vie de meute, veillant sur les jeunes, consultant le Loki pour ses problèmes de contrôle, menant des expéditions punitives lorsqu'un membre de la meute était assassiné par un vampire ou loup solitaire. Tiens en parlant de loup solitaire, il y en avait un qui était arrivé récemment. Elle était inoffensive et ne chassait que de temps en temps. Au début, Ian ne s'était que très peu intéressé à elle et puis... Et puis il la rencontra. Son vieux cœur de loup désœuvré et esseulé s'était mis à battre à la chamade. Au début, elle montrait les crocs, il la trouvait mignonne, presque aussi mignonne qu'un petit louveteau... Sauf que cela changea très vite. Les visites hebdomadaires devinrent des visites quotidiennes jusqu'à ce qu'ils passent ensemble leur premières chaleurs lunaires. Ooooh, c'était beau, très beau ! Cela avait tout d'un mélange entre l'amour tendre des humains et le sexe bestial des animaux. Pour vous dire à quel point cela avait été bon, le mobilier de Ian en avait pris un sacré coup... Certains meubles étaient bon pour la casse...

Mais cela fut de courte durée, car Feina partit, ne lui laissant rien comme indication, rien comme souvenir d'elle, si ce n'est qu'une odeur gravé dans sa tête et des sensations uniques. Il fallait qu'il la retrouve. Il devait partir d'ici, partir de Sitka. C'était décidé.

- Lupanar, Sitka, Alaska, US, décembre 1998

- Je ne suis pas d'accord, John.

Il avait prononcé ces mots devant tout le lupanar. Il était en train de défier implicitement l'Ulfric. Il avait le pouvoir suffisant pour le vaincre, malgré les cinquante ans de différence. Enfin... Il l'espérait. Au moins, il avait un avantage comparé à lui ; il possédait un don, et il allait l'utiliser, il pouvait en être certain. Et puis, personne ne connaissait réellement l'étendu de son pouvoir. John n'avait pas à le craindre en apparence. Et pourtant...

- Pardon ? Tu veux mettre en péril la meute, tous les Lukoï, ma Lupa et même ta propre vie, pour sauver un jeunot incapable de se contrôler ? Tout le monde n'a pas la chance de savoir se contrôler, et tu sais ce que les lois imposent comme sentence ! Si tu n'es pas d'accord avec moi, t'as qu'à devenir Ulfric à ma place ! Mais tu sais ce que cela va te coûter, si tu perds...

- Oui John, je sais ce que cela va me coûter. Mais ce petit est capable de se contrôler, je le sais. Et le Loki étant en déplacement, tu ne peux émettre une sentence sans son approbation. Et ne me force pas à me répéter. Je ne suis pas d'accord, je m'y oppose.

- Très bien...

John sauta sur Ian et vice-versa. Les deux loups commencèrent à grogner, tournant autour l'un de l'autre. Ian se rua vers John qui l'évita tout en lui décrochant une droite fulgurante. Du sang se mit à couler. La lèvre de Ian était ouverte mais il était fait, John le regardait droit dans les yeux. Les yeux de Ian s'injectèrent de sang et son pouvoir se déclencha. John devint immobile et se retrouva plongé dans une illusion la plus réaliste qu'il soit.

Le noir, des mouvements, une sensation de poils et puis, la lune apparaît. John retrouva un semblant de vision et se retrouva devant une immense bête grise et blanche, grognant et dévoilant les crocs. C'était le loup de Ian. Il était impuissant. Il ne pouvait pas se transformer, il était comme immobilisé, paralysé par la peur. Depuis que Ian avait commencé à gravir les échelons de la meute, John avait redouté qu'il arrive jusqu'à un poste assez élevé, ce qui arriva il y a dix ans. Depuis lors, chaque jours il avait espéré ne pas avoir à l'affronter. Et puis, John décida d'en faire son Freki pour se rapprocher de lui, et ainsi le dissuader de le défier, mais... Il n'avait rien pu apprendre sur ses capacités, et Ian n'avait fait que sourire quand John lui posait des questions en rapport avec ça, bien qu'il eut été subtile. Le fourbe était trop secret pour cela. En neuf ans, Ian avait progressé de manière fulgurante et maintenant que dix ans de plus s'étaient écoulés, sans qu'il n'aie jamais reçu de défi de la part d'un autre loup pour prendre sa place... Non pas qu'ils étaient effrayés mais... Ian était un bon Freki. Parfois, le pouvoir n'est pas une question de force mais de capacité à guider, à gouverner. Et pourtant, il ne connaissait pas les limites de son pouvoir... Pas un chouilla... Et le voilà maintenant aux prises de Ian, immobile... Le loup grogna de plus belles, retroussant les babines et se jeta sur lui. Il ferma les yeux et puis attendit.

Ian commençait à faiblir, il lui fallait garder des forces. Il stoppa l'illusion et John tomba par terre. L'Ulfric haletait, le pouls accéléré et la sueur perlant sur son front. Il se releva et regarda Ian.

- Que viens-tu de me faire ?! Qu'est-ce que c'était cette merde Ian ?!

- Une illusion, John. Tu viens d'affronter ton pire cauchemar. Tu viens de m'affronter ; n'est-ce pas ?

- TA GUEULE ! Je ne veux plus t'entendre ! Dit-il en commençant à se transformer.

- Je vois... Tu vas vraiment m'y obliger...

Ian tomba par terre et se transforma aussi. Les deux loups se regardèrent, la queue droite, les babines retroussées, le corps bas et les pattes écartées. Tous deux allaient s'entre tuer... Tout du moins, John allait tuer Ian, mais lui... Ce n'était pas dans ses plans. Le loup gris se leva sur ses deux pattes arrières et s'agrippa à l'Ulfric, tout en le mordant dans le cou, alors que John, lui tentait de se dégager de la prise tout en essayant de mordre Ian. L'alpha y parvint finalement, arrachant un glapissement à Ian alors que celui-ci se mettait en retrait tout en grognant.

Les loups recommencèrent à se tourner l'un autour de l'autre. John sauta sur Ian, l'attrapant à la patte. Il se coucha en position de soumission pour que l'alpha le lâche, chose qu'il fit. L'imbécile. Il était tombé dans le piège, tout comme il était tombé dans le sien dix-neuf ans auparavant. Le Freki lui sauta à la gorge et maqua de la lui arracher tellement ses crocs étaient enfoncés profondément. Il regarda progressivement les oreilles de John se baisser et sa queue se mettre entre ses pattes. L'Ulfric se rendait. Ian lâcha le loup et poussa un long grognement en sa direction. Lentement, il commença à reprendre sa forme humain pour finalement redevenir Ian le bipède.

- Tu as perdu John. Cependant, vu que tu m'as toi-même fait un cadeau en me transformant il y a 19 ans, je te laisse la vie sauve mais... Je doute que tous les Lukoï ci-présents aient envie d'ue Ulfric faible, tout du moins, pas quand quelqu'un dans la meute est plus fort que lui. Tu n'as plus aucune autorité sur moi, John. Mais je vais te faire un autre cadeau. D'ici demain, j'aurai quitté Sitka. Ne cherche pas à envoyer le Bolverk pour me tuer, parce que tu sais bien que Edward en est incapable. Alors... Adieu, mes amis. On se retrouvera dans l'au-delà. Mes amitiés à Luna, John.

Et il s'en alla sur ces mots. Le lendemain matin, il tint parole et se retrouva sur la route, ayant enfourché sa bécane avec le peu d'affaires qu'il avait pris ou qui avaient de la valeur à ses yeux. Il se dirigea vers les États-Unis et commença à la rechercher.

- La Nouvelle-Orléans, US, Novembre 2012 :


Cela faisait un peu plus d'un an qu'il était à La Nouvelle-Orléans, qu'il avait retrouvé Feina et qu'il faisait énormément pour la récupérer. Pour preuve ; il squattait même chez elle... Puis, il s'était même dégoté un travail de barman au Lunatic Café. Et c'était partit pour peut-être vingt ans de cour ! Enfin... Connaissant Feina... C'était tout à fait possible !



Derrière l'écran


Pseudo ; Loupiot Âge ; 18 ans Fréquence de connexion ; Plus ou moins 4 jours sur 7 (Pour les Rp, aussi non, je suis là tous les jours.). Comment avez-vous connu le forum ? J'y suis inscrit What a Face Comment trouvez-vous le forum ? Bah, j'l'ai déjà dit sur la fiche de Maelenn... Sweet cinglé Multicompte ? [x]OH YEAH / [ ]NO. Code (en hide) :
Spoiler:
 



Dernière édition par Ian J. Wood le Mar 6 Nov - 22:51, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Connor O'Brien
« Big Bad Wolf »





avatar



▌A débarqué le : 26/06/2011
▌Parchemins : 2098
▌Quantité de sang disponible : 14962
▌Age du personnage : 112 ans, en parraît 35
▌Rang : Ϟ Ulfric de la Nouvelle-Orléans Ϟ
▌Job : Un des plus riche PDG du monde et propriétaire du Lunatic café


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Neutre à tendance maléfique
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 19:12

*attrape Ian pour lui en foutre une*

Rewelcome tout plein le chien-chien What a Face *sbaf*

_______________________________________


Unity

« Shine a light in the dark, let me see where you are 'cause I'm not gonna leave you behind. If I told you that you're not alone and I show you this is where you belong»
SIGN BY ©ASAP

Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 19:33

*Sourit à Connor et lui fout un uppercut*

Merci bien, spèce de mauvais Ulfric What a Face #SBARFF!#
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 19:42

*Bave devant Butler* BAVE
Épouse-moi ?

Re-bienvenue donc *-*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
« Invité »





avatar








MessageSujet: Re: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 20:15

*Sourit, fait un pas vers Rÿs et l'attrape par la taille*

Je sais pas, tu me proposes quoi poupée ?

Et merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Tess E. Littleton
« SERIAL KICKEUSE »





avatar



▌A débarqué le : 22/07/2010
▌Parchemins : 12385
▌Quantité de sang disponible : 11857
▌ Code couleur : #5F9EA0 - cadetblue
▌Age du personnage : 28 ans
▌Rang : Loque dépressive
▌Job : Maman perdue


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: Ian J. Wood ψ I'm gonna be your wolfsbane [Terminé]   Lun 5 Nov - 20:20

rewelcome What a Face

OMFG urgh j'allais te sortir une connerie comme quoi après la coquine tu nous faisais la version mâle, et là mes yeux se sont heurtés à la liste des sujets similaires

Spoiler:
 

tout est contre toi urgh urgh urgh

_______________________________________




Rouge Ardent

« As-tu trouvé loin des vies, loin des larmes, ton idéal Rouge Ardent ? As-tu froid, trembles-tu quand tu dors ? Tu disais "tout s'évapore"... Tu as eu tort. Corps à corps j'en rêve encore. Le feu, le vent, mille volcans Rouge Ardent. Quand tu m'embrassais fort... j'en rêve encore. Le jour se lève... encore ♦️ »