Aller en haut
Aller en bas



 
RETROUVEZ-NOUS A CETTE ADRESSE ♥️

Partagez | 
 

 N°1 - BIG NEWSY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gossip LNO
« »





avatar



▌A débarqué le : 16/06/2011
▌Parchemins : 21
▌Quantité de sang disponible : 11786
▌Age du personnage : Partout
▌Job : Vous observer mes chéris
▌Citation : Taquine


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement:
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: N°1 - BIG NEWSY.   Ven 31 Aoû - 15:30

Cup of Blood


« Le Journal du Forum »

Vous avez connu la radio, désormais COB sort le grand jeu et vous livre son magazine perso ! A paraître régulièrement, il proposera des rubriques changeantes au gré des saisons et des intrigues à venir...
Au programme : coups de projecteurs, potins, astro, interviews et bien d'autres surprises ! Ne loupez pas nos numéros ! Et surtout, n'hésitez pas à commenter à la suite (a)


123456


L'Edito

Ah, l'été ! L'été qui dévoile oniriquement les cuisses des demoiselles – et des plus vielles aussi, malheureusement - , l'été qui sème sa pesante chaleur à travers la ville, l'été qui nous enchante, mais l'été qui voit aussi nos rêves de vacances se confronter à la dure réalité de nos porte-monnaies ! Rassurez-vous chers lecteurs, le Big Newsy est là pour vous distraire, pour vous emporter loin de votre pesante routine ! Et quoi de mieux que d'habiter la Nouvelle-Orléans pour tromper l'ennui, me direz-vous ? Et bien rien ! Laissez-vous sombrer dans la torpeur délicieuse de la ville, laissez-vous avaler dans ses quartiers pittoresques, laissez-vous noyer dans ses entrailles chaudes.
Mais place à la chair tendre, des nouvelles fraîches encore et encore ! Ne manquez pas notre dossier sur les étraaanges événements de ces derniers jours... Eh oui ! La Nouvelle-Orléans semble être frappée par un mystérieux fléau ! On parle déjà de l'éventreur du Vieux Carré ou de la bête du Bayou.. Alors qui se cache vraiment derrière tout ça ? Un lycan fou ? Un sorcier qui a basculé du côté obscur ? Ou peut-être un vampire trop gourmand... Vous découvrirez tout ça dans les pages qui suivent ! Mais, parlant de non-mort, j'en arrive sans détour à vous présenter notre dossier-phare, l'interview ex-clu-si-ve de Vittorio Alesi qui, malgré ses 544 ans, n'a rien perdu de son
mordant ! Confessions -trop- intimes, souvenirs, passions, vous saurez tout ! (À lire sans modération !). Et il n'est pas le seul à venir se confier entre nos pages, un autre citoyen de LNO a accepté de jouer le jeu, avec un petit bonus en plus... Alléchant non ? Mais si vous voulez vraiment des scoops croustillants, jetez donc un œil à notre rubrique des potins ! Du sensationnel, de l'étonnant et de l'insolite au programme... Et, pour finir, notre consultante en médecine/vaudou/psychologie/ para-psychologie/sciences occultes et botanique vous a concocté un horoscope qu'il va vous falloir consulter de toute urgence si vous voulez pleinement savourer ce qu'il reste d'été !

Jimmy Beauss.


Les News !

« Il ne va plus à l’Église. M'étonnerait pas qu'il se fasse chopper par c'qui rôde dehors... Les membres arrachés, la cervelle à l'air et le cœur manquant, ouaip. » « Un Loup ? Il a déjà vu un lycan de la taille d'un bus lui ? P'tit con. » « Encore la faute des sorciers. Ils foutent toujours la merde avec leur putain d'magie, tout l'monde sait ça. » « Sortir sans mon .38 ? Vous déconnez j'espère. » Ça ne vous rappelle rien chers lecteurs ? Ces derniers jours, n'avez-vous pas entendu ce genre de rumeurs circuler ? Je veux dire, de façon un peu plus virulente que d'habitude. Les entrailles de notre bonne vieille Big Easy seraient-elles en train de pourrir ? Certains rats tentent de quitter le navire, peut-être en prévision d'un futur naufrage. Mais d'autres, plus malins, tirent parti de la situation et s'amusent à cracher sur leurs confrères, à qui couinera ses ragots le plus fort. Comment démêler le vrai du faux ? Comment savoir ce qu'il se passe vraiment entre les murs de notre cité ? J'ai enquêté pour vous, chers lecteurs. Et, après moult tracas, j'en suis arrivé à une conclusion. This is the end, beautiful friends.

Mais commençons par le commencement. Tout débute par un étrange carnage dans la nuit du 15 au 16 août, près du Bayou, dans un des marécages que toute personne normalement constituée évite. La nuit est sombre ce soir-là et aucune lune n'éclaire les alentours. Deux silhouettes avancent
avec difficulté parmi les roseaux, leurs bottes s'enfonçant dans la boue, leurs croix d'argent bien en vue. Danny et Maria Eckelman. Deux solides humains, chasseurs de leur état, se rendant sur les lieux d'un massacre tout frais qu'on leur a signalé il y a quelques heures. Une gamine s'est pointée au Dead Sunday en milieu de soirée, désorientée, en sang, parlant de créatures inconnues qui auraient surgit des ombres et dévoré son quarterback de boyfriend. « C'tait pas un animal, c'tait pas un putain d'animal. » qu'elle répétait en boucle. D'après ce que les Eckelman avaient pu comprendre, les deux tourtereaux s'étaient rendus là-bas en quête de frissons, pensant peut-être rencontrer un vampire... Mais sans y croire, on n’est pas dans True Blood pas vrai ? Les humains font souvent des choses stupides. Elle avait au moins eu la chance d’atterrir au Dead entière, ou presque, si l'on omet les années de thérapie futures. Au vu de la description de la Bête cependant, nos deux pros de la gâchette écartent bien vite les pistes habituelles. Quelque chose rôde dehors et ce n'est ni un vampire, ni un lycan... Alors quoi ? C'est le mystère qu'ils sont venus résoudre en cette funeste nuit du 15 août. Danny est devant, Maria couvre leurs arrières, ils sont entraînés, leurs Remington SP-10 sont chargés et en parfait état de marche et pourtant... Et pourtant, lorsqu'ils parviennent aux coordonnées que l'adolescente leur a fournies, ils se font
surprendre comme de maladroits néophytes, la Bête déchirant la chair avec une facilité déconcertante. Danny arrive à tirer sur le monstre mais les balles ne semblent pas l'atteindre, la carne arrachée repoussant aussitôt. Maria décrira plus tard un « chien noir et sans poils, comme écorché, des yeux blanchâtres, laiteux, des crocs hypertrophiés, [...] des crocs couleur charbon » et « une odeur de soufre, une horrible odeur de soufre ». Un relent infernal ? Toujours est-il que Danny ne s'en sortira pas vivant et sa femme y laissera ses deux jambes. L'enquête démontrera par la suite que les différentes plaies des victimes n'ont pas pu être causées par un animal connu, tout comme les supposées empreintes du tueur ne correspondent pas non plus à une quelconque espèce répertorié. L'ADN de la Bête quant à lui, ne pourra malheureusement pas être étudié, les échantillons ayant été irrévocablement contaminés par le milieu marécageux. Les enquêteurs concluront donc à une vaste mascarade, très probablement orchestrée par un psychopathe ayant trop regardé le Pacte des Loups ou « tout autre film susceptible d'attiser les comportements déviants de certaines personnes », pour citer le shérif en charge du dossier. Mais un détail cependant reste inexplicable. En effet, les experts attesteront la présence de Selenian Sulphur à l'état naturel sur la scène de crime... fait étonnant puisque cette variété de souffre n'est pas censée être présente en Louisiane. Imposture ? Mise en scène démoniaque ? Ou anormale altération du réel ?





Mais, à l'heure où vous lisez ces lignes, d'autres événements tout aussi préoccupants touchent directement les CESS, plus particulièrement la Meute de LNO. Si vous prêtez un peu attention aux ragots qui circulent ces jours-ci, vous n'entendrez parler que de la mystérieuse disparation de l'Ulfric, Connor O'Brien. Bien qu'aucun membre n'ait voulu faire de déclaration à ce sujet, j'ai pu obtenir un témoignage des plus inquiétants par une louve plus... franche dirons-nous, que ses compatriotes. Jane Doe – nous appellerons ainsi la demoiselle pour sa sécurité – nous a confié ses conclusions alarmantes sur ce qu'elle appelle « la grossière tentative d'intimidation des sangsues momifiées ». Serveuse au Lunatic Café, la jeune femme est assez proche de l'Alpha - inutile de vous faire un dessin, ils ne jouent pas aux cartes ensemble - et connaît ses habitudes, sa routine quotidienne. C'est pourquoi lorsqu'O'Brien, toujours ponctuel, ne se présente pas au Lunatic le vendredi soir pour son inspection hebdomadaire, elle sent immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond. « Bizarrement ce soir-là, j'ai eu un sale pressentiment, une impression de danger inexplicable. Il devait être sept heures, quelque chose comme ça... C'était horrible, j'ai cru que j'allais
étouffer et j'ai senti qu'il n'allait pas bien. » nous révèle-t-elle. « Connor vient la plupart du temps vers dix heures, pour saluer quelques clients et s'assurer que l'établissement tourne. Mais à minuit, il n'était toujours pas là et personne ne savait où il pouvait être. » A-t-il eu un empêchement de dernière minute ? Une urgence ? Ou, une fois n'est pas coutume, a-t-il décidé de ne pas effectuer sa visite usuelle ? Impossible de savoir, malgré les nombreux coups de fil que le gérant lui passe. Jane termine son service et rentre chez elle, son malaise ne s'arrangeant pas. Le lendemain, les rumeurs vont bon train au bar, l'Ulfric n'ayant toujours pas réapparu. On parle déjà d'un enlèvement... Mais qui pourrait-être derrière tout ça ? Qui pourrait tirer parti de la disparition d'O'Brien ? Et surtout, qui est assez puissant pour orchestrer son kidnapping ? « C'est un coup des macchabées ressuscités, sans aucun doute. Il paraît que les Clans s'entendent moyennement bien... Pas étonnant si vous voulez mon avis, il commence à y avoir trop de charognards au kilomètre carré. Si on y réfléchit cinq minutes, l'affaiblissement de la meute est un moyen efficace pour imposer sa domination et prouver aux autres ancêtres qu'on est pas des tapettes. » confie
un autre témoin, ami de Jane. « Ce sont probablement les Alesi, on dit que la vieille a des ambitions plus gigantesques que le Capitole. J'pense qu'il faudrait aller faire un tour là-bas, si vous voyez ce que je veux dire... » Le raisonnement semble logique, les vampires ayant tout intérêt à se livrer à une guerre « froide » pour la domination de la ville plutôt qu'à un énième massacre. Cependant, en l'absence de preuve concrètes, il est un peu hâtif de les accuser. Et n'oublions pas que les lycans ont tendance à se tourner un peu facilement vers leurs ennemis jurés en situation de crise. De plus, il faut aussi signaler que Connor O'Brien n'est pas porté disparu officiellement ! Le Freki, Dimitri O'Neal, paraît vouloir étouffer le plus possible l'affaire... Plutôt intriguant non ? Surtout lorsqu'on sait que sa demi-sœur affiche sans complexe sa soif de pouvoir. Serait-ce donc un coup monté pour prendre la tête de la meute ? Ou la famille italienne est-elle vraiment derrière tout ça ? À moins que l'Alpha ne se soit fait dévorer par la Bête qui rôde dans le Bayou...

Mais une chose est sure, il ne fait pas bon de se promener dans les rues de la Nouvelle-Orléans ces derniers jours... que vous soyez mort ou vivant, à poil ou à croc, Ulfric ou pomme de sang !

Jimmy Beauss.




Le PV à prendre
N°1. Vittorio Alesi par Gossip LNO.



L'intro ; L'immortalité. Une idée qui inspire n'est-ce pas ? De tous temps, l'homme a rêvé d'une jeunesse éternelle, d'une vie sans fin, libéré des contraintes de la maladie et de la mort. Vous imaginez-vous, traversant les âges sans prendre une ride ? Plus figé dans vos vingt ans que Nicole Kidman et son

botox. Le tout, gratuitement et (presque) sans douleur. Un avant-goût de paradis là, à portée de main. Car c'est bien de ça dont il s'agit non ? Les Dieux ne sont-ils pas immortels ? Le devenir c'est donc devenir par la même occasion – un rien – supérieur à toute cette masse bêlante. Détenir un pouvoir, une emprise sur ceux qui étaient autrefois vos semblables et qui, désormais, s'apparenteraient (presque) à vos esclaves. Ne pas contempler sa chair se décrépir et pourrir, se voir offrir une force surhumaine … ou les fantasmes récurrents
de l'humanité. Certains rêvent aussi de se tartiner de miel et de nutella mais ça, c'est une autre histoire ! Pour en revenir à nos sangsues, nous avons décidé de consacrer ce numéro à ce don, à cette grâce obscure que de rares élus reçoivent à la fin de leur vie. Alors êtes-vous prêt pour une plongée au cœur des abysses ? À une interview spéciale avec les monstres qui vivent sous vos escaliers ? N'oubliez pas votre pieu, on ne sait jamais (a).

« Il faut aussi savoir évoluer avec le monde, il ne sert à rien de s'enfermer dans le passé. »

Le Point ; Pour satisfaire votre curiosité, je me suis donc rendue chez l'un des plus célèbre – et mignon, j'avoue – vampire de notre tendre cité, le bien-nommé Vittorio Alesi. Trouver la villa du Clan ne fût pas difficile, la bâtisse albâtre surplombant la ville comme un ancien temple païen... Ou comme une grosse meringue pâle, au choix. Toujours est-il que je fûs assez surprise en arrivant, découvrant un troupeau de domestiques au garde-à-vous ! Faut croire que les italiens ne se laissent pas influencer par l'american way of life, restant fidèles à leurs anciennes traditions, une
tribu d'esclaves ou rien !
Aussitôt ai-je posé un pied hors de ma Mini qu'on me déleste de ma veste, qu'on me conduit dans un sympathique petit patio et l'on m'apprend dans la foulée que le maître aura un peu de retard. Prenant donc mon mal en patience, j’attends et, après quelques (minuscules) verres de Limoncello, mon hôte arrive enfin.

Et quelle entrée. Un sourire amusé aux lèvres, grand, fringué décontracté (mais pas trop), un tantinet mal
rasé (mais pas trop), il a tout du hipster français perdu au cœur du bayou, classieux et un rien déguenillé. Il se dégage de lui quelque chose d'à la fois gracieux et dangereux, comme une paire de Louboutin en pleine période de sécheresse bancaire, un je-ne-sais-quoi de diaboliquement tentateur. Mais je n'ai pas le temps de m'attarder sur son charme que le vieux vampire (sisi) s'installe, une coupe au contenu douteux à la main, et me propose de commencer l'interview.

« Ce n'est pas parce que j'ai le minois d'un petit ange de vingt ans qu'il faut me traiter comme tel. »

L'interview ;

Gossip LNO ; Aloors, tout d’abord parlez-nous un peu de vous ! Qu'est-ce que ça fait d'être né à Florence, en pleine Renaissance ?
Vittorio Alesi ; Hm... C'est assez sympathique je dois dire ! C'était (et c'est toujours je pense) une ville merveilleuse, j'aimerais beaucoup y retourner un de ces jours. Quant à la Renaissance... vous savez, c'était une époque si riche et passionnante ! J'ai eu la chance de naître dans une famille aisée et d'avoir une éducation convenable. Pour un amoureux des arts comme moi, c'était le paradis. J'ai d'ailleurs eu le privilège de parler avec Botticelli notamment. Avouez que ce n'est pas donné à n'importe qui d'avoir pu converser avec le maître ! (rires)

Gossip LNO ; C'est sûr ! Et quels sont vos meilleurs souvenirs de l'époque ?
Vittorio Alesi ; Sûrement ma rencontre avec Ilithyia, ce fut une révélation, dans tous les sens du terme. J'ai passé de mémorables soirées en sa compagnie, échangeant avec les plus grands de la cité, pouvant admirer leur travail et surtout le comprendre par leurs éclairages édifiants. J'aurais dû faucher quelques toiles, si j'avais su ! (rires)

Gossip LNO ; Vous regrettez ce temps-là ? La nostalgie c'est pas trop dur ? Et, puisqu'on parle d'Ilithyia, qu'est-ce qu'il y a vraiment entre vous ?
Vittorio Alesi ; Je le regrette oui, mais il faut aussi savoir évoluer avec le monde, il ne sert à rien de s'enfermer dans le passé. Bien sûr qu'il m'arrive d'être nostalgique, un peu comme lorsque les humains se remémorent leur enfance. Avec cinq siècles de différence. (silence)



Gossip LNO ; Vous n'avez pas répondu à ma question sur Ilithyia.
Vittorio Alesi ; Je suis son infant. Elle est ma créatrice. Point.

Gossip LNO ; Très bien... Revenons à notre sujet principal alors ! Malgré le fait qu'« il ne sert à rien de s'enfermer dans le passé », vous ne vous sentez pas trop en décalage avec notre époque de temps en temps ?
Vittorio Alesi ; Ça arrive oui... mais en tant que vampires, nous ne nous mêlons pas vraiment à la société humaine. Nous préservons un semblant de « bulle temporelle » si j'ose dire. Chacun a ses petites manies selon sa période de naissance ou de prédilection. Nous avons tous traversé et surtout grandi dans des milieux si différents... Il est parfois difficile de s'entendre avec des petits jeunes qui se pensent tout permis car leur – ô combien fraîche - immortalité leur octroie tous les droits. Il faut souvent sévir avec la mauvaise graine. (rire)

Gossip LNO ; Je vois ! Et à part ça, vous vous sentez bien dans votre peau de vampire ? C'est sympa de savoir que demain vous n'aurez pas pris une ride ?
Vittorio Alesi ; (rire) Oh oui ! Ma « peau de vampire » comme vous dites, est plutôt confortable ! Si ce n'est que le soleil me manque un peu, mais on s'y habitue à la longue. Le pouvoir fait vite oublier ces petits désagréments. Quant à la jeunesse éternelle, c'est assez pratique quand on a plus de cinq cent ans. J'pense qu'il serait assez dur pour le moral de se trimbaler avec une gueule de momie... Mais ce n'est pas très lucratif pour les grandes marques de cosmétiques, je l'avoue.

Gossip LNO ; Pourtant certaines mauvaises langues s'aventurent à dire que vous supportez très mal que l'on vous prenne parfois pour un simple adolescent...
Vittorio Alesi ; Et y'a de quoi, c'est normal ! Après un demi-millénaire passé sur cette Terre, je trouve justifié que de prétendre à un peu de respect ! Ce n'est pas parce que j'ai le minois d'un petit ange de vingt ans qu'il faut me traiter comme tel ! Cazzo ! Vous trouvez ça juste ? Hein ? Ces figli di putana feraient mieux de se calmer avant que ça ne devienne vraiment sérieux !.

Gossip LNO ; Ahem... Je vois. Bien, je pense que nous avons fait le tour. Un mot pour la fin peut-être ? Toujours rien à dire sur Ilithya ?
Vittorio Alesi ; Vaffanculo!



Le mot de la fin ; Et c'est sur cette note délicieuse que s'est achevée mon entretien avec cet excité italien. Sans l'intervention de sa maîtresse, qui sait si je n'aurais pas fini en stromboli dans leur frigo... Mes conclusions ? L'immortalité, c'est pourri. Finalement, ils ne sont pas plus heureux que nous. Si vous êtes transformé trop tôt, vous êtes catalogué comme gamin à vie. Trop tard, vous êtes le vieux sénile de service.


À temps ? Ne rêvez pas, y'aura toujours un chasseur pour vous faire chier. En y repensant, peut-être ont-ils plus peur de la mort que les pauvres créatures mortelles que nous sommes. C'est vrai après toutes ces années, ils sont encore plus attachés à leur non-vie tandis que nous... on est déjà passé à autre chose. Point positif dans tout ça ? Comme moi, vous avez révisé vos injures en italien, toujours bon à prendre si vous
voulez faire un tour à … Florence par exemple. Et mes chéris, allez vous faire botoxer au lieu de rêver que vous avez de grandes dents, ça vaudra mieux pour la survie de l’espèce humaine.

La rédaction et moi-même vous rappelons que Vittorio est un PV à prendre et qu'il n'attend plus que vous (a)

Gossip LNO.




Les Potins !
On ne me présente plus ! Je fouille vos mémoires, vos vies, vos RPs... je vous connais en toute... intimité. Et vous en faites les frais !

• On sait de source sûre que Dimitri O'Neal est un fétichiste des collants, les magasins de la ville sont en rupture de stock. En réalité il s'avère que monsieur se travestit ! Mauvaise nouvelle pour Connor qui a du mal à redorer l'image de la meute, le pauvre a dû brûler toutes ses perruques. Et la pauvre Tess, comme toute la ville, recherche désespérément une paire de collant.

• Être parent, c'est épuisant ! La pauvre Tess vous le dira, être maman à plein temps n'a rien d'une sinécure. La petite Ocean a été aperçue de nombreuses fois en compagnie d'individus louches aux canines proéminentes ! Future dresseuse de sangsues ? En tous cas Darius Von Verlagen est dans de beaux draps, il sert de poney à la petite sorcière qui a, d'après nos sources, le projet de teindre sa jolie crinière en rose !

• Lexy est une sorcière pour le moins étrange. Non contente d'avoir une araignée au plafond, elle parle à de drôle de bestioles... qui semblent avoir les même penchants qu'elle. Parlons un peu d'Hendrick, rat alcoolique et pervers de son état qui a plongé tête la première dans le décolleté de Freyja. Mouais, tout ça c'était pour donner un prétexte à sa maîtresse qui rêvait de peloter sa voisine !

• Les vampires sont de grands malades, tout le monde le sait. Mais parlons un peu de Luthian. Créateur d'une mamie cubique au coeur mal accroché, cette sangsue millénaire a la curieuse manie des collections. Tout le monde connaît sa collection d'humains, de lycans et sorciers, mais il a une passion moins avouable... Luthian collectionne tout objet à l'effigie de sa série préférée : mon petit poney. Il paraît même qu'il a engagé les pourparlers avec la petite Ocean afin d'obtenir son poney Darius, un spécimen unique et rare.

• Ah les enfants ! Connor risque d'avoir de nouveaux cheveux blancs en apprenant que sa Dhanya chérie a organisé un casting géant avec sa comparse Dylan pour se trouver un mâle digne de ce nom... ou deux, ou trois. Les inscriptions sont ouvertes messieurs ! Le seul critère obligatoire ? Être capable de survivre à la colère de deux pères en furie. Qui est le plus à craindre de Connor ou de Rowan ? Doit-on organiser un combat dans la boue pour les départager ? Nul doute que leurs filles respectives seraient prêtes à organiser l'événement sous l'égide de cette charogne de Feina, toujours là quand il s'agit de gagner un peu d'argent aux dépends du pauvre Coco !

• D'ailleurs en parlant de Connor, il accumule les bourdes ! Non content de s'intéresser à l'éducation de sa fille quinze ans après sa naissance, monsieur n'a rien trouvé de mieux que de sauter sur la frigide de service pour lui faire un gosse. Encore que Miss Litovski n'a pas eu l'air de trop s'en plaindre... Peut être que l'Ulfric veut prouver qu'il est capable d'être un bon père ? Moui... commence par apprendre à changer les couches et à gérer les sautes d'humeur d'une femme enceinte Coco !

C'était Gossip LNO, mes agneaux. N'hésitez pas à m'envoyer vos potins pour le prochain numéro (a)


L'Espace Pub
Tu vends un truc ? Tu cherches un emploi ? Tu recrutes ? Cette rubrique est faite pour toi...

« Hé, toi ! Oui, toi, là ! Tu es un buveur de sang et tu ne trouves pas ta place parmi tes congénères ? Tu penses qu’ils ressemblent tous à Newrewell et à sa clique de nobliaux coincés du cul ? Tu penses qu’ils se baladent tous en costar-cravate, mocassins lustrés à l’appui, en limousine et un verre de champagne à la main ? Tu chope de l’urticaire à la seule idée de devoir causer selon des « convenances » disparues depuis plus de cent ans ? Eh bien mon petit, le clan Blackstone est fait pour toi ! Groupuscule de rockeurs, de metalleux, de punks, ils sont du genre à se siffler quelques bouteilles de Bourbon et boire quelques cous au rythme délicat du heavy metal. Les apéritifs dinatoires bercés de musique classique, c’est franchement pas pour eux ! D’ailleurs, les costars-cravates et les mocassins, tu oublies tout de suite. Chez les Blackstone, c’est blousons de cuir et New Rocks ! Alors si tu veux t’éclater et vivre ton éternité à deux-cent à l’heure, enfourche ta moto et fonce voir Asher ! »

Et toi aussi fais ta pub dans le prochain numéro ! Envoie un MP à Tess ou Dimitri ! cinglé


L’interview du Membre
N°1. Dimitri O'Neal par Gossip LNO.



L'intro ; O'Neal, O'Neal... ça vous dit quelque chose ? Et comment !

Impossible de passer à côté ces derniers temps ; pourtant discret, il est partout, et son patronyme aux consonances irlandaises n'a pas pu échapper à vos petites oreilles. Beau mâle d'1m85, le russe a plutôt l'air d'avoir le sang chaud et elles sont nombreuses à vouloir se blottir dans ses bras ! Bien qu'il suscite admiration, jalousie ou encore
compétition chez les hommes, ces demoiselles se l'arrachent et on comprend bien pourquoi : avec son air décontracté et nonchalant, il s'installe confortablement, la clope au bec et les jambes légèrement écartées, un appel viril à la dépravation. Dur dur de ne pas se noyer dans le bleu de ses yeux...
« Tu touches à ma fille t’es mort. »

Le Point ; Dimitri Nikita O'neal, 35 ans, né à Moscou, naturalisé américain – indiquent ses papiers d'identité. Et pourtant, vous comme moi, habitants marginaux de La-Nouvelle-Orléans, savons que les apparences et les cartes sont
trompeuses. Lycanthrope de 112 ans en réalité, O'Neal n'est pas seulement ce chef d'entreprise que le monde des affaires s'arrache.
Freki de la meute, il seconde Connor O'Brien dans son rôle d'Alpha. Il a le charme et la voix, et semble satisfait d'agir dans l'ombre. Portrait d'un bad boy sauvage aux allures de gentleman...

« Je tiens à mon image un peu sale, ça me donne plus de prestance. »

L'interview ;

Gossip LNO ; En ce moment, tout le monde parle de votre ascension au sommet de la meute, suite à l'absence de votre Ulfric. Comment gérez-vous sa disparition ?
Dimitri O'Neal ; Sa disparition ? Il règle quelques problèmes familiaux en Irlande, rien de bien grave ! Mais étant donné qu’il est de l’autre côté de l’océan, ses devoirs d’Ulfric se trouvent un peu compromis. Connor ne peut malheureusement pas s’occuper de tout en même temps, j’assure donc à la meute une certaine stabilité en son absence ! C’est tout ce que je peux vous dire, je ne souhaite pas faire plus de commentaire à la presse sur ce sujet.

Gossip LNO ; Et vos nouvelles responsabilités vous plaisent ? Peut-on compter la direction d'une meute dans vos projets d'avenir ? (a)
Dimitri O'Neal ; (rire) Rehan sors de ce corps ! Hm, pardon. Plus sérieusement, être à la tête d’une meute n’est pas vraiment une partie de plaisir. Dès que Connor sera de retour, je lui rendrais sa place avec plaisir.

Gossip LNO ; On ne peut décemment pas parler de vous sans évoquer les filles (a). Elles sont toutes folles de vous. Pas trop dur à vivre au quotidien ?
Dimitri O'Neal ; (rire) Tout dépend si elles font partie de la famille Jones… Pardon, je m’égare. Non, en fait c’est assez flatteur pour l’ego. Vous savez, les hommes ne sont que de pauvres petites choses qui ne demandent qu’à être désirées. Surtout passé cent ans.



Gossip LNO ; On vous prête d'ailleurs une sacrée réputation de coureur de jupons. Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?
Dimitri O'Neal ; Mais c’est faux ! Mis à part quelques blondes ça et là – qui me harcèlent -, y’a pas de quoi en faire un drame. Et j’aimerais rappeler qu’en tant que lycan, c’est… inhérent à notre condition dirais-je, on ne peut pas faire autrement. Ou il faut s’appeler Ru.. bref.

Gossip LNO ; Les rumeurs courent au sujet d'une paternité récemment découverte. Pouvez-vous confirmer et nous dire comment vous assumez votre rôle ? (a)
Dimitri O'Neal ; Je confirme, je confirme et … comment j’assume mon rôle ? Comme tout père normalement constitué je pense. Tu touches à ma fille t’es mort. (rires) Sinon ce n’est pas bien compliqué, il suffit d’avoir quelques kinders dans les poches, un Ipad ouvert sur Wikipédia pour pallier les questions gênantes et… un peu d’humour. J’aurais ajouté de la patience aussi mais… sa mère en a assez pour nous deux.

Gossip LNO ; Forcément, à cette annonce, beaucoup de femmes s'interrogent sur votre vie amoureuse. Vous êtes plutôt du genre papa rock'n'roll, aventurier et célibataire, éternel séducteur, ou prêt à vous laisser passer la corde au cou ? (a)
Dimitri O'Neal ; Tout dépend si la-dite corde aime la papaye. C’est tout ce que j’ai à dire.

Gossip LNO ; En parlant de Rock'N'Roll, vos détracteurs évoquent souvent vos côtés sombres, allant jusqu'à vous qualifier de dépravé, de malhonnête et même... d'arnaqueur. Ca vous dit de répliquer ?
Dimitri O'Neal ; (rire) Je ne préfère pas, ça fait partie du mythe ! Je tiens à mon image un peu sale, ça me donne plus de prestance. Non, sérieusement, on ne peut pas diriger une entreprise à LNO sans être taxé d’arnaqueur, qu’y puis-je ? Il faut parfois faire des choix… bordeline en affaires. Business is business, rien de neuf sous le soleil. Mais dans la limite de la légalité, bien sûr.



Gossip LNO ; Il vous arrive de dire que vous n'avez pas eu que des bons jours. Derrière le bourreau des cœurs se cacherait-il un homme brisé ?
Dimitri O'Neal ; Bien sûr, j’ai été un petit garçon maltraité, j’ai eu une adolescence terrible – ma belle-mère m’a violé – et la seule femme que je n’ai jamais aimé m’a abandonné comme un chien sur le bord d’une autoroute. (rires) La réponse est donc non.

Gossip LNO ; On passe à des questions plus détendues. Sur une île déserte, vous emportez quoi ? (a)
Dimitri O'Neal ; Mon hôtesse de poche.

Gossip LNO ; Pour vous séduire, il faut tabler sur quoi ?
Dimitri O'Neal ; De la souplesse. Dans le comportement s’entend. Bande de pervers.

Gossip LNO ; La vie sans clopes et sans bécane, ça vous inspire quoi ?
Dimitri O'Neal ; (il dessine un petit personnage qui se pend). Ça.

Gossip LNO ; Et le mot de la fin, pour vos lecteurs jaloux et vos lectrices affamées ?
Dimitri O'Neal ; Si tu es blonde à forte poitrine, ça m’intéresse, call me.


La Joueuse ;

Gossip LNO ; Huhu. Alors, contente d'être interviewée ? (a)
Babylon ; Aaaah, mon dieu, non, j’suis une grande timide moi (a).

Gossip LNO ; Bien, entrons dans le vif du sujet. Vous vous sentez bien dans la peau de votre personnage ?
Babylon ; Ouaais, Dimi il est sympa puis j’le maltraite pas trop alors on s’aime bien.

Gossip LNO ; Qu'est-ce qui vous plaît tant chez lui, qui vous donne envie de le jouer ?
Babylon ; Haha euh… à part le fait que j’ai choisi Fassy en avatar ? (rires) Non, j’aime bien son caractère et son histoire, très cliché dans le genre, j’avoue. Mais c’est ça qui est aussi amusant, j’aime bien les personnages très imbus d’eux même, qui adooorent que tout soit sous contrôle. Comme ça quand il leur arrive des merdes, c’est la fin du monde. Et c’est coul à jouer les apocalypses sentimentaux.

Gossip LNO ; Un personnage du forum qui n'est pas le vôtre mais que vous auriez pu/aimé jouer, mais ? Pour quelles raisons ?
Babylon ; Wow, y’en a tout un tas, les PVs sont géniaux aussi faut dire. Hm.. Je dirais Callixte, j’aurais bien aimé jouer une femme pour changer. Callixte elle a la classe, elle est mystérieuse et puissante. Puis j’ai une grande passion pour les roux.



Gossip LNO ; Le plus difficile à gérer dans vos Rps et dans vos liens, avec Dimitri ?
Babylon ; Mon manque d’inspiration des fois.

Gossip LNO ; Vous pourriez nous livrer un secret à son sujet ? (a)
Babylon ; J’peux rien dire de trop intime, j’vais me faire tuer sinon. Je peux juste vous révéler qu’il adore regarder les Disneys avec sa fille. Et jouer aux playmobils aussi. Et construire des cabanes dans les arbres. Et lui lire des histoires. Et servir de punching-ball pour la sorcière en herbe. Et finir la journée par un bon crumble ! Il n’a pas eu d’enfance le pauvre, il se rattrape comme il peut ! (rires)

Gossip LNO ; C'est pas trop dur d'être victime de son succès ?
Babylon ; Noon, on fait 50/50. J’ai droit à des bouts de Styx Mars. ===>

Gossip LNO ; Et pour finir... un petit mot dans le livre d'or de Cup ? (a)
Babylon ; J’vous aimeeee, vous êtes tous géniaux ! J’espère que Cup aura encore une longue vie parce que c’est génial d’écrire sur un tel support, de déconner autant avec nos personnages handicapés sentimentaux – et mentaux aussi, hein -, de ricaner devant son écran parce que quelqu’un a balancé une connerie dans le flood, bref de se sentir si bien sur un forum quoi.



Le mot de la fin ; Dommage mesdemoiselles, mesdames. Sous ses allures de Prince Charmant, ce roux qui a tout pour plaire n'a pas l'air vraiment décidé à se caser une fois pour toutes. Mais vous l'avez lu : plus besoin de tromper sagement vos maris dans vos lits ! Si vous vous sentez d'humeur à ronronner dans ses draps,


le Freki vous accueillera volontiers pour une nuit de folie (a).

Un homme difficile à cerner qui semble épris d'indépendance et de liberté mais qui pourtant, assume à merveille ses responsabilités. Tant pis pour l'Homme Parfait, car s'il en a tout l'air, pour la tendresse et la fidélité, il faudra repasser.
A moins de s'appeler Ocean et de lui réclamer kinders et poupées.

O'Neal, vous l'avez voulu, vous l'avez eu ! A bientôt dans votre prochain numéro et n'oubliez pas de voter pour élire notre futur interviewé (a).

Gossip LNO.




L'Horoscope













Capricorne
22 décembre-20 janvier

« Capriiii, c'est fini ! »... Eh oui. C'est souvent ce que l'on peut entendre de la bouche de la plupart eux. Le capricorne a d'énormes problèmes relationnels et cela se vérifie de toutes les façons possibles. Le premier jour, il se battra pour vous comme l'ours pour son miel. Celui d'après, vous ne serez plus qu'un boulet dont il ne pensera plus qu'à se débarrasser. Le capricorne, justement, n'est pas tout à fait fini (n'en déplaise à ses pauvres parents...). Il se fait peut-être un devoir de bâcler toutes ses relations pour compenser ? En tous les cas, protégez vous parce que la chaleur a tendance à lui taper sacrément sur la tête. Ne lui parlez pas de sentiments, il vous regardera avec la profondeur d'un lama qui rumine, et surtout, sortez couverts. Il arrive au Capricorne d'insister sur la bibine, alors ne vous étonnez plus si un malade vous court derrière dans le plus simple appareil : mine de rien, le Capricorne a besoin de contacts humains, alors histoire de forcer le Destin, il vous offrira volontiers une nuit de Pleine Lune.


Verseau
21 janvier-19 février

Ecolo de la tête aux pieds, le Verseau est le fléau de vos vacances ! Si vous en croisez un, ne vous arrêtez pas, fuyez ! Plus collant qu'une bonne couche d'écran total, il vous prendra par la main pour vous expliquer pourquoi vous avez tout faux de A à Z. Lui préserve les ressources de la planète, et pas vous. Un super-héros que le Verseau ! Sa voiture tourne au jus de sapin et l'air qu'il respire est plus pur que le vôtre. Il fabrique lui-même tout ce qu'il utilise et consomme, et il n'a pas fini de vous saouler avec son shampoing aux trèfles et ses toilettes portatives à l'ancienne. Chez le Verseau, on ne mange que ce que l'on fait soit-même ! Méfiez-vous s'il propose des oeufs durs au pique-nique collectif...


Poisson
20 février-20 mars

Messieurs, sortez vos hameçons, ça va mordre ! *fuit* Cet été, c'est décidé, il se jette à l'eau ! Éternel romantique, le Poisson a déjà pris RDV pour une épilation intégrale et des séances d'UV : il veut trouver l'Amour et n'a plus peur de se mouiller. Prenez garde si vous tombez dans ses filets : la Femme Poisson s'avère plus que difficile à décourager, et vous savez ce qui arrive aux malheureux qui tombent entre les griffes des Sirènes ! Malheureusement, vous aurez plus de chances de pêcher un thon.


Bélier
21 mars-20 avril

Méchant, mauvais, tête-brûlée, le Bélier aime faire le Mal avec un grand M, et MALheureusement pour lui, sa MALadresse le couvre sans cesse de ridicule. Coyote en puissance, cet affamé permanent a beau être vif d'esprit, le sort semble s'acharner sur lui de manière foudroyante. Évitez de passer vos vacances avec un Bélier car il vous portera la poisse à coup sûr ! Dès qu'il donne un coup de pied, c'est un immeuble entier qui lui retombe sur le buffet. Gros mangeur, le coyote Bélier a tendance à passer sa frustration en dévorant tout ce qu'il trouve. Planquez vos fleurs et vos câbles électriques, il est cap d'avaler ça comme on s'enfile des spaghettis. On vous laisse imaginer l'impact d'une telle voracité sur sa digestion. Maître incontesté de l'aérophagie, malheureusement le Bélier ne sent pas que le mouton.



Taureau
21 avril-21 mai

Réfléchir ? Diable, à quoi bon ?! A ce mot inconnu de son vocabulaire, le taureau vous regardera probablement avec des yeux ronds, l'air bête et la bave au menton. Pour peu qu'il soit un peu irritable comme en cette période, prenez vos jambes à votre cou et courrez. Le taureau fonce, il ne pense pas. Son côté animal réveille en lui des instincts primaires et le taureau a souvent besoin d'un sérieux retour aux sources. Profitez des vacances pour les éviter, car ils sont les premiers à renouer avec la nature et il ne fait pas bon les côtoyer dans leur environnement naturel : faire de la randonnée avec une jambe en moins n'a jamais été aisé. Dès leur retour, jetez les dans un bain d'acide ; l'herbe, ça gratte, et les taureaux sont sujets aux parasites.


Gémeaux
22 mai-21 juin

Qu'on se le dise. Le gémeau est un être qui s'aime et qui ne s'en cache pas. L'avantage de cet autophile est qu'il se suffit à lui même, et pourtant, paradoxalement, le gémeau change de partenaire comme de chaussette sale. Plus volubile que jamais en cette période estivale, il n'a pas fini de vous casser les oreilles ! On comprend ainsi que fourrer votre langue dans sa bouche (ou toute autre partie de votre anatomie, on n'est pas là pour juger) peut s'avérer utile pour surmonter une violente diarrhée verbale. Prenez garde toutefois car en cette saison des amours, le gémeau a tendance à semer sa graine n'importe où...


Cancer
22 juin-22 juillet

Champion du monde au 100 mètres haies, le Cancer a développé des mollets en béton et une agilité à toute épreuve. Véritable pêcheur d'ennuis, ses pinces ne lui servent qu'à attraper les fesses de ceux qui en viennent à lui courir derrière avec un tube de mayonnaise. Le Cancer ne semble doué que pour s'attirer des problèmes et il affirmera que de toute façon, « il a même pas peur ! ». Les tourtereaux sont les pires ; en compagnie de sa moitié le Cancer se sent plus fort et n'hésite plus une seconde à s'attaquer à dix fois plus gros que lui. Cet hargneux individu a appris à courir vite, et en diagonale, histoire de déstabiliser son adversaire. Heureusement qu'il ne s'épuisette pas vite ! Par les temps qui courent, le Cancer a tendance à cocotter, alors pas d’inquiétude si vous sentez des relents de marées.


Lion
23 juillet-23 août

Machiste et feignant, le Lion ne jure que par le confort, trouve son plaisir dans la volupté, et n'oublie jamais son gel pour se coiffer à la Tokio Hotel. Sa belle crinière est un atout qu'il croit plein de charme et son porteur demeure coquet en toutes circonstances. Eh oui, le lion est canon, et il est surtout fier ! Mais non content de vous donner des ordres tandis que lui sera étalé comme un gros sac sur votre pneumatique, il risque fort de se montrer désagréable et... plutôt lourd. Au final, on ne retiendra du lion que son côté "caniche" ; avec ses poils devant les yeux, et sa fourrure impeccablement toilettée, il a tout du bichon hargneux à sa mémère, et c'est qu'il en profiterait presque ! Le bichon lion a une réputation de pique-assiette et il a tendance à faire ses griffes n'importe où. Planquez tout ce qui dépasse et vous éviterez de passer vos vacances aux urgences.


Vierge
24 août-23 septembre

Le Vierge porte bien son nom. Il est tellement mollasson que vous mourrez d'envie de le retourner pour lui apprendre un peu la vie. Huhu. Avec son haleine de chacal et son air d'ahuri, vous aurez tout le temps l'impression qu'il vient de sortir du lit. Prenez garde, mieux vaut ne pas lui parler avant qu'il ait pris son petit déjeuner : après 15h, le sucre commence à faire son effet et le cerveau du Vierge peut enfin s'activer. Il ne prend jamais de risque et surtout pas celui de faire le moindre effort. On ne sait jamais, des fois qu'il se fasse un claquage des neurones. Dépendant et aussi réactif qu'un paresseux en digestion, il vous fera vous arracher les cheveux ; un conseil : investissez de suite dans une perruque ou récupérez les poils qu'il laisse sous la douche. Ca peut aider pour les petits budgets.



Balance
24 septembre-22 octobre

Caméléon en puissance, la Balance s'adapte, quoiqu'il se passe. C'est peut-être aussi parce qu'elle sait retourner les situations à son avantage... Opportuniste de génie et profiteuse, elle est partout et surtout là où ne l'attend pas. Vérifiez vos bagages une dernière fois avant de fermer le coffre.
Coquette, la Balance n'hésite pas à rembourrer son maillot de bain pour mettre toutes les chances de son côté. Pourtant, ses formes aguicheuses son souvent son principal atout. On la qualifie souvent de nymphomane, traînée, ou fille facile ; eh bien messieurs, tout est vrai. Elle n'est pas regardante alors tentez votre chance ; plus qu'à monter sur la Balance et à regarder monter l'aiguille =>



Scorpion
23 octobre-22 novembre

Megalo. C'est ainsi que se définit le Scorpion et qu'il se présente à ses pairs ; fier de lui pour un rien, il aime se contempler dans les miroirs et s'imaginer couronne sur la tête, au dessus de tout et de tout le monde. Inutile de complimenter un scorpion, il ferait passer ça pour une insulte : le Scorpion est parfait et il le sait déjà, merci. Si vous voulez vraiment servir à quelque chose, proposez-vous comme esclave domestique et suivez le partout avec une feuille de bananier. Laissez-le vous cracher son venin et dansez nu tout autour de lui avec vos semblables pour lui témoigner votre admiration. Eh oui, le Scorpion est doué pour vous amener à lui vouer un culte, et vous risquez fort, en sa compagnie, de vous retrouver à faire des choses terrifiantes. Au moindre soupçon, demandez-vous quel Scorpion a bien pu vous piquer.



Sagittaire
23 novembre-21 décembre

Mi homme, mi-animal, ça lui va comme un gant. Non pas parce qu'il sent mauvais et qu'il fait ses besoins n'importe où, quoique. Le sagittaire est un rusé, il se fond avec aisance dans le décor et s'adapte aux situations sans lever le petit doigt. Lui, il fait marcher son esprit et c'est Vous qui finissez en esclave. Manipulateur et ambitieux, méfiez vous de lui car il a souvent tendance à vouloir atteindre des sommets, quitte à encrasser la réputation de ses rivaux. Devenir calife à la place du calife est souvent son principal projet d'avenir et vénal, le Sagittaire aime se vautrer dans le luxe et sur votre canapé. Ne vous étonnez pas si des objets de valeur disparaissent régulièrement et non, arrêtez de croire aux lutins, on n'est pas chez Arthur et les Minimoys, hein. Par ailleurs, vous serez peut-être content de découvrir la main d'une jolie sagittaire dans votre pantalon... jusqu'à ce que vous vous rendiez compte que c'était pour voler votre portefeuille.

Rédacteur-en-chef©Jimmy Beauss aka Dimitri O'Neal. Edito&News©Jimmy Beauss. Interview Star&Potins&Interview du Membre@Gossip LNO. Pub©Asher Blackstone Astro@Tess Littleton.
Revenir en haut Aller en bas
Dhanya A. Gadhavi
« On se lève tous pour Danette ! »





avatar




▌A débarqué le : 28/06/2012
▌Parchemins : 333
▌Quantité de sang disponible : 10051
▌ Code couleur : #87CEFA
▌Age du personnage : Nouvelle-Orléans
▌Rang : Petit louveteau et fille de l'Ulfric
▌Job : Apprentie sorciére
▌Citation : Rêveuse


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: N°1 - BIG NEWSY.   Lun 3 Sep - 16:39

Que pouvez-t-on savoir de neuf sur notre bon vielle Nouvelle Orléans et tout ces ragots qui courent ? Ou vous êtes une fan hystérique (ou un fan pourquoi pas oO ) de notre Freki préféré et connaitre tout ses secrets ? Lisez le journal ! Très bien construit, des interviews de qualité sur mon bon vieux tonton Dimitri, ou bien du vampire du coin.. des potins à gogo. Je vais juste acheter tout les exemplaires pour être sur que mon papounet soit pas au courant des ragots à mon sujet. Ah quoi, pas possible ? What a Face

Un super bon boulot de la part du staff qui nous offrent un journal de qualité, tout y est. Peut être faudrait-t-il un peu plus de petites annonces pour épicer le tout, mais cette première édition n'encouragera que plus les membres à envoyer leurs petites recherches. L'interview du membre, un petit article sur le PV à prendre, les potins, tout y est ! Même l'horoscope. *_* Tout ça est de plus superbien écrit par notre staff préféré. ♥️

J'attends avec une hâte non dissimulé la prochaine édition.

Dhanya vous dit lisez ce journal, parce qu'il est cool, et vous aurez le droit à un crumble gratuit !

(Sponsorisé par la fabrique de gâteaux & co Littleton cinglé )
Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2197-dhanya-found-something-in-this-town-3-4 http://cup-of-blood.1fr1.net/t2065-dhanya-gadhavi-myths-which-are-believed-in-tend-to-become-true http://cup-of-blood.1fr1.net/t2090-dhanya-uc
Tess E. Littleton
« SERIAL KICKEUSE »





avatar



▌A débarqué le : 22/07/2010
▌Parchemins : 12385
▌Quantité de sang disponible : 9892
▌ Code couleur : #5F9EA0 - cadetblue
▌Age du personnage : 28 ans
▌Rang : Loque dépressive
▌Job : Maman perdue


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: N°1 - BIG NEWSY.   Mer 5 Sep - 20:16

merci pour ce gentil commentaire ma petite Dhany **
J'en profite pour rappeler qu'il ne faut pas hésiter à donner votre avis, ce sera toujours constructif pour les numéros à venir (a)
De même si vous souhaitez participer à la rédaction du prochain journal avec des idées de rubrique ou autre : envoyez-nous un MP Wink

_______________________________________




Rouge Ardent

« As-tu trouvé loin des vies, loin des larmes, ton idéal Rouge Ardent ? As-tu froid, trembles-tu quand tu dors ? Tu disais "tout s'évapore"... Tu as eu tort. Corps à corps j'en rêve encore. Le feu, le vent, mille volcans Rouge Ardent. Quand tu m'embrassais fort... j'en rêve encore. Le jour se lève... encore ♦️ »




Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2335-born-to-die http://cup-of-blood.1fr1.net/t1957-new-dawn-new-life-for-me-tel http://cup-of-blood.1fr1.net/t1716-tess-t-as-pas-un-p-tit-mojito
Asher L. Blackstone
« Votre Saigneurie »





avatar



▌A débarqué le : 21/07/2010
▌Parchemins : 4682
▌Quantité de sang disponible : 19310
▌Age du personnage : Dans les 660 ans, je ne les compte plus !
▌Rang : Chef du clan Blackstone.
▌Job : Chasseur à mes heures perdues.
▌Citation : Sanguinaire, comme toujours.


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Mauvais
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: N°1 - BIG NEWSY.   Mer 12 Sep - 1:04

Moi j'ai aimé. ticoeur *Avis constructif non ?* Ma Tessy elle fait touyours du super boulot. couin *lui donne un biscuit* tromimi

Mais sinon, je trouve que ça ne parle pas assez de moi. #IMMEUBLEONTHEHEAD#

_______________________________________

« Macabria »

DON'T AWAKE THE VAMPIRE ♦ « Je ne suis pas du soir. Au réveil, j'ai tendance à être de mauvaise humeur et à montrer les crocs...alors prends garde, toi qui t'improvise coq du crépuscule. »



Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2103-asher-l-blackstone-back-in-black http://cup-of-blood.1fr1.net/t1062-asher-l-blackstone-sweet-nightmare
Tess E. Littleton
« SERIAL KICKEUSE »





avatar



▌A débarqué le : 22/07/2010
▌Parchemins : 12385
▌Quantité de sang disponible : 9892
▌ Code couleur : #5F9EA0 - cadetblue
▌Age du personnage : 28 ans
▌Rang : Loque dépressive
▌Job : Maman perdue


« Moi je veux ♥ »
▌Alignement: Bon
▌Relations:
▌Pouvoirs :




MessageSujet: Re: N°1 - BIG NEWSY.   Mer 12 Sep - 6:54

un biscuit hein ? XDD OMG What a Face ==>

merci hug mais j'ai presque rien fait, c'est Dimi le boss Cool

_______________________________________




Rouge Ardent

« As-tu trouvé loin des vies, loin des larmes, ton idéal Rouge Ardent ? As-tu froid, trembles-tu quand tu dors ? Tu disais "tout s'évapore"... Tu as eu tort. Corps à corps j'en rêve encore. Le feu, le vent, mille volcans Rouge Ardent. Quand tu m'embrassais fort... j'en rêve encore. Le jour se lève... encore ♦️ »




Revenir en haut Aller en bas
http://cup-of-blood.1fr1.net/t2335-born-to-die http://cup-of-blood.1fr1.net/t1957-new-dawn-new-life-for-me-tel http://cup-of-blood.1fr1.net/t1716-tess-t-as-pas-un-p-tit-mojito




MessageSujet: Re: N°1 - BIG NEWSY.   

Revenir en haut Aller en bas
 

N°1 - BIG NEWSY.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cup of Blood ♥ ::  :: Le Sang et L'Or :: Journal du Forum-